Issou depart SidneyLe Président de la République, Chef de l'Etat, SE. Issoufou Mahamadou, a quitté Niamey, hier matin à destination de Sidney en Australie où il effectuera une visite de Travail et d'Amitié. A son départ de l’Aéroport international Diori Hamani, le Chef de l’Etat a été salué par les présidents des institutions de la République, les membres du gouvernement et ceux du corps diplomatique ainsi que par plusieurs personnalités civiles et militaires avant d’être accompagné au pied de la passerelle par le Premier ministre, Chef du gouvernement M. Brigi Rafini. Le Chef de l'Etat est accompagné, dans ce déplacement, de M. Mahamadou Ouhoumoudou, ministre, Directeur de Cabinet du Président de la République et de M. Ibrahim Yacoubou, ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Extérieur.

Onep

10 octobre 2017
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Issaka Souna 02Le Président de la République Son Excellence, Monsieur Issoufou Mahamadou, a signé, le vendredi le 06 Octobre 2017, un décret de nomination.
Aux termes de ce décret, Maître Issaka Souna, est nommé Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI).

Onep
09 octobre 2017
Source : http://lesahel.org

Imprimer E-mail

Moustapha Cisse Lo Cedeao Niger 01Le président du parlement du Parlement de la CEDEAO, M. Moustapha Cissé Lo, est arrivé à Niamey, hier en fin d’après-midi. Il a été accueilli à sa descente d’avion par le président de l’Assemblée nationale SE. Ousseini Tinni, puis salué par les membres du bureau de l’Assemblée nationale et ceux du groupe national CEDEAO. Les deux personnalités ont ensuite eu un entretien en tête à tête au salon d’honneur de l’aéroport international Diori Hamani de Niamey.

A Niamey, le président du parlement de la CEDEAO participera aux travaux de la réunion délocalisée de la Commission Mixte Droits de l’homme, Protection de l’Enfant et des couches vulnérables du parlement de la CEDEAO qui se débutent ce matin même et ce jusqu’au 7 octobre prochain, avec pour thème principal ‘’Harmonisation des politiques Genre au niveau de l’espace de la CEDEAO’’. L’ouverture de ladite réunion a lieu ce matin à 9 heures à l’Hôtel Soluxe.

Siradji Sanda(onep)

03 octobre 2017
Source : http://lesahel.org/

 

Imprimer E-mail

On est bien de la sensation causée par le saut de la première femme parachutiste au cours des années 1970. Aujourd’hui les femmes nigériennes ont envahi pratiquement tous les corps des FDS, y compris l’armée de l’air ; notamment avec la promotion en 2015 du Lieutenant Ouma Laouali qui a réussi sa formation aux Etats Unis, au poste de pilote de l’un des deux CESNA livrés à l’armée.

De nombreuses nigériennes ont été recrutées ces dernières années dans la police et la garde nationale où elles comptent des officiers de haut rang. Cette évolution n’a pas manqué de créer des émulations. Au point qu’aux tests de recrutement des prytanées militaires, chaque année on note de plus en plus de candidatures féminines.

Ce signe des temps qui n’était pas du goût de certains esprits conservateurs, est des plus admis par la grande majorité de nos concitoyens. Juste retour des choses car, non seulement on ne peut pas exclure 52% de la population de certaines fonctions, mais qui plus est, les femmes nigériennes ont montré depuis longtemps qu’elles pouvaient être l’égal des hommes dans différents domaines.

Ibrichek.

02 octobre 2017
Source : La Nation

Imprimer E-mail

La CENI remet son rapport avec 14 mois de retard Plus de dix-sept (17) mois après les élections présidentielles et législatives de 2016, la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) chargée de l'organisation des élections a procédé à la remise du rapport général du processus électoral 2015-2017. A cet effet, le président de la CENI Boubé Ibrahim a remis le mercredi 20 septembre 2017 à l'auditorium du ministre des Affaires étrangères un volumineux document au ministre de l'Intérieur, chargé des questions électorales Bazoum Mohamed. C'est un document qui retrace les différentes péripéties de l'organisation des scrutins passés. Un rapport qui intervient tard car l'article 11 du code électoral stipule que : ''A la fin de chaque élection, la CENI établit, dans un délai de trois (3) mois à compter de la date de la proclamation des résultats définitifs, le rapport général des élections, qu'elle transmet au ministre en charge des questions électorales. Le président de la CENI a expliqué les raisons de ce retard et les différentes difficultés rencontrées lors des scrutins de 2016 et l'organisation des élections partielles de Maradi repoussée. Par ailleurs, il a remercié tous les partenaires qui ont contribué pour la tenue de ces élections. Pour les échéances à venir, plusieurs recommandations sont faites pour un bon déroulement.

30 septembre 2017
Source : L'Eclosion

Imprimer E-mail