Sanef 2018

jeudi, 27 mars 2014 04:36

Tahoua/Ouverture officielle du prix Dan Gourmou : Le rendez-vous de la créativité et de la promotion musicale nigérienne

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Dan GourmouLa capitale de l’Ader vibre, depuis hier après midi, au rythme des airs langoureux du Prix Dan Gourmou dont l’ouverture officielle des manifestations s’est déroulée, au cours fête grandiose à la Maison des jeunes et de culture Albarka Tchibaou, sous la présidence du ministre des Arts, de la Culture et des Loisirs, M. Ousmane Abdou, en présence d’une foule très enthousiaste d’artistes et de mélomanes.


En procédant à l’ouverture de ces activités artistiques dédiées à la valorisation de la musique moderne nigérienne, le ministre des Arts, de la Culture et des Loisirs a d’abord adressé ses vives félicitations aux autorités administratives et coutumières de la région de Tahoua, pour l’organisation de cet évènement. Il a en effet situé toute l’importance que le gouvernement accorde à  cette manifestation qui s’inscrit dans l’accompagnement de la décentralisation, tout en rappelant qu’il a été institué, au niveau de chaque région du pays, une activité culturelle phare, dite activité culturelle thématique décentralisée, dont la première édition s’est déroulée à Zinder, en 2006, avec l’installation du Festival du Théâtre et de l’humour : « KaraDa Kiashi ». Ainsi, a assuré le ministre Ousmane Abdou, désormais, le prix Dan Gourmou sera célébré uniquement à Tahoua «sous forme de festival, avec comme objectif de susciter la créativité, de promouvoir l’identité musicale nigérienne, pour satisfaire la demande d’une jeunesse fascinée par la musique moderne ».

 


Le ministre des Arts, de la Culture et des Loisirs s’est réjoui de constater que  le Prix Dan Gourmou a beaucoup contribuer à susciter chez les jeunes musiciens l’envie de créer..


Après donc neuf éditions, le prix Dan Gourmou a fait émerger des talents, et graver des noms célèbres dans les annales de la musique moderne nigérienne. Il a fait connaitre et promouvoir les artistes musiciens nigériens dans la sous-région et au-delà, mais a aussi permis à chacune de nos huit régions de se doter au moins d’un orchestre, un groupe musical et des solistes.


Le ministre a profité de cet instant solennel pour rendre hommage aux artistes compositeurs et interprètes, acteurs acharnés des succès des éditions écoulées à savoir les défunts : Docteur Mahamane Garba, Ali Zibo, Moussa Poussy, Yacouba Combaty dit Jacob, Oumarou Assoumane, King Noma, etc. L’innovation de cette édition consiste à réaliser des films, des expositions, des conférences et une résidence de musique. « Conformément aux instructions de SEM. Brigi Rafini, Premier Ministre, Chef du gouvernement, nous veillerons à ce que l’édition 2014 du prix Dan Gourmou contribue à la consolidation de la paix, et à la lutte contre la pauvreté, en générant divers revenus aux populations locales et en améliorant les pratiques des corps de métiers de la musique, ainsi que les conditions de vie et de travail des artistes », a conclu le ministre.


A leur tour, le gouverneur de la région de Tahoua, M. Salifou Barmou, le Président du conseil régional de Tahoua, M. Illo Adamou, et le premier vice- conseiller de la ville de Tahoua, M. Moussa Massalatchi, ont remercié tous  ceux qui ont contribué, matériellement et financièrement, à la réussite de l’organisation du prix Dan Gourmou 2014.


Dans la matinée, la délégation ministérielle a visité les 144 artistes des huit régions, tous hébergés, nourris à l’école normale de Tahoua. Il ressort des constats qui se sont dégagés à l’issue de cette visite que toutes les dispositions ont été prises pour nourrir et héberger tous les invités dans la pure tradition de l’Ader, à savoir « ton hôte est ton roi».


Ravic Mahamadou Mamoudou,ANP/ONEP/Tahoua

 

27 mars 2014
publié le 27 mars 2014
Source : http://lesahel.org/

{module 583}

 

Dernière modification le jeudi, 27 mars 2014 05:05