vendredi, 02 décembre 2016 23:20

La Soraz, les 490 containers disparus et la douane nigérienne

Évaluer cet élément
(0 Votes)

  "soraz"Annoncée en premier dans nos colonnes mais contestée par la Soraz à travers son chargé de la communication qui nous a adressé un droit de réponse, l'affaire de la disparition des 490 containers disparus se confirme pourtant, avec beaucoup plus d'ampleur que nous l'imaginions. Une affaire digne de la mafia sicilienne qui a permis à un vaste réseau de douaniers, agents de la Soraz et transitaires de mettre la main sur des containers d'une valeur estimée à plus de six milliards de francs CFA.

Selon notre confrère L'Evènement du 28 novembre 2016, le gendre du Directeur général de la Douane, un certain Salé Foukori, ainsi que l'épouse du directeur général de la douane régionale de Zinder, feraient partie de ce réseau mafieux. Au Courrier, nous aurions voulu que le service de communication de la Soraz et le bureau de douane de la Soraz qui ont promptement réagi pour démentir l'information, réagissent à nouveau pour s'excuser et exprimer leurs regrets de constater que l'affaire est avérée. S'ils se taisent, c'est de deux choses, l'une : soit, ils sont impliqués dans cette affaire ; soit, ils sont de mauvaise foi pour ne pas reconnaître leurs erreurs. Affaire à suivre ! 

03 décembre 2016
Source : Le Courrier