mercredi, 15 avril 2015 07:28

Réunion de mise en place du réseau national des entreprises culturelles : Pour des entreprises culturelles plus créatives et compétitives

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le ministre de la Culture, des Arts et des Loisirs, M. Ousmane Abdou, a présidé, hier au CCOG de Niamey, la réunion de concertation pour la mise en place du réseau national des entreprises culturelles, qui se déroulera du 14 au 15 avril. Outre la ministre du Tourisme et le Directeur général de l’Agence de Promotion des Entreprises et Industries Culturelles (AEPIC), ces assises ont notamment enregistré la présence des directeurs généraux des services rattachés au Ministère de la Culture, des Arts et des Loisirs et celle d’entrepreneurs.

Il ressort de ces assises que la mise en place du réseau national des entreprises culturelles intervient dans un contexte où les entrepreneurs culturels vivent quasiment dans l'informel et la déstructuration. Ils méconnaissent pour la plupart les enjeux du secteur des entreprises et industries culturelles, ce qui favorise la persistance d'un climat d'amateurisme et une faible compétitivité des produits et services culturels nigériens même au niveau de la sous région.

De ces faits, la culture n'est pas perçue par ses acteurs et le politique comme un vecteur de croissance par manque d'outils statistiques qui permettent de mesurer l'apport combien si important au Produit Intérieur Brut (PIB) du pays. Cette situation a incité l'administration publique en charge des arts et de la culture à une meilleure réorganisation des entreprises culturelles et créatives, en vue d’une prise en charge éminente des questions du développement culturel. Ainsi, les participants à cette réunion sont issus des huit (8) régions du Niger, et relèvent des filières du livre, de la musique, des arts plastiques, du spectacle, de la mode, du design, et de l'audiovisuel.

Les objectifs assignés à ces assises sont particulièrement relatifs à l’identification d’une plate forme des préoccupations communes à l'ensemble des filières des entreprises et industries culturelles, tout en favorisant une meilleure contribution des entreprises et industries culturelles au développement du Niger. Il est également attendu de présenter les stratégies publiques d'intervention en faveur des entreprises et industries culturelles. L'ensemble des acteurs seront imprégnés des changements en cours, dans le secteur de la culture et des arts ; un diagnostic réaliste sera fait ; et enfin, le réseau national des entreprises et industries culturelles sera créé.

Dans son discours, le ministre de la Culture des Arts et des Loisirs, M. Ousmane Abdou a indiqué que dans le cadre de sa mission d'accompagnement, et en vue d'optimiser la synergie des interventions, pour la construction d'un environnement propice à l'investissement dans la culture, son département ministériel, à travers l'Agence de Promotion des entreprises et Industries culturelles, a engagé le processus pour créer un cadre fédérateur des filières du secteur.
« Les Autorités de la 7ème République, ont pris une franche option pour créer ou renforcer, des structures intermédiaires de filières culturelles, telles que les fédérations, les groupements ou associations, rassemblant plusieurs opérateurs, et pouvant leur fournir des cadres de rencontre, et représenter leurs intérêts. Ces structures constitueront par la suite d'excellents cadres, pour faciliter l'identification de besoins transversaux des filières, l'articulation du dialogue avec l'administration, et la conception de projets communs » a expliqué le ministre Ousmane Abdou.   
II a rappelé que la création du réseau national d'entrepreneurs, est le fruit d'un long processus marqué d’actions de plaidoyer menées à Niamey et à l'intérieur du pays, sur les opportunités nouvelles, qu'offrent les entreprises et industries culturelles. Cela se fera à travers, la mise en place d'outils d'accompagnement, dont le guide de l'Entrepreneur Culturel, le site web, l'Espace entrepreneurs culturels, la Foire des Entreprises et Industries Culturelles, le catalogue de la foire. «Je puis vous assurer, de l'attention toute particulière, que mon département ministériel, portera au partenariat avec la structure, que vous aurez à mettre en place, afin de garantir, l'épanouissement des entreprises culturelles nationales» a dit M. Ousmane Abdou.

Samira Sabou

15 avril 2015
Source : http://lesahel.org/