Les nouvelles du Pays


  • Conférence de presse sur le nouveau Plan de Développement Economique et Social (2017­- 2021) en prélude à la Table ronde de Paris

    Conférence de presse sur le nouveau Plan de Développement Economique et Social (2017­- 2021) en prélude à la Table ronde de Paris

Issoufou Presidence Doing BusinessLe Président de la République, Chef de l’Etat S.E Issoufou Mahamadou, a présidé, hier matin, dans la salle de réunion du Conseil des ministres, la réunion interministérielle sur l’entreprenariat des jeunes. L’ordre du jour de cette réunion a porté sur l’examen du plan d’actions de l’entreprenariat des jeunes et les réformes relatives au «Doing Business». La cérémonie d’ouverture de cette réunion s’est déroulée en présence du Premier ministre, Chef du gouvernement ; des membres du cabinet du Président de la République ; de plusieurs membres du gouvernement ; du ministre, Conseiller Spécial du Président de la République, chargé du climat des Affaires, M. Alma Oumarou, ainsi que des cadres centraux des ministères concernés.

À l’issue de la réunion interministérielle sur l’Entreprenant des jeunes, le ministre, Conseiller spécial du Président de la République, chargé des questions relatives au climat des Affaires M. Alma Oumarou a d’abord relevé que le Président de la République attache une très grande importance à l’amélioration du climat des affaires et également à la promotion de l’entreprenariat des jeunes. Il s’agit d’ailleurs des pans très importants du Programme de Renaissance acte II. En effet, sous le leadership du Président de la République, le Niger a enregistré des rangs appréciables au cours de ces trois dernières années. « Le Niger qui était autour de la 200ème place du classement «Doing Business», a progressé. Aujourd’hui, il occupe la 150ème place pour ce qui est du rapport « Doing Business » 2016-2017. Nous sommes en train de faire des reformes pour que cet élan pris ne soit pas cassé. Le Président veille personnellement à ce que le Niger ne connaisse pas de régression. Voilà pourquoi, un certain nombre de mesures ont été prises pour le « Doing Business» 2017-2018. Pour ce faire, comme à l’accoutumée, le Président de République réuni autour de lui à un intervalle régulier tout le dispositif chargé de la mise en place du « Doing Business », a expliqué M. Alma Oumarou. Dans ce sens, a-t-il ajouté, le Niger a effectué des reformes très importantes pour l’année qui s’annonce, c’est-à-dire 2018. Toutefois, notre pays doit continuer à opérer des reformes dans la mesure où il s’agit d’une œuvre permanente. Il ne s’agit pas de se contenter des acquis. Il faudrait mettre les moyens pour maintenir les acquis mais aussi et surtout se projeter sur l’avenir. Ce sont là, un ensemble de reformes qui ont été prises à court, moyen et long termes. Elles ont été revues avec le Chef de l’Etat. Des instructions claires ont été données précisément à chacun des ministères pour que le Premier ministre veille à ce que chacun joue sa partition, a expliqué le ministre Conseiller spécial du Président de la République M. Alma Oumarou. Par ailleurs, il faut relever que le Niger connait aujourd’hui des avancées importantes en matière de création d’entreprises, d’exécution des contrats, d’insolvabilité, de transfert de propriété, bref dans un certain nombre de domaines, le Niger est cité en exemple. Le tribunal du Commerce du Niger est une fierté en matière d’exécution de contrat.

 

De la promotion de l’entreprenariat des jeunes

L’un des volets sur lesquels la réunion interministérielle s’est penchée est celui de l’entreprenariat des jeunes. Il s’agit à ce niveau de voir de façon concrète ce qu’il faut faire au ministère de l’Entreprenariat des Jeunes pour qu’en relation avec l’amélioration du climat des affaires, les mesures prises dans le cadre du Doing Business profitent aux jeunes. L’équation consiste à faire en sorte que cette jeunesse qui est une frange importante de la population nigérienne soit occupée en participant activement au développement économique et social du Niger. Dans cette optique, des mesures concrètes ont été initiées par le ministère de l’Entreprenariat des Jeunes en relation étroite avec les autres ministères que le Chef de l’Etat a voulu mettre en harmonie. Pour être pragmatique, les autorités nigériennes ont créé les conditions indispensables à la promotion de l’entreprenariat des jeunes.

« Avec 5000F aujourd’hui, il est possible de monter une entreprise. Vous n’avez pas besoin de formalités qui durent. Tout peut se faire en 48 heures maximum. Il s’agit de permettre aux jeunes qui n’ont pas de moyens de pouvoir le faire. Par la même occasion, le Chef de l’Etat a examiné avec toutes les structures l’accompagnement qu’il faut pour que ces entreprises soient créées et qu’elles soient viables. C’est le plus important. Pour qu’elles soient viables, il faut qu’elles aient accès aux marchés, qu’elles aient des moyens de financement et un encadrement pour que nous puissions passer du secteur informel qui occupe plus de 70% de notre économie nationale à un secteur formel. Ce dynamisme ne peut être impulsé que par la jeunesse», a conclu le ministre, Conseiller spécial du Président de la République, chargé du climat des affaires.

Hassane Daouda(onep)

13 juillet 2017
Source : http://lesahel.org/

Le Nigérien de la semaine


Anne Rachel Inne
 
 
 
 
 

Revue de Presse Labari

Idées et opinions

Société

Interview

Culture

Conférence de presse, en prélude au concert de MALI YARO

YOUNBAN c’est le nom du prochain album de l’artiste MALI YARO qui sera vernis le 9 décembre prochain au palais des congres de Niamey. En prélude à ce ... ...

Niger - Aïcha Macky : "J'ai voulu changer le regard sur l'infertilité"

C'est sa 41e récompense. Cette fois, c'est une étoile, celle de la SCAM (Société civile des auteurs multimédias), qui distingue chaque année les 30 me... ...

Portrait d’artiste : Mali Yaro, l’enfant sacré de Sirki Koira

Né en 1973 à Sirfi Koira, dans le département de Téra, année durant laquelle une bonne partie de l’Afrique de l’ouest a connu une disette, DOULAYE BOU... ...

Artiste chanteur Ismaêl Diallo : Ismo One, la force tranquille

La world music, c’est ce mélange d’Afro Zouk, Hip Hop, Reggae, Ragga et Funk comme effet de temps et de mode. Parmi les artistes en vogue dans ce doma... ...

Agadez : le Bianou, l’unité dans la ferveur

Le samedi 30 septembre 2017, Agadez a vibré aux sons, rythmes et danses de la fête de Bianou. Des moments de joie et de communion Une fête religieuseF... ...

In ’Gall : la grande fête annuelle des éleveurs nomades du Niger

L’édition 2017 de la Cure Salée s'ouvre aujourd’hui à In‘Gall. A l'’instar des années antérieures, ce sont des milliers d’éleveurs, venus d’horizons... ...

4ème édition du festival international de danse « Rue Dance Niger» : Promouvoir le patrimoine culturel à travers la danse

La 4ème édition du festival international de danse « Rue Dance Niger» a débuté hier après midi à Niamey. La cérémonie officielle d’ouverture de cette ... ...

Le festival de Kazan à l'heure du Niger : Projection du film Zin'naariyâ! de Rahmatou KEÏTA

Pour la première fois, un film Nigérien en compétition au Festival International du Cinéma Musulman de Kazan (Tatarstan - ... ...

Portrait : Amadou Edouard Lompo : Dramaturge, écrivain et scénariste nigérien

Conseiller pédagogique de français de son Etat, Amadou Edouard Lompo est un passionné de la littérature. Il termine son do... ...

Politique

Actu africaine

Tant que l’Afrique restera désunie…

C’est vrai qu’il faut casser le caillou sur lequel on s’est brisé le front en trébuchant. Mais il est plus indiqué de repartir s’enquérir des nouvelle... ...

Sécurité "C'est l'heure pour l'Afrique de se prendre en charge"

Le président sénégalais, hôte du 4ème Forum international sur la paix et la sécurité de Dakar a rendu hommage aux Forces Armées sénégalaise, ici le 1... ...

Forum économique de Malabo : faciliter les échanges commerciaux en Afrique

13% tel est le taux de l’ensemble des activités de commerce sur le continent africain, selon la Commission Economique des Nations-Unies pour l’A... ...

Chômage des jeunes en Afrique : la vraie raison !

Dans son article, Karol Boudreaux, explique d’abord ce qu’elle entend par chômeur (sans emploi, sous employés, secteur informel). Elle décortique ensu... ...

NEPAD : de nouvelles stratégies pour transformer l'agriculture africaine à l'étude

De nouvelles stratégies pour la transformation de l'agriculture sur le continent africain sont en cours d'élaboration par le Nouveau partenariat pour ... ...

Côte d'Ivoire : Après l'inauguration du barrage de Soubré, le tarif de l'électricité va baisser

Le prix de l'électricité va baisser en Côte d'Ivoire. Du moins si l'on suit sa logique et s'en tient au discours prononcé par le président de la Répub... ...

Afrique centrale: la libre circulation des personnes devient une réalité

La Communauté économique et monétaire d'Afrique centrale (Cemac) a "pris acte" mardi de la ratification fin octobre, par tous les Etats membres, de l... ...

Communiqué final issu de la 4ème Réunion de la Task Force sur le Programme de la monnaie unique de la CEDEAO (2)

Les Etats membres invités à poursuivre les réformes structurelles engagées pour s'affranchir des fluctuations des cours des matières premières et perm... ...

« L’Afrique n’a pas besoin d’aide, un système financier moins cynique lui suffirait »

Echange de dollars contre des dinars au marché noir, à Tunis, en août 2017. Crédits : Zoubeir Souissi/REUTERSPour notre chroniqueur, « l’aide au ... ...