Diffa Attaque BossoUne opération de ratissage de l'armée nigérienne en cours à Bosso, dans la région de Diffa, a permis de mettre hors d'état de nuire plusieurs activistes de Boko Haram.

Un groupe de ces terroristes qui s'apprêtait à attaquer un campement peulh non loin de Bosso a été neutralisé, hier mercredi 29 mars, par les Forces de défense et de sécurité. Les combats ont eu lieu à 7 km de Bosso près du village de Boulatoungour.

Le bilan provisoire fait était de 11 militaires blessés, l’un d’eux a succombé à ses blessures, selon une source militaire jointe sahelien.com.

Imprimer E-mail

Issou Signature 004Le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Issoufou Mahamadou, a signé un (1) décret portant nomination de deux (2) membres de la Cour Constitutionnelle.
Aux termes de ce décret, les personnes dont les noms suivent sont nommées membres de la Cour Constitutionnelle.

Il s’agit de :

  • Monsieur Ibrahim Moustapha, Magistrat de 1er grade, 1er échelon, Mle 66 001/H, au titre de représentant élu des magistrats du 1er grade.
  • Monsieur Illa Ahmet, Assistant à l’Université Abdou Moumouni de Niamey, désigné par le bureau de l’Assemblée Nationale.

Imprimer E-mail

tele_sahel_.jpgSi les Nigériens ne participent pas à son financement, ne serait-ce qu’à travers la redevance prélevée sur les factures d’électricité, ils n’allaient sans doute jamais s’offusquer de l’injustice avec laquelle la télévision nationale Télé Sahel traite les informations. Profitant du laxisme d’un Conseil supérieur de la communication (CSC) prompt à sévir contre les médias malpensants, cette télévision a délibérément choisi de ne diffuser que des informations qui caressent le pouvoir en place dans le sens du poil. Foulant aux pieds le principe élémentaire du journal, qui consacre le droit du public à l’information, Télé Sahel ignore tout ce que l’opposition politique organise comme activité.

Imprimer E-mail

Avocats Niger 001Etranglé dans les sales affaires et mis à nu, notamment dans cette scabreuse affaire de transfert de 200 milliards de l’État nigérien mis de côté pour des besoins personnels, le régime se cherche une issue de sortie en agitant certains dossiers qui n’ont plus aucune crédibilité. C’est ainsi que selon un agenda politique déjà décliné par Mohamed Bazoum et ébruité par la presse, le fameux dossier des bébés a refait surface et c’est toujours, depuis presque six ans, le même tempo, la même procédure. La justice, que tous les Nigériens connaissent, est mise en avant pour faire le sale boulot. La justice est indépendante, nous dit-on. Mais, de preuve, point. Chaque jour que Dieu fait est chargé de faits qui prouvent le contraire.

Imprimer E-mail

Ouallam Niger 01SOLOMBEY, est un village situé dans le canton de Dingazi (département de Ouallam), créé dans les années 1950, peu avant la proclamation de la République du Niger. C'est ce village, plus vieux que la République du Niger, qui est aujourd'hui menacé de déguerpissement. Cela, après une longue procédure judiciaire dont la dernière décision ordonne le déguerpissement du village. Motif : le village aurait été installé sur les terres du grand parent d'un ressortissant de Ouallam. Aujourd'hui, la question que tout le monde se pose est de savoir là où vont partir les habitants de ce village pour s'installer. S'ils sont chassés de leurs terres, sur les terres de qui vont-ils s'installer ? Du reste, après, cette décision de justice demandant le départ des habitants de ce village, femmes, enfants, jeunes et vieillards sont dans un désarroi total. Vivement alors que, les autorités du pays trouvent une solution pour sauver ces habitants de Solombey en totale détresse.

Imprimer E-mail