lundi, 22 décembre 2014 23:40

Exposition au musée régional : La chefferie traditionnelle à l’honneur

Évaluer cet élément
(0 Votes)

 

Musee regional DossoEn marge des manifestations de la fête du 18 Décembre, le musée régional de Dosso, en partenariat avec la chefferie traditionnelle, a organisé une exposition dont le thème a porté sur le ‘’rôle des chefferies traditionnelles et le musée dans la conservation, la sauvegarde et la mise en valeur de l’héritage culturel régional’’.

 

A travers cette exposition, les chefferies traditionnelles et le musée régional de Dosso ont bien voulu apporter leurs contributions à la réussite de cette fête qui constitue un événement historique de grande importance pour notre pays. Actuellement, la région de Dosso compte un sultanat, 15 cantons et trois groupements.
Dans le domaine de la protection, la sauvegarde et la mise en valeur du patrimoine culturel, matériel et immatériel, le Niger a enregistré des avancées significatives. Il s’agit entre autres de la loi n°97-022 du 30 septembre 1997 y afférent et du décret d’application n°97/407/PRN/MCC/MESRT/IT du 10 novembre 1997 auxquels s’ajoutent la déclaration de notre politique nationale de la culture adoptée par décret N°2008-051/PRN/MCALPEA du 25 février 2008, avec une loi d’orientation relative à la culture par ordonnance N°2009-024 du 3 novembre 2009.
Ce dispositif juridique et législatif, soutenu par une volonté politique manifeste, a permis à notre pays d’enregistrer plusieurs distinctions, rien qu’en 2014. Il s’agit du classement de la mosquée d’Agadez et de la vieille ville sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité;  l’inscription de l’INZAD, instrument de musique témoin des civilisations, et  de la parenté à plaisanterie, sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.
Comme l’a dit le sultan de Dosso Maïdanda Saidou, ‘’la chefferie coutumière au Niger, où qu’elle soit, s’est toujours évertuée à conserver le patrimoine national et à sauvegarder les coutumes nécessaires à la sécurité, à la cohésion et l’entraide entre tous les membres de la communauté’’. ‘’Soucieux de pérenniser cet héritage ancestral, nous nous sommes certes engagés dans les actions de développement en privilégiant notre culture inestimable’’, a poursuivi le sultan de Dosso.
 Parlant de l’objectif assigné à cette exposition, le conservateur du Musée Régional de Dosso, M. Haladou Maman, a indiqué que dans tous les pays, même en Europe, les chefferies sont dépositaires de notre passé historique, et l‘organisation de cette exposition n’est que justice rendue à ces chefs traditionnels considérés comme auxiliaires de l’administration.
Pourtant a fait remarquer le conservateur du Musée Régional, avant l’arrivée des colons, tous les conflits étaient réglés par la chefferie qui fait le rapprochement entre les peuples d’un même pays.
Pour préparer cette exposition, une mission du Musée Régional a sillonné les huit départements pour expliquer aux chefs l’enjeu et la dimension d’une telle œuvre quand on sait que les chefs traditionnels sont jaloux de leur passé et de leur histoire. Et c’est pourquoi ils n’ont pas hésité à mettre à la disposition du Musée Régional deux photos portraits, dont l’une représente le chef en exercice et l’autre le chef qui vient juste avant lui.   
La tenue de cette exposition, a indiqué M. Haladou Maman, vise d’abord la préservation de tous les objets ou symboles du pouvoir de ces chefferies. Il y avait également, à cette exposition, les portraits de tous les gouverneurs de 2004 à nos jours, soit 7 gouverneurs qui se sont succédé au terme du processus de décentralisation engagé depuis 2004.
Cette exposition, véritable vitrine de la région, aura permis à tous ceux qui sont venus fêter le 18 décembre de jeter une sorte de regard sur l’histoire de Dosso.      

Mahamane Amadou /ONEP Dosso

23 décembre 2014
Source : http://lesahel.org/

 

Dernière modification le lundi, 22 décembre 2014 23:44