Rails Bollore deraillent NigerInauguré en grande pompe par le Président de la République, le tronçon ferroviaire NiameyDosso long de 140km construit par le groupe français Bolloré, qualifier " d'épine dorsale " d'une boucle ferroviaire longue de 2700 km avait pour objectif, selon le représentant du groupe Bolloré a l'inauguration, de transporter des passagers dans un premier temps et dans un second, les marchandises. Un an après cette inauguration force et de constaté que depuis ce jour la tête du train n'est plus sortie de la gare. Pire, en cette saison de pluie, les rails posés sur des cours d'eau commencent à dérailler, pour ainsi dire. En tout cas, les eaux de ruissèlement les déracinent sans parler des endroits dans la ville de Niamey ou le rail est englouti par des ordures, avant même que le train ait passé dessus. Tout ça nous pousse à paraphraser un artiste de la place qui disait dans une de ses chansons " chemin de fer ou chemin d'affaire ".

Imprimer E-mail

ZINDER :  DES BIBLIOTHEQUES AMBULANTES EN ZONES RURALESPour redonner goût à la lecture en milieu rural, on a pensé aux ‘’malles tournantes’’ ou bibliothèques ambulantes, c’est-à-dire ici c’est le livre qui est transporté vers la lecture dans le lieu où il se trouve (à école, au quartier, à la maison pour ne pas dire même au marché). Pour rendre plus rationnel et efficace ce processus, l’Association Niger Lecture : ‘’Lire ici et là’’, avec le concours du Centre National de Réseau des Bibliothèques et de la Lecture Publique du ministère de la renaissance culturelle organise en ce moment à la Maison de la Culture Abdousalam Adam (MCAA) de Zinder, une formation sur la maîtrise des techniques de gestion et d’animations des malles tournantes ou bibliothèques ambulantes. Elle est destinée aux animateurs des bibliothèques villageoises venus de dix (10) villages de la commune rurale de Dakoussa (département de Takiéta) où ces malles tournantes sont placées. Selon Mme Habibou Ramatou (formatrice), les gestionnaires de ces bibliothèques rurales itinérantes doivent connaître les techniques de gestion du livre : la technique de gestion des statistiques, le nombre de lecteurs de ces livres, les types de livres sollicités et lus… comment tourner ces malles , savoir quel type d’animation autour du livre attire et fait venir le lecteur, comment élaborer le rapport trimestriel et annuel et rendre compte au supérieur hiérarchique jusqu’aux partenaires.

Imprimer E-mail

Prieres Collectives Pluies NigerAprès trois semaines d’arrêt précoce des précipitations, les populations commencent à s’interroger sur l’issue de cette saison. Au moment où les paysans admirent le bon développement végétatif de leurs champs, subitement les pluies Se sont arrêtées en zone agricole.

Comme recommander en pareil circonstance, les croyants ont jugé nécessaire d’implorer la miséricorde d’Allah. C’est pourquoi des milliers de fidèles musulmans se sont retrouvés en début de matinée à la place habituelle des grandes prières pour exécuter les deux rakkats suivies d’un programme de prêches exhortant les musulmans à multiplier les œuvres de bienfaisance.

On remarquait la présence du Gouverneur de la région de Tahoua M. Abdourahmane MOUSSA, le Président du conseil régional M. Illo ADAMOU, celui du conseil de ville M. Abdou Ouhou Dodo et d’autres responsables civils et militaires.

Imprimer E-mail

Dirkou Vehicule militaire  IncendiéNous venons de l'apprendre à l'instant. Un grave accident de circulation a eu lieu entre Seguedine et Dirkou. Un véhicule des Forces de Défense et de Sécurité du Niger en stationnement a été percuté par un autre qui transportait du carburant. La collision a provoqué un violent feu qui a cramé les deux véhicules. On dénombre quatre militaires morts dont un sous-officier et des blessés. Aux dernières nouvelles, cinq blessés suivent des soins intensifs à l'infirmerie de garnison de Dirkou.
Source : Aïr Info (Agadez) DIRKOU

16 août 2017
Source : La Nation

Imprimer E-mail

La Halcia serait-elle en fin de mission ?La Halcia est-elle vraiment utile ? Beaucoup de Nigériens se sont toujours posé cette question et le limogeage récent de son président, néanmoins nommé à la Cour des comptes dont il va désormais diriger la quatrième Chambre, apporte davantage de sel au débat. Pourquoi Issoufou Boureima a été limogé de la Halcia sans pourvoir à son remplacement ? Ayant été investi d’une nouvelle mission à la Cour des comptes, il est invraisemblable de penser à une sanction. Et pourtant, l’acte a l’air d’en être un. Beaucoup d’observateurs s’étonnent d’ailleurs de constater que son départ de la Halcia a été décidé dans le cadre du mouvement général des juges. Car, s’il est vrai que l’intéressé est magistrat, il reste qu’il était, jusqu’au dimanche 7 août 2017, président d’une institution consacrée par une loi. En attendant de disposer de plus amples informations sur les motivations réelles qui ont présidé au départ de la Halcia de Issoufou Boureima, il faut s’interroger sur le motif pour lequel il n’a pas été remplacé par le même acte qui consacre son renvoi.

Imprimer E-mail