IDEES & OPINIONS.

mardi, 17 janvier 2017 14:13

Halte à la Fitna

Salou Gobi 01Fitna est un mot arabe. Il fait référence au schisme politico-religieux, et par extrapolation, à la guerre civile subséquente, aux rivalités, désaccords et divisions parmi les musulmans. Le mot peut être également traduit par « trouble, révolte, agitation, sédition ».

Au Niger, depuis plusieurs années, et durant presque tout le premier mandat et à l’entame de ce second mandat du Président de la République Issoufou Mahamadou, les antagonismes paroxystiques, c’est à dire excessifs, sur les questions d’intérêt national divisent l’élite politique et bon nombre de citoyens. Au-delà de la vitalité du débat politique que l’on peut percevoir à travers ce branle-bas et de ce méli-mélo, il y a lieu de s’interroger, face à l’exacerbation des crises politiques et sociales qui en découlent et qui risquent, de l’avis de bon nombre de nos concitoyens, de déborder tragiquement.

mardi, 17 janvier 2017 14:13

Amères vérités

Amere verites Canard FuriePour la majorité écrasante de nos compatriotes, le Niger vit sans aucun doute la période la plus noire de son histoire politique depuis 26 ans de démocratie et d’Etat de droit. Et pour cause ? Le vendredi 13 janvier 2017, le Tribunal de première instance de Niamey a conforté Assane Seïdou, le président du conseil de ville de Niamey dont la presse, rien que la semaine dernière, a encore fait cas de ses malversations criminelles, dans l’exécution de basses besognes purement politiciennes dont il a été investi. Il a signé un arrêté interdisant toute marche ou meeting qui se tiendrait un jour ouvrable.

samedi, 14 janvier 2017 22:53

Le train va-t-il encore siffler au Niger ?

Train Niger Bollore 2017 11) Image 1 : Voici en janvier 2016 quand il a sifflé à Niamey après plus de 80 années d'attente. 
2) Image 2 : Ce qu'on retient de lui en moins d'un an après son sifflement à Niamey.

3) Que peut on en dire ? Beaucoup de nos compatriotes se posent la question sur la suite de ce projet qui devait relier Niamey à Parakou par une voie ferrée. Il devait construire un kilomètre par jour pour terminer en fin 2016. Pour rappel le coût global prévu de la réalisation de ce projet a été estimé à un peu plus de 700 milliards de F CFA (1.07 milliard d’Euros). A l’état actuel au moins 94 Milliards F CFA (142 millions d’Euros) ont déjà été consommés pour la construction de la liaison entre Niamey et Dosso et ce avant le démarrage de la procédure judiciaire lancée par Africarail. Cette procédure a freiné l’avancement de du projet et à l’heure actuelle aucune date de relance ne se dessine à l’horizon. N’étant pas maître de la durée de la procédure les autorités nigériennes auraient dû prendre des mesures conservatoires pour protéger cette liaison déjà terminée.

Marche Soutien Issoufou Mahamadou 08 01 2017Comme ils l’ont décidé, les partis membres de la Mouvance pour la Renaissance du Niger (MRN) ont donc marché et tenu un meeting, le dimanche 8 janvier dernier à Niamey, afin de répondre aux manifestations organisées par des organisations de la société civile le 21 décembre 2016. Cependant, malgré toute la publicité dont elles ont bénéficié – notamment sur les médias d’Etat – et les moyens logistiques, les manifestations de ce 8 janvier 2017 n’ont pas connu une mobilisation exceptionnelle.

Djibrilla M BareAu cours d’un entretien accordé à Télé Sahel, début janvier 2017, et publié dans la dernière livraison par Sahel Dimanche en vue de porter la réplique aux partisans de Hama Amadou soutenant que le travailleur nigérien a été abandonné par le régime, vous aviez soutenu que :

1- « Le COSIMBA, dont M. Ali Djibo dit Max était le président, a été conçue pour tromper le Président Ibrahim Baré Mainassara, et l’a amené à envisager d’être candidat et de passer en force en faisant litière de la démocratie. 2 - M. Hama Amadou arrivé à la Primature en 2000, avait tiré avantage des mesures de réduction des salaires des fonctionnaires, de 30% en 1998 décidées par le gouvernement de la 4ème République dirigé par Amadou Boubacar Cissé, pour maintenir les fonctionnaires dans des conditions de précarité totale. »

Lawal Abdoulaye 01La souveraineté économique et monétaire africaine comme solution aux maux de sous développement des pays de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) et de la Communauté Economique, Monétaire de l’Afrique Centrale(CEMAC) et des Iles Comores
«Si réellement l’égalité intellectuelle est tangible, l’Afrique devrait, sur des termes controversés, être capable d’accéder à la vérité par sa propre investigation intellectuelle, se maintenir à cette vérité jusqu’à ce que l’humanité sache, que l’Afrique ne sera plus frustrée, que les idéologues perdront leur temps, parce que ils ont rencontré des intelligences égales qui peuvent leur tenir tête sur le plan de la recherche de la vérité[1]».

Moussa Tchangari 06Pauvre Niger, pays où tout a changé, en bien ou en mal, depuis 1990, sauf la façon de faire la politique. Que penser de la sortie médiatique du Ministre d'État Bazoum, mettant dans le même sac société civile et opposition, sinon que Hama Amadou a fait école chez ses anciens amis et alliés, devenus aujourd'hui ses plus grands ennemis ? En écoutant le Ministre Bazoum dans ses efforts de préparation de l'opinion à la marche de la MRN du 8 janvier, comment ne pas se souvenir de l'ancien Premier ministre Hama Amadou haranguant la foule de ses partisans et les invitant à se mobiliser pour une marche gigantesque contre la société civile, coupable d'avoir organisé, un jour de mars 2005, une manifestation monstre à Niamey contre la cherté de la vie consécutive à la taxation des denrées de base ?

Lettre-ouverte-Mallami-Boucar.jpgIl semble que le 7 et le 8 janvier 2017, comme en hommage aux évènements de Charlie Hebdo, des compatriotes projetteraient d’organiser, sur toute l’étendue du territoire national, une marche suivie de meeting et qu’ils auraient choisi comme slogan de mobilisation « Mahamadou Issoufou n’est pas seul ». La trouvaille d’un « génie des Carpates » qui ne voit plus loin que le bout de son nez. Mahamadou Issoufou n’est pas seul… responsable des malheurs du Niger, c’est sûr et personne ne lui disputera cette vérité. Que ce soit à propos du désastre financier et économique ou sur le plan sécuritaire, social, judiciaire ou démocratique, l’homme a bien raison de plaider la culpabilité partagée. « Oui, je suis coupable, mais je ne suis pas seul », semble dire Mahamadou Issoufou et il a parfaitement raison dans la mesure où, pas plus tard qu’il y a cinq mois, Seïni Oumarou lui a fait allégeance, moyennant un strapontin de 500 millions de francs CFA contre son silence complice dans la prédation des ressources publiques.

Complexe Scolaire Bedir NiameyOù se trouve finalement cette bonne dame qui, sans honte, n’a eu aucun scrupule à clamer, avec documents à l’appui, que le complexe scolaire Bédir lui a échu au nom de l’excellent partenariat qu’elle, en qualité de ministre des Enseignements primaires, a noué et entretenu avec les promoteurs dudit complexe ; qu’il n’y a pas de quoi fouetter un chat dans cette scabreuse affaire et que, comble de culot, elle allait porter l’affaire devant la justice pour se voir laver d’un affront…qui lui colle visiblement bien à la peau. La récente décision de retrait de l’autorisation d’exercice à ce complexe scolaire est un cinglant désaveu qui cache mal la forfaiture commise par Dame Mariama El Hadj Ibrahim et Cie.

mercredi, 04 janvier 2017 05:47

Amères vérités

Amere verites Canard FurieLe Niger vit ce mauvais cinéma depuis six longues années. Un film monotone, triste et ubuesque dont le réalisateur, le metteur en scène, tout autant que les acteurs, médiocres et faux, savent parfaitement que leurs noms riment avec échec, désastre et désespoir pour le Niger mais qui s’accrochent avec force argent, espérant sauver ce qui est … déjà perdu. Ainsi, pour inaugurer cette nouvelle année qui commence et dont les Nigériens espèrent beaucoup, Mahamadou Issoufou et ses camarades n’ont rien trouvé de mieux à initier qu’une marche de soutien à leur régime. Une manifestation qui sera sans doute un échec retentissant.

Page 1 sur 54

 

 

L’entrepreneur du mois : M. Hamma Hamadou

Hamma Hamadou 01M. Hamma Hamadou

JOURNAUX

Journal télévisé

Nigerdiaspora


Nigerdiaspora a 10 ans !

NIGERDIASPORA ND 10ans