IDEES & OPINIONS.

mercredi, 28 septembre 2016 03:57

La faillite de notre élite

Faillite elliteEn Afrique, l’élite intellectuelle avait joué un rôle historique capital dans l’émancipation des peuples et dans ce combat, que les peuples africains avaient mené, le Niger n’était pas en marge. Notre peuple avait été de toutes les luttes. Et, notre passé commun ne manque pas de figures emblématiques qui peuvent nous donner quelques fiertés. Mais parce que cette histoire ne vit que dans les cimetières de l’oubli, ce peuple, semble aujourd’hui manquer de repères pour avancer, pour savoir encore se battre, pour sa dignité. Sans doute qu’il y a aujourd’hui une urgence à re-enseigner notre histoire, en sortant des décombres du passé, de ces vestiges saccagés, les gloires anciennes qui peuvent nous remobiliser. Il est terrible pour un peuple de ne pas trop savoir d’où il vient. On nous a trop enseigné une histoire qui n’est pas la nôtre et cela nous a poussés ainsi à oublier la nôtre.

mercredi, 28 septembre 2016 03:44

Situation politique : Il faut le dire...

Niger Faillite Le Niger est dans le creux de la vague et celui qui préside à ses destinées depuis le 20 mars 2016 à la faveur d’un coup d’État électoral ne semble pas être pleinement conscient de la situation catastrophique dans laquelle se trouve ce pays. Alors, pas du tout. Outre que les finances publiques sont dans le rouge depuis quelque temps et que les scandales financiers à coups de milliards continuent de scander la vie publique, les autorités issues de ce coup d’État électoral ont poussé le bouchon trop loin en entreprenant de démolir boutiques, alimentations et autres petits commerces. Les ruines s’étalent, indescriptibles et les personnes victimes de cette folie ne se comptent plus.

demolition Abord Marche NiameyAprès 10 mois de privation de libertés pour avoir tenu des propos mille fois moins défiants pour la loi et certainement autant de fois moins dangereux pour la cohésion nationale que ceux que Mahamadou Issoufou a tenu sous Mamadou Tandja [Ndlr : il a ouvertement appelé l’armée à prendre le pouvoir] ou que Mohamed Bazoum a confiés à Jeune Afrique à propos de l’armée, Soumana Sanda, président de la coordination régionale Lumana Africa de Niamey, est enfin libre. Libre, dans une ville de Niamey qui est en train de subir la furie de l’homme fort du Niger depuis le 20 mars 2016. Niamey à qui il en veut d’avoir exposé sa «nudité» à la face du monde, lui qui a tant chanté sa popularité et son pari de passer haut les mains et dans le respect des règles de jeu démocratique. Le 20 mars lui a donné la preuve que les Nigériens étaient étouffent plutôt de le voir à la tête de l’Etat et ils n’ont pas tort.

Abdoulaye HASSANE DIALLO Dr 01Dans  le  cadre  de  la  rubrique « connaissance  avec   les  Institutions Nationales »  je  dédie  cette  Contribution  à  une ,  et  pas  des  moindres, en  la  personne  du  MEDIATEUR   DE  LA  REPUBLIQUE ,  un  spécialiste   du  droit  qui  déploie  ses compétences , ses  talents  et    son  expérience  au   service  de ses semblables . Dans  un  Etat  de  droit  où  les  droits  et  les  devoirs   doivent  être   clairement  définis  dans  un  souci  de  transparence ,  de  justice  et  d’équité .

mardi, 20 septembre 2016 12:25

Situation politique : Il faut le dire...

 Soumana Sanda LibreSoumana Sanda vient, enfin, de sortir des geôles du pouvoir, après 10 mois d’emprisonnement à Say, loin des siens et de tout ce qui peut faire le bonheur d’un père de famille. Il a ainsi été privé de sa liberté et de ses droits de jouissance de la vie tout court pour avoir affirmé qu’ils iront accueillir Hama Amadou, le président de leur parti politique, qui revenait au pays après de longs mois d’un exil forcé, en France et qu’ils se défendraient si jamais le pouvoir voudrait leur refuser l’exercice de ce droit constitutionnel. Avec d’autres militants du Moden Fa Lumana Africa, Soumana Sanda a fait les frais d’une certaine justice qui trie, parmi les justiciables, ceux qui doivent aller croupir en prison pour peu de choses tandis que de gros délinquants, notoirement connus pour des faits très graves, sont royalement ignorés.

Deguerpissement kiosques NiameyLes autorités régionales de Niamey ont engagé une vaste opération de déguerpissement des kiosques et boutiques dit « anarchiquement installés » sur les voies publiques, aux alentours des services publics, tels que les services administratifs, les centres de santé et les écoles.

Une opération qui, si elle était menée sans trop de zèle et d’abus des droits humains de la part de ses initiateurs allait produire l’effet escompté. Mais hélas. Elle n’a laissé derrière elle que de la désolation.

Les personnes chargées de conduire cette opération mettent trop de zèle dans la démolition de ces installations où même les mosquées ne sont pas épargnées. Ils détruisent tout sur leur passage et avec trop d’arrogance, ce qui irrite davantage la population.

Mahamoudane AGHALILa Démocatie est-elle compatible avec certaines cultures religieuses sociales et économiques fortement ancrées en Afrique,en Asie et dans les pays arabes?
 Quand on prend la peine de regarder le monde, on se rend compte que le droit n'est pas respecté comme il se doit dans les Ecrits des hommes que sont les constitutions,meme dans les pays dits démocratiques; pour exemple le racisme a de beaux jours devant luidans toutes les contrées du monde .Les exemples sont là pour nous le confirmer :

Salissou Ada MinistreJeunesse Sports Niger 01M. Salissou Ada, Ministre de la Jeunesse et des SportsLorsque des évènements significatifs de nature à engendrer une grogne sociale se passent au Niger, en général ils sont ignorés, et avec le temps qui passe, oubliés. Nous voulons donner une nouvelle dynamique à cette approche, passer de l’émotionnel au rationnel dans la gestion des questions publiques.  

Monsieur le ministre, le jeudi 25 août 2016, le Peuple du Niger dans son ensemble a célébré avec fierté et dans la communion le mérite d’Issoufou Alfaga, champion olympique historique pour le Niger, reconnu et décoré par le peuple et leadership de la nation.

mardi, 13 septembre 2016 04:13

La Technologie au service de l’Education

Adamou Maikano 01L’Education est la clef de voute de développement économique, social et culturel (scientifique et technique) d’un pays.

Abdoul Salam prix Nobel de physique avait écrit dans les années 1990 un article « Comment éradiquer la pauvreté dans les pays du Tiers Monde ? » La solution qu’il préconisait partait du simple constat: qu’est ce qui fait la différence entre les pays développés et les pays pauvres ? Selon lui, c’est le savoir et le savoir-faire. C’est donc tout simple, si on veut développer les pays pauvres, il faut leur donner le savoir et le savoir-faire en développant leur système éducatif.

http://www.nigerdiaspora.net/images/Marche_Maradi_Dan_Gara.jpgInauguré le 12 novembre 2014 par le Président Issoufou Mahamadou, le Marché Central de Maradi, décrit à l’époque comme un « joyau architectural » et « poumon de l’économie régionale  et nationale » est aujourd’hui, désespérément vide. Sur les 1400 boutiques, à peine une cinquantaine d’entre elles sont occupées. Presque deux ans après, cette infrastructure qui devrait pourtant contribuer à renflouer les caisses de la municipalité, est une machine totalement à l’arrêt. Pire, « le joyau » est en train de se dégrader et se transforme peu à peu en aire de repos pour SDF errants et en raccourci pour … motocyclistes !

Page 1 sur 50

L’entrepreneur du mois : M. Hamma Hamadou

Hamma Hamadou 01M. Hamma Hamadou

 

 

JOURNAUX

Sahel 27 sept.

Sahel Dimanche 23 sept.

Le Canard Déch. 29 août

Match 1er août

Le Courrier 22 sept.

Le Témoin 04 oct.

L'Actualité 06 janvier

Le Temps.07 sept.

Jeunesse Info.  11 sept.

Le Nassara.  28 nov.

Monde d'Auj.19 sept.

Monde d'Auj.21 sept.

Bul. Rotab 02 mai

Haské 06 août

Nouv. Republicain 07 janvier

 

Journal télévisé

Nigerdiaspora


Nigerdiaspora a 10 ans !

NIGERDIASPORA ND 10ans