mardi, 24 mars 2015 06:09

Jeu-concours de «défi-lecture» au CCOG de Niamey : Donner le goût de la lecture aux jeunes élèves

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Lecture Niger 02Dans le cadre de la célébration de la 45ème journée internationale de la Francophonie, plusieurs festivités ont été organisées au Niger dont le concours inter établissement dénommé, « défi-lecture ». Cette activité ludique et instructive pour les jeunes élèves a  été organisée, samedi dernier au Centre Culturel Oumarou Ganda (CCOG) de Niamey, par le Ministère de la Culture, des Arts et des Loisirs à travers sa direction du livre et de la promotion de la lecture publique.

Le concours a regroupé les Complexes Scolaires Privés Patriote, Mali Béro, le lycée Municipal et le CES Wadata. Le coup d’envoi des compétitions a été donné par Mme Seydou Henriette, directrice du livre et de la promotion de la lecture publique, en présence des responsables des établissements, des membres du jury et de plusieurs élèves.
Depuis 1970, chaque 20 mars, la Journée internationale de la Francophonie est célébrée dans les pays qui partagent en commun la langue française. Le thème de cette année est : «Jeunesse, Environnement et Climat ». En ce qui concerne la compétition de «défi lecture », selon Mme Seydou Henriette, l’objectif est de donner le goût de la lecture aux élèves et améliorer leur niveau. «C’est une occasion de susciter entre eux l’émulation en vue de la maitrise de la langue française», a-t-elle expliqué.
Le « défi lecture» est une activité ludique qui consiste à défier son adversaire sur ses connaissances à partir d’un texte ou d’un livre mis en compétition à travers des questions réponses. Il existe plusieurs sortes de «défi lecture ». Selon elle, ici la compétition se déroule autour d’un atelier d’exercices variés qui incite les élèves à jouer et affronter d’autres équipes afin de se démarquer. Le texte retenu cadre parfaitement avec le thème de l’année ;
«Jeunesse, Environnement et Climat».
Selon les organisateurs du concours, les élèves parti-cipants à la lecture sont habitués à la lecture.  Ce qui peut les aider dans la compétition. En outre, il s’agit, à travers ce concours, d’amener la jeunesse à devenir des agents actifs du développement durable et équitable.
En effet, la jeunesse nigérienne, composante essentielle de la population, représente aujourd’hui une force sociale qu’aucun gouvernement ne saurait négliger. Elle constitue un atout majeur pour affronter les problèmes de développement et construire l’avenir. Relativement aux défis environnementaux auxquels le monde est confronté particulièrement la jeunesse, il est nécessaire d’entreprendre des thèmes de sensi-bilisation pour susciter plus de protection et d’actions écologiques à l’échelle planétaire.

Seini Seydou Zakaria

24 mars 2015

Source : http://lesahel.org/

Dernière modification le mardi, 24 mars 2015 06:47