Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 62

mercredi, 26 décembre 2007 11:23

La mémoire de Mahamadou Halilou Sabo honorée

Évaluer cet élément
(0 Votes)
En marge des festivités de la deuxième édition de la fête tournante du 18 décembre, le ministre de l'Education nationale, M. Ousmane Samba Mamadou, a présidé, le 17 décembre dernier, la cérémonie de baptême de l'école primaire Zoulanké

 

Image de Tahoua qui porte désormais le nom d'un des illustres fils de la région, feu Mahamadou Halilou Sabo, décédé il y a un an. Cette cérémonie s'est déroulée en présence du ministre de la Communication, Porte-parole du gouvernement, M. Mohamed Ben Omar et de son homologue de l'Equipement, M. Harouna Moumouni Lamido.

C'est dans cette école, l'une des plus anciennes de la ville de Tahoua où il est né et qui porte désormais son nom, que Mahamadou Halilou Sabo a fait ses premiers pas dans l'apprentissage, domaine auquel il va se consacrer toute sa vie. Enseignant, Inspecteur de l'enseignement primaire, ministre de l'Education nationale, Mahamadou Halilou Sabo a ainsi servi l'école nigérienne pendant la plus grande partie de sa vie. Le ministre de l'Education nationale, M. Ousmane Samba Mamadou, n'a pas manqué de le souligner.{sidebar id=1}

Un enseignant chevronné et consciencieux qui a dirigé l'élaboration des programmes en vigueur dans notre système éducatif au moment où il exerçait comme Directeur général de l'Institut national de recherche et d'animation pédagogiques (Indrap)", a-t-il rappelé. L'acte consistant à donner le nom de Mahamadou Halilou Sabo à l'école Zoulanké, a indiqué M. Ousmane Samba Mamadou, " s'inscrit dans la droite ligne de la volonté des plus hautes autorités du Niger, avec à leur tête SEM. Mamadou Tandja, Président de la République, Chef de l'Etat, à honorer chaque fois que de besoin, les dignes filles et fils de notre nation. " Parlant toujours de la cérémonie, le ministre de l'Education nationale a précisé qu'il s'agit d'honorer " la mémoire d'un homme qui requiert notre attention. Un homme qui mérite notre estime et notre admiration pour avoir su, tout au long de sa vie, se donner corps et âme aux causes les plus nobles de notre pays " et, a-t-il ajouté, en même temps, " d'immortaliser les oeuvres et les contributions de cet illustre intellectuel nigérien pour le bénéfice des générations futures ". M. Ousmane Samba Mamadou a aussi rappelé d'autres qualités de Mahamadou Halilou Sabo qui fut un homme de culture et de paix, comme en témoignent son immense oeuvre littéraire et le poste de médiateur national qu'il a occupé entre 1990 et 1991. Le ministre de l'Education nationale a, à cette occasion, annoncé la volonté de son département ministériel de rendre hommage à tous les enseignants méritants et aux cadres qui se sont consacrés à la cause de l'école nigérienne.

Auparavant, le Secrétaire général de la Région, M. Issoufou Oumarou, qui a eu une pensée à l'endroit de la famille Mahamadou Halilou Sabo, a remercié le gouvernement pour ce geste qui est une marque de reconnaissance pour " un digne fils de Tahoua " dont il a, lui aussi, rappelé les qualités qui doivent inspirer les enseignants.
Moutari Souley ONEP, Tahoua-Agadez 

26 décembre
Publié le 24 décembre 2007
Source: Le Sahel

Lire aussi   Le père d’ABOKI est mort

{sidebar id=9} 

Dernière modification le mardi, 28 février 2012 13:15