jeudi, 14 avril 2016 20:07

De la nécessité de relaxer les prisonniers politiques après le holdup du 20 mars

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Issoufou Issaka LumanaLes Nigériens sont unanimes là-dessus, c'était une grotesque mise en scène qui avait conduit Issaka Issoufou et ses compagnons d'infortune en prison. La tentative de putsch prétendument déjouée en décembre dernier est un tissu de mensonges sorti des coffres de l'Etat. De l'enfumage pour détourner l'attention du peuple juste à l'approche des élections générales de 2016. Du reste, le présumé cerveau de cette imaginaire opération de déstabilisation des institutions républicaines, en l'occurrence, le général Salou Souleymane, avait solennellement démenti toutes les allégations portées à son encontre.

14 avril 2016
Source :  Le Courrier

Dernière modification le jeudi, 14 avril 2016 22:19