dimanche, 18 mai 2014 11:16

Le cinéma nigérien au festival de Cannes pour la deuxième fois consécutive, grâce à Rahmatou Keïta

Évaluer cet élément
(2 Votes)

Rahmatou-Keita CannesAprès avoir réalisé son premier long-métrage, l'excellent Al'lèèssi... - sélection officielle à Cannes et Berlin et plusieurs fois primé - un documentaire relatant l'histoire des pionniers du cinéma africain, Rahmatou Keïta choisit de passer à la fiction.

 

Fidèle à elle-même, à contre-courant, hors des sentiers battus et autres clichés, la cinéaste nigérienne nous offre "Jìn'naariyâ!" (l'Alliance), un très esthétique court-métrage, beau et raffiné, en mode Sahel éternel : dans une famille aristocratique, une jeune fille se languit de son amoureux qui tarde à venir l'épouser.

Là-bas, les histoires d'amour se réglant entre femmes, Elle décide d'aller consulter la marabout de la famille. Cette dernière lui apprend que le mariage est "dans la main de Dieu" et qu'un rituel à accomplir pourrait aider à ce que cette main se manifeste...

Rahmatou-Keita Cannes 2Une comédie dramatique, où le hasard a son mot à dire et où, comme dans les tragédies grecques, les dieux se jouent des humains, selon leur bon vouloir.

Rahmatou Keïta nous emmène dans les dédales d'un Sahel mystérieux et méconnu: décors stylisé et légèreté des vaporeux voiles sonrhay, pour notre plus grand enchantement. Ici, ni violence, ni humiliation, ni même conflit. "C'est le Sahel que je connais, loin de l'actualité et des fantasmes de tous ordres ; le quotidien des familles tout simplement et, dans cette fable, une des préoccupations principales des jeunes filles, partout dans le monde : l'amour !"

Jìn'naariyâ! est un court métrage - porté que par des actrices – que nous prépare la talentueuse sahélienne, depuis au moins 8 ans, cherchant les fonds nécessaires à sa production: l'Algérie, le Maroc et la République du Congo étant déjà coproducteurs. "Je rêve d'une Union Africaine autour de mon oeuvre. Je suis fière d'avoir pu réunir 3 pays, de grande culture, à la production de mon film. Mon pays, le Niger, m'a promis de boucler le tour de table, j'espère que ce sera fait dans les semaines qui viennent, afin que je passe enfin à sa réalisation et je suis ravie de pouvoir montrer Jìn'naariyâ! car, mieux que le scénario, l'image pose l'ambiance, l'atmosphère et l'univers du film".

Jìn'naariyâ! est actuellement accessible aux chanceux professionnels du prestigieux festival de Cannes : le film de Rahmatou Keïta y est retenu au Short Film Corner, un lieu de rencontre entre professionnels du court, indispensable rendez-vous, organisé chaque année par le Festival de Cannes, pour que producteurs, réalisateurs et distributeurs présentent leur film, y concrétisent des rencontres qui peuvent engager des actions déterminantes pour leur carrière future.

JÍN'NAARIYÂ! (The Golden Ring - l'Alliance) - Court Metrage - écrit et réalisé par Rahmatou Keïta, avec : Sarah Silberfeld, Marie Kaboré, Aurélie Coulibaly, Awa N'Diaye et Marjorie Cramer - SONRHAY EMPIRE PRODUCTIONS.

18 mai 2014
Publié le 14 mai
Source : La Une 

{module 583}

 

 

Dernière modification le samedi, 24 mai 2014 18:02