lundi, 10 mars 2014 23:07

2ème édition du concours de danses traditionnelles et du grand défilé de mode africaine au Niger : La promotion de la femme et le développement culturel au cœur de la soirée

Évaluer cet élément
(0 Votes)

L’entreprise de création de mode du Niger « HADYLINE » de Mme Hadiza Amadou Maiga a organisé, vendredi dernier, au Palais des Congrès de Niamey,  la 2ème édition du concours de danses traditionnelles et du grand défilé de mode africaine suivi d’une soirée de gala. L’édition de 2014 est placée sous le thème «Femme, pilier du développement culturel au Niger».

A la fin de la soirée, plusieurs prix ont été décernés aux lauréats. La cérémonie a été parrainée par la ministre du Tourisme et de l'Artisanat, Mme Yahaya Baaré Haoua et patronnée par  le ministre de la Culture, des Arts et des Loisirs, M. Ousmane Abdou en présence des membres du gouvernement et de plusieurs invités.
La salle du Palais des Congrès était pleine ce vendredi soir d’un public venu nombreux pour assister à la soirée de gala animée par plusieurs artistes nigériens et l’humoriste ivoirien, Gohou Michel. Au cours de cette soirée culturelle, le public a assisté à un défilé de tenues traditionnelles représentatives des neufs (9) groupes ethniques qui composent la population du Niger. S’en est ensuite suivi un défilé de mode des créations HADYLINE sous différents thèmes. «Nous avons travaillé avec des foyers féminins qui ont encadré et habillé des jeunes pour chaque ethnie donnée, ils ont concouru à travers les danses traditionnelles des différentes ethnies du Niger sous la supervision d’un jury constitué de techniciens », a confié la promotrice, Mme Hadiza Amadou Maiga. Pour elle, l'entreprenariat des jeunes, la promotion de la femme et le développement culturel sont au cœur des préoccupations majeures du gouvernement du Niger. «Nous voulons démontrer qu'être femme et jeune n'est pas un handicap mais plutôt un atout à mettre en avant pour atteindre ses objectifs et faire avancer le Niger», a-t-elle indiqué.
Dans son intervention, Mme Yahaya Baaré Haoua a indiqué que l’organisation de cette soirée témoigne de l’esprit de leadership et de  l’entreprenariat de la jeunesse, particulièrement féminine. «Toute chose qui répond aux aspirations du programme de la renaissance du Président de la République et de la Déclaration de Politique Générale du Premier ministre. Il s’agit en outre d’une des actions prioritaires définies par mon département ministériel pour le développement du secteur de l’artisanat au Niger», a-t-elle affirmé. La ministre du Tourisme et de l'Artisanat a enfin indiqué que, son département ministériel est disposé à encourager les initiatives portées par les jeunes surtout dans le domaine de l’artisanat.
Quant au ministre de la Culture, des Arts et des Loisirs, M. Ousmane Abdou, il a salué et encouragé cette initiative des créations HADYLINE qui est à sa deuxième édition. Vu l’engouement du public et l’intérêt de la jeunesse à cet évènement, le ministre a assuré que son département ministériel s’attèlera sans relâche pour assurer la pérennisation de ce genre d’activités. «C’est une initiative louable en parfait accord avec les objectifs du PDES, notamment dans son volet amélioration des conditions de développement culturel au Niger», a déclaré le ministre en charge de la culture, avant d’adresser ses félicitations à la promotrice de la soirée de gala et remercier tous les partenaires qui ont soutenu l’organisation de la 2ème édition.
Fidèles à ses engagements pris lors de la première édition, l’entreprise «HADYLINE» a attribué une bourse à trois jeunes filles de moins de 20 ans et non scolarisées que l’entreprise a formé dans ses ateliers. Ces dernières ont présenté leurs œuvres au cours de cette soirée. «Ces jeunes filles sont issues de milieux modestes et notre but est de chercher pour elles un appui pour qu'elles puissent être autonomes, subvenir à leurs besoins et pour l'avenir créer à leur tour d'autres emplois», a conclu la promotrice de l’entreprise de création de mode «HADYLINE», Mme Hadiza Amadou Maiga.

 

 Seini Seydou Zakaria

 

11 mars 2014
Publié le 11 mars 2014
Source : http://lesahel.org/

{module 583}

 

 

Dernière modification le mardi, 11 mars 2014 08:18