lundi, 20 janvier 2014 22:57

1ère édition de Hotungo de la commune rurale de Ouro Guéladjo : Un cadre d’expression culturelle et de sauvegarde de la tradition peulhe

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Hotungo Ouro GueladjoLa 1ère édition du Hotungo de la commune rurale de Ouro Guéladjo, s’est déroulée du 17 au 19 janvier dans ladite localité, à 64 km de Niamey, dans le département de Say. C’est le ministre de la Culture, des Arts et Loisirs, M. Ousmane Abdou qui a donné, vendredi dernier, le coup d’envoi de cette manifestation culturelle en présence du Haut Commissaire à l’Initiative 3N M. Amadou Alhoury Diallo, du Gouverneur de la Région de Tillabéri, M. Assimiou Diabiri, du Préfet de Say, M. Amadou Ali, des députés de la région, des chefs coutumiers, des membres de l’Association des Rouga et Garso du Niger, des représentants des villages environnants et de plusieurs invités venus nombreux pour la circonstance.


Le Hotungo est une rencontre entre les éleveurs peulhs de différentes villes et villages pour montrer leur capacité de bergers et de meneurs de troupeaux. C’est aussi un cadre d'échanges, de festivités, d'émulation entre éleveurs. Les trois (3) jours qu’a duré l’événement ont été marqués par une multitude d’activités dont le forum sur la gestion des conflits entre agriculteurs et éleveurs, la transhumance transfrontalière ; le défilé des femmes peuhles avec leurs fagots et une soirée culturelle. Mais l’un des moments phares du Hotungo reste le défilé des bergers avec leurs troupeaux. Ce défilé est l’occasion pour chaque Rouga ou chef de communauté peulhe de présenter son cheptel mené par un ou plusieurs Garso qui exposent à l’assistance leur technique relationnelle avec les bêtes.
En lançant les activités de cette première édition de hotungo de Guéladjo, le ministre de la Culture des Arts et des Loisirs, M. Ousmane Abdou a situé le contexte dans lequel intervient  la rencontre, rappelant qu’elle se déroule à un moment où les autorités de la 7ème République déploient d’importants efforts pour la promotion et la valorisation de notre riche patrimoine culturel. Il a souligné l’importance de l’événement, en expliquant qu’au-delà du volet spectacle dont seuls les peulhs ont le secret, le hotungo de Guéladjo a fort opportunément introduit une innovation. En effet, a-t-il indiqué, il sera organisé un forum de sensibilisation sur des aspects majeurs se rapportant aux actions de développement. «Je me réjouis des mesures d’accompagnement combien précieuses au titre de l’appui de l’Etat comprenant une mini adduction d’eau potable, 250 tonnes de céréales gratuitement distribués aux populations en 2013. Le traitement de nombreux sites dans le cadre des activités génératrices de revenus gage d’une réduction significative du phénomène d’exode rural » a dit le ministre Ousmane Amadou
Dans son allocution, le gouverneur de la Région de Tillabéri, M. Assimiou Diabiri, s’est longuement appesanti sur la sécurité des personnes  et des biens. Il a évoqué les problèmes liés à l’insécurité dont sa région a été victime. «Nous avons connu certes une insécurité particulièrement dans la zone nord, mais je tiens à rassurer qu’aujourd’hui avec toutes les dispositions prises par les autorités, la paix est revenue. Vous pouvez vaquez tranquillement à vos occupations quotidiennes, l’Etat est là pour garantir votre sécurité et celle de vos biens » a-t-il précisé. Il a ensuite félicité l’initiative des populations de la commune de Guéladjo d’organiser cet événement culturel pour le bien de tous, avant de saluer le Comité d’organisation qui a su réussir le pari. Le Gouverneur de la région de Tillabéri a saisi cette occasion pour demander à la population d’organiser des prières collectives pour la paix et la stabilité du Niger.
 Pour sa part, le Maire de la Commune rurale de Ouro Guéladjo, M. Amadou Soumana a largement présenté son entité administrative.  Il a affirmé que les populations de sa commune vivent en harmonie avec toutes les communautés. Le Maire a adressé ses sincères remerciements aux autorités de la 7ème République pour tous les efforts qu’ils ne cessent de déployer au profit des populations. Il a demandé à ses administrés de donner le meilleur d’eux-mêmes pour la réussite de cette manifestation.
Aissa Abdoulaye  Alfary

 

 

21 janvier 2014
Pubié le 21 janvier 2014
Source : http://lesahel.org/

{module 583}

 

Dernière modification le mardi, 21 janvier 2014 07:52