lundi, 12 octobre 2015 20:46

Sortie DG SONIDEP : Pourquoi Idi ANGO s’agite ?

Évaluer cet élément
(2 Votes)

Idi Ango SonidepDevant les médias la semaine écoulée, le Directeur général de la Société nigérienne des produits pétroliers (SONIDEP) s’est délecté dans un numéro spécial « journaliste » où il s’en est pris vertement à notre confrère fondateur du quotidien L’Enquêteur qu’il a nommément cité. Idi Ango Ousmane n’a pas non plus « oublié » les journaux qui ont osé parler de la fermeture de SORAZ vu d’un angle qui ne plait pas à monsieur le DG.

Il affirme que SONIDEP n’a aucun arriéré vis-à-vis de SORAZ tout en nous apprenant que le dernier payement est intervenu 48 plus tôt. Idi Ango était tellement enragé qu’il n’a pas remarqué qu’en disant cela c’est comme s’il nous apprend que la société a pris le soin de payé avant que son patron ne sorte pour déverser sa colère sur la place publique. Si non, quelques jours avant, c’était l’Assistant du Directeur financier qui a été envoyé pour défendre la SONIDEP. Quoi qu’il en soit, en menaçant la presse indépendante qui n’est pas aux ordres du Guri system, monsieur Idi Ango a perdu son temps. Nous ne travaillons ni pour, ni contre lui et personne d’ailleurs. Et avant qu’il ne soit premier responsable d’une des plus importantes sociétés d’Etat, aucun journal ne titrait sur lui. Mais maintenant qu’il a accepté de gérer un bien collectif avec tout ce que cela lui donne comme avantage, il doit également se faire à l’idée que chaque Nigérienne, chaque Nigérien à le droit de s’inquiéter de la gestion de SONIDEP et éventuellement émettre des opinions. Ça, aucune poursuite judiciaire ni aucune autre menace ne peut l’empêcher. Le choix est très simple : si on ne veut pas essuyer des critiques de gestions, il faut refuser les nominations dans l’appareil de l’Etat et s’il ne veut plus qu’on le critique, il n’a qu’à démissionner. Si la SONIDEP avait été la propriété de monsieur Idi Ango ou de sa famille, personne ne lèvera le petit doigt pour dire qu’il la gère bien ou mal. Tant pis. Malheureusement pour lui la SONIDEP n’est pas un bien de son parti Tarayya encore moins une de ses innombrables villas. Alors, patience, bonhomme !

Ibrahim AMADOU

08 Octobre 2015
Source : Le Monde d'Aujourd'hui

Dernière modification le lundi, 12 octobre 2015 23:24