Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 62

jeudi, 23 février 2012 22:23

Réoccupation progressive de la ceinture verte à Niamey

Évaluer cet élément
(0 Votes)

La situation refait surface. La ceinture verte de Niamey est en proie à une nouvelle occupation. Depuis la saison hivernale écoulée, des personnes, dont on ignore la provenance, ont élu domicile dans cet espace vert de la capitale où il a été procédé, en 2007, à une vaste opération de déguerpissement des

occupants. En un nombre restreint au début, ils commencent à se compter par dizaine. La majorité de ces nouveaux occupants est constituée de vieilles femmes qui ont transformé le lieu en un petit marché où elles étalent quelques articles et y passent la nuit. Avec la situation de crise alimentaire qui se pointe à l’horizon, il faut craindre un retour à la case départ. La ceinture verte est, depuis quelques années, menacée de disparition du fait des actions de l’homme. Outre l’abattage clandestin des arbres et les incendies répétitifs qui ont sérieusement détruit une bonne partie des arbres, la ceinture verte est, petit à petit, envahie par des constructions officielles de l’Etat qui contribue à l’anéantissement de cet espace très vital de la capitale.

M.A

22 février 2012
publié le 22 février 2012
Source : http://lactualite-niger.com
{sidebar id=1}

Dernière modification le dimanche, 11 mars 2012 22:57