Logo  Boube

Ide Habi Haut

lundi, 11 mars 2013 16:33

Mahamadou Issoufou : On ne confie jamais la défense de son pays à d’autres

Évaluer cet élément
(3 Votes)

Armee France Mali Difficile de comprendre la politique de défense et de sécurité du Niger à l’ère de la renaissance avec tant de contradictions qui s’enchevêtrent les unes aux autres ou des paroles et des actes qui divergent au fil du temps.

La présence des forces françaises et américaines au Niger n’est-elle pas contradictoire avec la renaissance, malgré, qu’elle soit si limpide dans l’esprit des fanatiques de la renaissance. Sauf, s’il y’ une renaissance d’hier et une renaissance d’aujourd’hui, c'est-à-dire une renaissance variable du jour au lendemain, c’est-à-dire une renaissance sans vision car la vision n’est pas une variable temporelle. Hier, le Niger de l’ère de la renaissance répondait catégoriquement «On ne confie jamais la défense de son pays à d’autres»1 à la question: «Comptez-vous sur la France pour garantir votre sécurité si la crise dégénère? »1ou encore «Nous n'avons besoin d'aucune présence militaire étrangère au Niger. Nos militaires et nos service de renseignement ont la capacité de faire face aux menaces»2; et aujourd’hui, on assiste à une protection de sites miniers d’uranium d’Areva au Niger par des forces spéciales françaises3 et à la création probable d’une base américaine pour des drones d’après le New York Times4 dont une centaine d’hommes environ sont officiellement au Niger. Quelle somme de contradictions entre les paroles et les actes! Un militaire français ou américain obéit toujours respectivement au chef des armées françaises ou américaines même s’il est au Niger, dans une telle circonstance, le monopole de la violence légitime a u Niger est-elle encore l’exclusivité de l’état nigérien comme les autorités le clament? Ainsi, d’une belle phrase «On ne confie jamais la défense de son pays à d’autres»1 postulat d’une politique d’abnégation, on est tombé sous une occupation de forces colonialistes ou impérialistes. Comme si le Niger symboliquement renonce à sa souveraineté sur ces mines pour une sorte de tutelle française, comme si l’ère de la renaissance confie une partie de la défense du Niger à d’autres. Pourtant, le peuple nigérien a fait des sacrifices énormes en doublant le budget de sa défense5 au détriment des secteurs sociaux pour que ses forces de défense et de sécurité puissent assurer la défense de la nation nigérienne. Alors, Il faudra bien que le Niger de l’ère de la renaissance explique ses orientations contradictoires de sa boussole car actuellement, l’argumentaire utilisé pour justifier une telle occupation étrangère est incongrue.

Ainsi, la confirmation de la présence de forces spéciales françaises dans l’émission Internationale6 et la justification par les événements malheureux d’In Amenas en Algérie du 16 au 19 janvier 2013 qui se réduisent à une prise d’otage n’est pas un argument tangible. Mais, une belle occasion rêvée que la France exploite pour réaliser son vœu d’être militairement au Niger avec une complice des autorités nigériennes. D’ailleurs, bien avant In Amenas, le 3 Avril 2012 dans une émission7 Antoine Glaser (journaliste, coauteur du livre: comment la France a perdu l’Afrique) relève la difficulté voir même l’impossibilité pour la France d’avoir une base militaire au Niger, hélas, l’ère de la renaissance vient de faire sauter le verrou. Si des prises d’otage de français au Niger, œuvrent du banditisme ou du terrorisme (Le 22 Juin 2008 à Arlit par le MNJ, 21 Avril 2010 dans le nord du Niger par AQMI, le 16 Septembre 2010 à Arlit par AQMI,le 7 Janvier 2011 à Niamey par AQMI.) n’ont jamais justifié une telle occupation militaire française dans le nord du Niger, alors, comment une prise d’otage en dehors du Niger peut-elle la justifier? En plus, ces forces spéciales françaises ne sont pas si infaillibles au vu du fiasco de leur opération récente en Somali.

Si dans une lettre ouverte du 31 Août 2009 au secrétaire d’état américain à la justice, des afro-américains du NCBL (National Conference of Black Lawyers) donnaient déjà une opinion défavorable sur l’Africom. Dans laquelle, ils considèrent l’Africom comme un instrument se cachant derrière la lutte contre le terrorisme mais dont l’objectif est de faire main basse sur les ressources pétrolières de l’Afrique et stopper l’influence chinoise en Afrique. L’indécence des arguments est encore plus flagrante pour justifier une présence militaire américaine au Niger. Alors que, les armées de plusieurs pays souvent sous équipées partent aider le Mali à lutter contre le terrorisme, la première puissance militaire mondiale qui a créé l’Africom officiellement pour lutter contre le terrorisme en Afrique, elle s’invite plutôt au Niger avec la complicité des autorités pour collecter des renseignements sur une guerre contre le terrorisme qui se passe au Mali. Quel paradoxe! Certains, expliquent ce paradoxe par le fait qu’actuellement le Mali n’est pas une démocratie contrairement au Niger mais pourtant les Etats Unis ont des bases militaires dans des monarchies ou la notion de démocratie n’a jamais existé contrairement au Mali. L’autre argument qui se résume à sans ces drones, nous sommes aveugles parce que le Niger n’est pas un terrain de football est encore plus ridicule, surtout venant des autorités nigériens. Alors que récemment, ces mêmes autorités nous disent qu’ils ont pris toutes les dispositions pour assurer la sécurité du Niger dont la taille n’était pas celle d’un terrain de football, et aujourd’hui pour justifier les drones de l’impérialisme on nous dit sans ces drones, nous sommes aveugles car le Niger n’est pas un terrain de football. Prochainement, il sera difficile de savoir quand leurs discours sont crédibles. Par contre, si c’est drones de l’impérialisme empêchent réellement la cécité, il faudra se demander alors pourquoi l’intervention de l’OTAN (Organisation du Traité de l’Atlantique Nord) particulièrement de la France, de la Grande-Bretagne et des Etats-Unis qui est la cause fondamentale de ce qui se passe au Mali, a-t-elle laissé ces armes quittaient la Lybie pour déstabiliser le Sahel? Ou bien, ils sont des pompiers pyromanes!

Maintenant, qu’elle sera notre responsabilité quand ces drones sous couvert du renseignement seront utilisés pour tuer des suspects ou des civils comme ils le font ailleurs, si les Etats-Unis n’ont pas hésité à mentir au monde entier sur des armes de destructions massives pour détruire l’Iraq alors mentir à un seul pays, c’est encore plus simple.

Que des nigériens se sentent heureux d’apprendre la présence de militaires français ou américains par la presse étrangère ou une idée de leur effectif par une lettre du président américain à son congrès ou se sentent en sécurité sous une protection chimérique d’une bannière étoilée ou tricolore de l’impérialisme ou du néocolonialisme, c’est leur droit. Autant, pour d’autres nigériens qui jugent, hier comme aujourd’hui, de ne jamais confier la défense du Niger à d’autres, de ne jamais accepter ces forces militaires étrangères de l’impérialisme ou du néocolonialisme au Niger ou que l’imputé soit accordée à des militaires américains sur le sol nigérien (a status-of-forces agreement4). Mais, comme le respect du peuple nigérien se reflète par le respect de sa constitution, alors, il faudra que les professionnels de la constitution nigérienne, nous éclairent sur la constitutionalité de cette occupation militaire étrangère sans consultation de l’assemblée nationale. Surtout, qu’aucun groupe de députés ni de la majorité et ni de l’opposition ne juge utile de saisir la cours constitutionnelle comme ce n’est pas une histoire d’attribution de marché public.

1 Mahamadou Issoufou: ‘‘La situation au Mali nous préoccupe beaucoup’’, Le monde.fr, Publié le 14.02.2012, Propos recueillis par Christophe Châtelot.

2 Le Niger veut une aide militaire pour combattre le terrorisme, Publié le 11.11.2011, (AFP).
3 Niger: Les forces spéciales protègeront les mines d’uranium d’Areva, Le point.fr, Publié le 23.01.2013.
4 U.S. Weighs Base for Spy Drones in North Africa, The New York Times, Publié le 28.01.2013, Eric Schmitt.
5 Le budget de la Défense doublé!, alternativeniger.org, Publié le 07.06.2012, Hassane Boukar.
6 Internationales TV5 Monde, RFI, Le MONDE, le président Mahamadou Issoufou, le 03.02.2013.

MOSSI IDRISSA  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

 

 

Onep