mardi, 12 juillet 2016 08:32

Loterie nationale du Niger (LONANI) : De bricolage en bricolage ...

Évaluer cet élément
(1 Vote)

 Lolani NigerIl vous souviendra qu’il n’y a pas longtemps, nous vous informions que les revendeuses étaient dans l’obligation de faire fonctionner leurs TPM (Terminal Pari Mutuel) à l’aide de batteries, avec tout ce que cela comporte comme désagréments. Aujourd’hui, la LONANI oblige ses revendeuses à acheter des panneaux solaires pour pouvoir travailler. Selon de nombreux observateurs, cette société se trouverait dans l’incapacité de résoudre ses propres problèmes internes. La loterie serait-elle en panne d’argent malgré toutes les recettes qu’elle génère ? Serait-elle en train de sombrer dans une faillite qui ne dit pas son nom ?

Et le bureau du syndicat qui ne dit rien ? Serait- il complice du drame qui se joue dans cette boîte par son immobilisme et son incapacité à défendre sa base ?

Aujourd’hui, la situation est telle que les revendeuses qui n’ont pas les moyens d’acheter des panneaux solaires sont contraintes de se déplacer de leur lieu de travail pour mendier de l’électricité chez les voisins. Quelle honte ! En plus de tout cela, la loterie continue de prélever 17 500 FCFA de location par TPM chaque mois. N’est-ce pas de l’escroquerie quand on sait que le Terminal Pari Mutuel est un outil de travail de l’Etat et non une propriété privée ?

Il est temps que ce bricolage s’arrête pour faire place à une gestion saine de la LONANI dans l’intérêt de tous et de chacun.

12 juillet 2016
Source : Le Canard Déchaîné

Dernière modification le mardi, 12 juillet 2016 13:38