samedi, 06 août 2016 07:48

Dernière heure : L’asphyxie financière fait des victimes et ce sont les autres qui triment

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Franc cfa NigerLa sécheresse financière qui frappe durement l’Etat est en train de faire de plus en plus de victimes. La ville de Niamey, sûrement instruise, a remercié tous les contractuels, conseillers et chargés de mission qui pullulent, il faut le dire, comme têtards dans un étang. Des centaines de chefs de famille jetés à la rue alors que Mahamadou Issoufou conserve toujours son gouvernement pléthorique et que nulle part, il n’a fait cas de son intention de réduire la taille de son équipe ou de proposer à l’Assemblée nationale la réduction des salaires des ministres et des députés pour marquer sa volonté d’assainir les finances publiques.

C’est manifestement les autres qui doivent trimer puisque déjà, on sait que le gouvernement issu du coup d’Etat électoral du 20 mars a pris la décision de placer les enseignants contractuels sous la tutelle administrative et financière des communes. Quant à la CENI, Mahamadou Issoufou et les siens ont supprimé les indemnités de ses membres à partir de juillet passé. A l’exception, bien sûr, de ceux qui sont « utiles » pour des missions ultérieures. Citoyens, attendez-vous au pire.

06 août 2016
Source : Le Courrier

Dernière modification le samedi, 06 août 2016 10:20