jeudi, 23 avril 2015 05:02

Atelier de formation sur la méthodologie d’inventaire du patrimoine culturel immatériel du Niger : Pour la promotion et la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Culturel immateriel NigerLe Ministère de la Culture, des Arts et des Loisirs en partenariat avec le Bureau Régional de l’Organisation des Nations Unies pour l'Education, la Science et la Culture (UNESCO) de Dakar, organisent du 21 au 30 avril 2015 à Niamey,  un atelier de formation sur la méthodologie d’inventaire du patrimoine culturel immatériel du Niger. C’est le ministre de la Culture, des Arts et des Loisirs, M. Ousmane Abdou, qui a présidé, mardi dernier au Centre Culturel Oumarou Ganda (CCOG), la cérémonie d’ouverture de cet atelier qui vise à renforcer les capacités des techniciens, mais aussi des communautés détentrices de nos valeurs  ancestrales.

La cérémonie s’est déroulée en présence de la ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Mme Yahaya Barré Haoua Abdou, du représentant de l’UNESCO, des cadres centraux du Ministère de la Culture et de plusieurs acteurs œuvrant dans la promotion et la sauvegarde des patrimoines culturels immatériels. En ouvrant cette session de formation  qui durera 10 jours, le ministre de la Culture, des Arts et des Loisirs, M. Ousmane Abdou a rappelé que le patrimoine culturel immatériel, fruit de la créativité de l’esprit humain participe à la liberté culturelle, mais aussi au bien-être du groupe et de la communauté.


Comme l’a expliqué le ministre de la Culture, les Etats ayant ratifié les conventions de l’UNESCO ont la charge et la responsabilité d’œuvrer à la sauvegarde sur leurs territoires notamment des traditions et expressions orales, les arts, les pratiques sociales et rituelles, le savoir-faire et l’artisanat traditionnel. Aussi, a ajouté le ministre Ousmane Abdou, la dégradation ou disparition de certaines traditions ont contribué à la destruction de nos valeurs culturelles. Et d’assurer que notre pays est déterminé à apporter des solutions durables à travers des actions notamment  l’organisation des festivals de réinsertion des faits et  traditions populaires mais aussi des travaux de recherche dans le domaine du patrimoine culturel immatériel qui constituent un symbole fort d’identité et un véritable facteur du développement socio-économique des peuples.


C’est pourquoi, le gouvernement de la 7ème  République œuvre sans relâche, selon le ministre en charge de la Culture, en vue de la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, une action aux avantages multiples et multiformes pour nos communautés. Pour lui, la renaissance culturelle prônée par le Président de la République, SE. Issoufou Mahamadou, à l’occasion du 56ème anniversaire de la République du Niger illustre éloquemment cette volonté.


Précisant les objectifs de cet atelier, le ministre de la Culture, des Arts et des Loisirs a indiqué que cette rencontre permettra de renforcer les capacités des techniciens mais aussi des communautés détentrices de nos valeurs  ancestrales. C’est pourquoi, il a exhorté les participants à une attention particulière, mais aussi à être assidus tout au long des travaux afin de tirer le maximum de profit de cette rencontre et de participer efficacement au travail d’inventaire qui sera prochainement réalisé pour la survie de la culture. M. Ousmane Abdou a saisi cette occasion pour remercier les partenaires techniques et financiers notamment le Royaume de Belgique et l’UNESCO pour leurs appuis constants à notre pays.
Mamane Abdoulaye

23 avril 2015

Source : http://lesahel.org/

Dernière modification le jeudi, 23 avril 2015 05:46