Annonce

Lack of access rights - File 'http:/nigerdiaspora.net/images/Issoufou-Mahamadou-Democrate.jpeg'

Nigerdiaspora

Nigerdiaspora

Résultat de recherche d'images pour "issoufou"Jeune afrique : Le Maroc fait son grand retour au sein de l’Union africaine (UA), mais, lors de ce 28e sommet, les échanges ont été houleux…

Mahamadou Issoufou : C’est normal, puisque tout l’enjeu était de parvenir à prendre une décision. Mais la majorité des pays membres ont estimé que le Maroc ne posait aucune condition à son retour, puisqu’il avait souscrit aux dispositions de l’acte constitutif de l’UA, et que le moment était venu. Cela a été un moment historique pour la grande famille africaine.

A-t-il fallu rassurer la République arabe sahraouie démocratique (RASD), ainsi que ses soutiens, sur le fait qu’elle ne serait pas exclue de l’UA ?

C’est un autre débat, qui devra être réglé par les instances de l’UA. Mais je rappelle que le Maroc a souscrit à l’acte constitutif de l’UA, une organisation dont la RASD est un membre fondateur.

Le ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l’Intégration Africaine et des Nigériens à l’extérieur, M. Ibrahim Yacoubou, a reçu hier après midi, les copies figurées des lettres de créance de

SEM Koussey Koumba Noëil en qualité d’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Bénin auprès de la République du Niger. Le nouvel ambassadeur du Bénin a remis par la même occasion au ministre Ibrahim Yacoubou, les copies figurées des lettres de son prédécesseur, son excellence Mme Maimouna Kora Zaki.

La ministre de la Communication, Mme Sani Hadiza Koubra Abdoulaye a présidé hier, dans la salle de réunions de la Maison de la Presse, le lancement des travaux de l’atelier de validation du document de Stratégie de Communication Gouvernementale. C’était en présence du président du Conseil Supérieur de la Communication (CSC), des conseillers du Président de la République et du Premier Ministre, et de plusieurs responsables du secteur des médias et de la communication.

Le ministre de la Santé Publique, Dr Idi Illiasou Maïnassara, a animé hier dans l’après-midi à son cabinet, un point de presse au cours duquel, il a annoncé la fin de l’épidémie de la fièvre de la vallée du Rift ayant sévi dans la région de Tahoua. Ce point de presse s’est déroulé en présence du ministre délégué chargé de l’Elevage, M. Mohamed Boucha, du directeur de cabinet du ministre de l’Environnement et du Développement Durable, ainsi que des représentants des Partenaires Techniques et Financiers.

Le ministre de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale M. Assoumana Mallam Issa, a procédé hier dans la salle de l’Institut de Formation en Alphabétisation et en Education non Formelle (IFAENF), au lancement officiel de la première édition du concours littéraire en langues nationales dénommé « prix Professeur Mahamadou Hambali Junju ». Un concours organisé de façon tripartite entre le Ministère en charge de la Renaissance Culturelle, celui en charge de la Promotion des Langues Nationales et l’Association des Auteurs Nigériens en Langues Nationales (ASAUNIL) avec l’appui financier des partenaires. Ont pris part à cette cérémonie la ministre de la Communication, le directeur de cabinet du ministre en charge de la Promotion des Langues Nationales, la vice-présidente de l’ASAUNIL, l’honorable Chef de Canton de Junju, les membres de la famille du défunt et plusieurs invités.

Ibrahim Issifi Sadou Entreprenariat Niger Le ministre de l’Entreprenariat des Jeunes, M. Ibrahim Issifi SadouEn prélude à la mission de terrain qu’entreprendra une délégation de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) au Niger du 20 au 25 Février 2017 pour la mise en œuvre du programme de promotion de l’entreprenariat des femmes et des jeunes, le ministre de l’Entreprenariat des Jeunes, M. Ibrahim Issifi Sadou a présidé hier à son cabinet une réunion d’échange avec les 43 structures publiques, privées et associatives du champ de l’entreprenariat et emploi des jeunes au Niger. La réunion s’est déroulée en présence de son directeur de cabinet, M. Mounkaila N’Goïla et de son staff technique.

Issou Lawrence RossignolLe Président de la République, Chef de l’Etat SE Issoufou Mahamadou, a accordé hier matin, une audience à une délégation française conduite par la ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des Femmes, Mme Lawrence Rossignol comprenant le Secrétaire d’Etat auprès des ministres des Affaires Etrangères et du Développement International chargé du Développement et de la Francophonie M.Jean Marie le Guen.

 

Djibrilla M BareAvant l’intervention du ministre commando Daouda Marthé, saviez-vous que pour les élèves :

  • 90 à 96% des élèves du Cours Préparatoire (CP) ou Cours Moyen deuxième année (CM2) n’ont pas les seuils requis pour comprendre les enseignements de Français et Mathématiques
  • 50% des élèves de CP ne savent lisent à peine ….qu’une seule lettre de l’alphabet (sur 26 lettres) que 60% n’arrivent à lire que cinq lettres de l’alphabet français,

Tandis que 11,5% des 72.000 enseignants des écoles primaires du Niger seraient d’un niveau très bas, selon une conclusion tirée des études internationale, nationale et locale menées relativement à la qualité de l’enseignement au Niger. Et, cerise sur le gâteau, « certains des enseignants testés n’ont pas pu répondre à des questions auxquelles ont bien répondu des élèves qu’ils sont censés former. »

 hotel de ville niamey"Les travailleurs des collectivités territorialesentament leur 8e mois sans paie. Un véritable drame social qui se déroule sous nos pieds, devant nos yeux. Le plus grave, la société dans son ensemble reste indifférente à la douleur que vivent des milliers de familles, des milliers d’enfants innocents qui ne peuvent même pas expliquer pourquoi ils ne vont plus à l’école ou pourquoi ils n’arrivent à manger à midi comme les autres mômes. Personne ne dit rien comme si de rien n’était. C’est le plus grave. Sommes-nous arrivés à un tel niveau de déshumanisation que le malheur qui frappe nos compatriotes ne nous préoccupe plus ?

Salou Gobi 01Journaliste –Ecrivain et Professionnel de la CommunicationUne fois encore, l’on ne pourra pas échapper à la tentation de noircir lespages de papier. Se soustraire à la réflexion peut paraître une veulerie, voire une démission, tant les équations que suscite le Niger en mouvement semblent peser comme une apostrophe de la conscience nationale.
Les événements, ces jours ci, s’imposent en nous et se répètent comme une boucle sans fin. Quoi de plus normal, semblent se dire les hommes politiques, car la démocratie est avant tout faite de débat et d’agitation dans un régime politique où le peuple souverain dispose de la légitimité du pouvoir. La souveraineté s’entend ici, d’une part,comme autorité légitime, et d’autre part, comme pouvoir qu’a tout peuple indépendant de régler ses propres affaires intérieures sans interférence extérieure.

Page 8 sur 1995