Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 62

jeudi, 06 avril 2006 13:22

12-12-2004 L?artisanat nigérien, un secteur porteur

Évaluer cet élément
(0 Votes)
De très nombreuses sources s’accordent à reconnaître que l’artisanat pourrait être un secteur porteur si le politique lui accorde l’attention nécessaire. Le Niger, pionnier en la matière, pourrait tirer d’énormes dividendes surtout dans le contexte actuel de la lutte contre la pauvreté. Au Niger, pourvu qu’il soit formalisé et modernisé, il peut être un important secteur d’avenir à la fois en termes de création d’emplois et de production de richesses. 
Combien de fois, à travers le monde, le Niger, ce pays démuni a fait parler de lui en bien, grâce à la qualité des œuvres de ses artisans, comme le Brésil s’illustre en matière de football ? En cela, ne constituent-ils pas des ambassadeurs fiables pour notre pays ? Récemment encore au Mans (France), les artisans Nigériens étaient non seulement les invités d’honneur de cette foire mais aussi la coqueluche des visiteurs et acheteurs, en raison de la qualité de leurs produits et de l’expertise dont ils avaient fait montre sur place.

Certains n’hésitent pas à considérer l’artisanat comme la 3è mamelle de l’économie nigérienne. Ses particularités résident d’une part dans son interaction avec l’agriculture et l’élevage, et d’autre part parce qu’il reste un domaine qui allie production, revenus et formation.

Selon certaines sources, au Niger ce sont quelque 315.000 personnes qui sont occupées à temps plein par l’artisanat, et 600.000 à temps partiel. Ce secteur contribue pour 20 pour cent au produit intérieur brut (PIB), selon une ancienne donnée. On estime que ces statistiques pourraient avoir évoluer.
O.K

Source: Républicain-Niger

Dernière modification le mardi, 28 février 2012 13:15