vendredi, 11 décembre 2015 00:02

Rhyssa Ag Boula, depuis une planète inconnue

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Rhissa Ag Boula Niger 01Dans une interview surréaliste accordée au site d’information Nigerinter, Rhyssa Ag Boula, membre du Comité exécutif du partiEtat Pnds Tarayya, a expliqué que Mahamadou Issoufou passera dès le premier tour comme lettre à la poste, jurant que c’est là le résultat du travail du grand bâtisseur qu’il est.

Si Rhyssa ne se moque pas vraiment de Mahamadou Issoufou, il doit être sur une autre planète pour ne pas comprendre que tous les grands chantiers qu’il peut évoquer pour soutenir ce qu’il dit sont des désastres : le barrage de Kandadji est relégué aux calendes grecques ; Imouraren est compromis ; le pétrole est vendu pour des intérêts qu’on ne voit pas ; Gorou Banda va produire de l’électricité qui coûtera plus chère aux Nigériens, le rail nous vaut aujourd’hui un procès dans lequel l’Etat risque de laisser beaucoup de plumes ; l’initiative 3N a produit plus de slogans que de résultats visibles, etc. Mais, il ne s’est pas contenté de chanter des louanges à Mahamadou Issoufou, ce qui se comprend aisément. Il s’est aventuré sur un terrain où il s’est ridiculisé, racontant qu’il est un ami de Hama Amadou et que c’est à ce titre qu’il lui aurait sagement recommandé de ne plus rentrer au Niger. Un aveu qui confirme que Mahamadou Issoufou et ses hommes-liges ont misé sur un non-retour de Hama Amadou au pays et qu’ils ont tout déployé pour y parvenir. Bref, Rhyssa aurait dû se taire puisque même sur la question de la paix, il tire la couverture sur Issoufou qui a passé son temps à militer pour la guerre, aussi bien en Libye où ils ont revendiqué de l’Occident un «service après-vente» qu’au Mali où les déclarations publiques du Président nigérien font foi. Quant à la guerre contre Boko Haram, tout le monde sait que les discours tonitruants du Président Issoufou ont été ressentis par Abubacar Chekau comme une provocation directe et sans ambages. 

11 décembre 2015
Source : Le Courrier

Dernière modification le vendredi, 11 décembre 2015 00:45