dimanche, 11 mars 2012 15:50

Installation des institutions de la République : pourquoi ça tarde ?

Évaluer cet élément
(0 Votes)

07 avril 2011 - 07 mars 2012. Voilà 11 mois, jour pour jour que le Président de la République Issoufou Mahamadou est aux commandes de l'Etat. Mais force est de constater que l'installation des institutions de la 7ème République prévues par la

constitution du 25 Novembre 2010 notamment le chef de file de l'opposition, la Cour constitutionnelle, le Conseil d'Etat, le CESOC, le Conseil Supérieur de la Communication, la Cour de cassation, le CNDFHL, est jetée aux calendres grecs. Pourquoi cet état de fait ? Est-ce un problème financier ou celui des hommes qui doit les animer ?

Ce qui est incompréhensible malgré que la loi sur l'organisation et les avantages du Chef de file de l'opposition ait été adoptée par l'Assemblée Nationale, le décret d'application reste toujours bloqué. Le pouvoir croit-il qu'en refusant de procéder à son installation, le chef de file de position n'aura plus des moyens pour son combat politique ? Ou a-t-il tout simplement l'intention d'étouffer le chef de file de l'opposition ? Tout porte à le croire, vu le mépris manifeste que le régime actuel, passé maître dans la violation répétée de la constitution, a à l'endroit de l'opposition. Mais Dieu est toujours avec les justes !

M.S


11 mars 2012
Pubblié le 06 mars 2012
source :
  Le Temps

Dernière modification le mercredi, 14 mars 2012 04:51