Sanef 2018

mercredi, 02 juillet 2014 06:54

Entretien avec Idi Sarki, artiste musicien talentueux

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Idi SarkiSalut, l’artiste ! Peux-tu te présenter à nos lecteurs ?
Je m’appelle Ibrahim Adamou alias Idi Sarki Je suis né en 1979 à Diffa. Ma mère est de Tanout (Zinder), mon père est de Goudel, un quartier de Niamey. Je suis artiste, musicien, interprète

 

Quel est ton parcours artistique ?

Déjà en bas âge, en classe de CE1 à Tahoua, j’avais enregistré une prémaquette de quatre (4) titres. Mon parcours musical a véritablement commencé en 1996 lors de l’avènement du RAP avec le groupe Revenant Poussy. Un an après, quand nous avons été rejoints par Kamikaze, nous avons décidé de changer de nom. Le groupe est devenu Djoro G. c’est à dire Chef guerrier (Djoro signifie chef en peulh et G pour guerrier.) Avec ce groupe nous avons enregistré deux albums : Prélude et Légende ce qui nous a permis d’entreprendre de nombreuses tournées nationales et internationales et de participer à des festivals. Après en 2003 – 2004, chacun des membres a décidé d’évoluer en solo. C’est ainsi qu’un an après j’ai produit un single ‘’Man ni go’’ En 2006, sortira un album intitulé ‘’Man ni go’’. Après, comme je ne voulais pas produire un album qui n’est pas de dimension internationale, j’ai pris tout mon temps pour travailler ma musique avec un orchestre. Mais cela ne m’a pas empêché de temps en temps de sortir un single pour ne pas m’éclipser de la mémoire de mes fans.

Est-ce à dire qu’un autre album est en gestation ?

Oui. Présentement je suis sur un l’album ‘’Nan ba nan ba’’ dont le son est enregistré à Niamey, masterisé à Abidjan. Le clip a été réalisé à Abidjan, un clip qui est aujourd’hui sur les chaînes internationales. ’Nan ba nan ba’’, c’est juste un concept comme Azonto au Nigeria, Koulgatché au Togo, Coupé décalé en Côte d’Ivoire, pourquoi pas ’Nan ba nan ba’’ une danse très connue au Niger.

Quels sont les autres titres de ce nouvel album ?

Il y a d’abord ‘’La Nigérienne’’. J’ai constaté que notre hymne national dans sa conception actuelle est difficile à chanter chez bon nombre d’enfants. Alors, je l’ai conçu de la même façon mais avec un fond très rythmique pour permettre aux enfants de le chanter plus aisément et plus facilement.. Il a y a un autre titre intitulé ‘’A kula de su’’ Cela signifie littéralement « occupez-vous bien d’eux » autrement dit je demande aux autorités de mieux prendre en charge les enfants par la gratuité des soins et de la césarienne. Pour dire aussi que cette initiative est bonne car elle sauve les enfants et les mères et que quel que soit l’argent investi, ce n’est pas un gâchis. ‘’Wai bi’’, un autre titre, est consacré à la femme africaine et particulièrement à la Nigérienne. Il parle surtout du phénomène de la dépigmentation qui est devenu un fléau et qui peut causer beaucoup de désagréments et de dégâts surtout en cas de césarienne. Je sais que ce morceau ne plaira pas à beaucoup de femmes qui se trouvent dans ce cas mais il y va de leur santé.

J’imagine que l’artiste a des projets…

Bien sûr ! Présentement je suis sur deux clips : La Nigérienne et Ruwan zuma. L’album sortira en mi-septembre, suivi d’une tournée nationale puis une autre pour la diaspora nigérienne en Afrique et en Europe.

Que pense Idi Sarki de la musique nigérienne ?

Il y a eu beaucoup de progrès car de nombreux artistes nigériens vont à l’internationale et partagent le même podium avec d’autres artistes de renom des autres pays du monde. C’est le cas de Yacouba Moumouni dit Denké Denké qui a été récemment lauréat d’un concours de haut niveau. On peut dire aujourd’hui que la musique nigérienne marche bien. C’est à nous artistes de redoubler de plus d’efforts pour mieux faire.

Propos recueillis par ISAM 

{source}
<object width="600" height="450"><param name="movie" value="//www.youtube-nocookie.com/v/RkKL0eFlvVw?hl=fr_FR&amp;version=3"></param><param name="allowFullScreen" value="true"></param><param name="allowscriptaccess" value="always"></param><embed src="//www.youtube-nocookie.com/v/RkKL0eFlvVw?hl=fr_FR&amp;version=3" type="application/x-shockwave-flash" width="600" height="450" allowscriptaccess="always" allowfullscreen="true"></embed></object>
{/source}

02 juillet 2014
Pubié le 30 juin 2014
Source : Le canard Déchaîné
{module 583}