lundi, 06 janvier 2014 02:31

3ème édition des films documentaires de Blitta (FESDOB) au Togo : Le Niger remporte le premier prix, dit ‘’Prix de l’intégration sous régionale’’

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Nos cinéastes ayant participé à la 3ème édition des films documentaires de Blitta (FESDOB) au Togo du 17 au 24 décembre 2013 sont rentrés au bercail avec dans l’escarcelle, le grand prix de ce festival. En effet, Sani Magori n’a laissé aucune chance à ses challengers en s’adjugeant le Prix de l’intégration sous régionale d’une valeur de 500.000 francs CFA et un trophée pour son film « Koukan Kourtchia ».

Ce trophée est aussi le grand prix de ce festival. Outre Sani Magori, Abdoul Moumouni Bakabé remporte le prix de l’espoir, 200.000 francs CFA et un certificat avec son film « Toungouma ». Tous ces prix et trophées ont été officiellement présentés au ministre en charge de la Culture, samedi dernier lors d’une cérémonie tenue à son cabinet.     
Au total, au cours de ce festival, 24 films courts et longs métrages étaient en compétition et 20 autres films hors compétition, soit un total de 44 films en provenance de 16 pays d’Afrique, d’Europe, d’Asie et d’Amérique. C’est le lieu de souligner lors de la cérémonie de la remise des prix au Togo, le préfet de Blitta, M. Batossa Boukari, a félicité les organisateurs du FEDOB et remercié la délégation nigérienne ainsi que le président de la République du Niger, Son Excellence Issoufou Mahamadou, pour son appui financier au FESDOB mais aussi pour le Trophée dit de l’intégration sous régionale qu’il a mis à la disposition du même festival.

Le directeur général du centre national de la cinématographie du Niger (CNCN) M. Ali Damba, en situant le contexte de la cérémonie, indique que le Centre en charge de la cinématographie a jugé utile de coupler deux activités. Il s’agit notamment du succès de nos cinéastes à Blitta au Togo et la récompense d’un certain nombre de nos acteurs dans le cadre du festival Algaïta qui s’est déroulé du 17 au 18 décembre ici même à Niamey. Ce dernier festival est organisé en collaboration avec les nigérians de l’Etat de Kano. Ces derniers avaient décidé de récompenser un certain nombre d’acteurs ayant participé au film «Gari yayi zahi» du réalisateur Mahamane Bakabé.
Le ministre de la Culture, des Arts et des Loisirs, M. Ousmane Abdou, en remettant les trophées à leurs détenteurs, a souligné que le forum des films documentaires qui a formé les jeunes cinéastes s’affirme de jour en jour comme une véritable pépinière de cinéastes nigériens. «C’est le lieu d’encourager la direction générale du Centre national de la cinématographie du Niger pour son offensive dans l’encadrement des artistes du domaine du cinéma afin d’en faire des professionnels. C’est du reste un de nos grands chantiers au niveau de l’administration culturelle du Niger» a dit le ministre Ousmane Abdou. Il a ajouté que la préoccupation constante de son département ministériel est de tirer le meilleur profit de la dimension économique de la culture. Après avoir félicité les jeunes lauréats, il a exhorté les autres jeunes à leur emboiter le pas.

l M. S. Abandé Moctar

 

06 janvier 2014
Pubié le 06 janvier 2014
Source : http://lesahel.org/

{module 583}

 

Dernière modification le lundi, 06 janvier 2014 08:56