jeudi, 17 mars 2016 20:28

Evacuation sanitaire de Hama Amadou : Questionnements autour d’une ‘’panne technique’’

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Hama Amadou Transfert NiameySans doute, la lumière ne sera jamais faite sur la ‘’panne technique’’ ayant empêché, in extremis, Hama Amadou de monter à bord de l’hélicoptère devant le ramener à Niamey ce 11 mars 2016 pour des examens médicaux. La version officielle, de loin la moins convaincante, faisait état d’une panne de batterie.

Sans pour autant être des spécialistes de la chose aéronautique, nombreux sont les Nigériens qui sont restés dubitatifs face à ce justificatif quelque peu léger. Pour ces durs d’oreilles, ne croyant plus à un régime déboussolé, cette panne serait plutôt une baraka couvrant le prisonnier candidat. Autrement dit, n’eut été cette main divine, Hama Amadou et son médecin personnel auraient embarqué à bord d’un aéronef pouvant crasher d’un moment à l’autre. Et si par malheur cette catastrophe advenait, une voix officielle parlera d’un « accident malheureux’’. On sait que de par le passé, et à deux reprises, des esprits obscurs avaient essayé d’attenter à la vie de Hama Amadou. Mais le bouclier de Dieu est le meilleur rempart même contre les plus féroces adversités. Aujourd’hui, avec la situation de santé très critique dans laquelle se trouve le président Hama Amadou, la Commission Nationale des Droits Humains est plus que interpellée pour sortir de son silence complice. En réalité, les Nigériens sont indignés et consternés de constater le manque de courage de cette noble Institution à dénoncer les multiples violations des droits de l’homme perpétrées par ce régime aux abois. En somme, l’on est en droit de se demander si Khalid Ikiri est complice de cette situation dégradante et humiliante de violations des droits dans laquelle le pays se trouve aujourd’hui. En tout cas, l’injustice que subit le président Hama Amadou doit interpeller la CN DH à moins qu’elle ne soit elle aussi mise au pas. Alpha 
17 mars 2016
Source :  Le Courrier