vendredi, 02 décembre 2016 22:59

Concours des douanes : Magouille au Ministère des Finances

Évaluer cet élément
(3 Votes)

douane niger Au Niger, on assiste, depuis l'avènement du système Guri, à une nouvelle forme et méthode de gouvernance. Une gouvernance dont le leitmotiv a pour nom : mensonge, trafic d'influence et tricherie. En effet, après le concours de recrutement des agents de santé, ce fut celui des agents de douane où la tricherie dans l'organisation des concours a atteint son paroxysme avec l'acte pris par Hassoumi Massaoudou pour cautionner et valider un concours entaché d'irrégularités. Pour régulariser l'irrégulier, ce, malgré le procès verbal de la HALCIA qui a clairement dénoncé des mauvaises pratiques dans le concours, le ministre Hassoumi Massaoudou a seulement ôté deux noms de la liste des admis . Quel raccourci ?

D'ailleurs, selon des sources proches du ministère des finances, un troisième arrêté pour le seul et même concours, celui de la catégorie B2 serait dans le parapheur du ministre. Un deuxième arrêté pour la catégorie A2 serait également sur le point d'être signé. C'est le summum du favoritisme et de la tricherie depuis l'indépendance de notre pays.

Ce concours surplombe tous les cas de fraudes que notre pays a connus, cela d'autant plus qu'on constate d'ailleurs dans l'arrêté N° 0444 du 09 octobre 2016 portant rectificatif de l'arrêté N° 0365 du 09 octobre 2016, une irrégularité sans précédent . Dans cet arrêté, un nom saute à l'oeil, celui de Madame Moctar Djamila Zangui Hamnou, actuellement préposée des douanes en service au bureau de la Rive Droite. Pourquoi, ce nom figure-t-il sur la liste ? Seul le ministre qui a signé l'arrêté peut répondre à cette question. Une autre anomalie a été découverte sur la liste de la catégorie A2. Sur cette liste, on remarque le nom d'un autre agent en fonction, il s'agit du nom du sous- lieutenant Aboul Razak Mahamadou qui est actuellement au bureau des douanes de Tahoua. Ces deux agents de douane ne doivent en aucun cas passer ledit concours. Alors, qu'est-ce qui se cache derrière cette démarche ? Le secrétaire général du syndicat des douaniers se doit être interpellé. Ces genres d'affaires sont la marque déposée du régime dit de la Renaissance qui rime avec népotisme.

K.M

03 décembre 2016
Source : Le Courrier