mardi, 28 avril 2015 04:25

Conférence de presse sur la 10ème édition du FIMA : ‘’Des nombreux succès enregistrés par la précedente édition ont encouragé l’Etat à soutenir le Fima’’ déclare le ministre Ousmane Abdou

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Fima 2015 conference presseLe ministre de la Culture, des Arts et Loisirs, M. Ousmane Abdou a présidé, mercredi dernier à Niamey, une conférence de presse relative à la 10ème édition du Festival International de la Mode en Afrique (FIMA) qui se tiendra du 25 au 29 Novembre 2015 au Stade Général Seyni Kountché.

Le thème retenu cette année est ‘’Education et industrie pour une Afrique de métissage et de paix’’ et le sponsor officiel est la compagnie de téléphonie mobile Orange Niger. Outre, la ministre du Tourisme et de l'Artisanat et les membres du gouvernement, plusieurs représentants des Institutions et des Organisations Internationales ont pris part à cette conférence.
«Le FIMA revient avec son lot d'initiatives et d'innovations, et ce, dans un contexte de renaissance, où l'image d'un Niger émergeant, se confirme sur l'échiquier mondial» a dit dans ses propos introductifs, le ministre de la Culture, des Arts et Loisirs, M. Ousmane Abdou.  Il a par ailleurs indiqué que le Festival International de la Mode en Afrique qui a une envergure internationale, est partenaire du ministère de la Culture, des Arts et des Loisirs, qui constitue son interface gouvernementale.  Ainsi, depuis plusieurs années, la portée économique, sociale et culturelle, du FIMA positionne le gouvernement à s’engager à travers divers appuis au comité d'organisation, puisque, la culture au service du développement est en parfaite harmonie avec les objectifs référentiels du Programme de Développement Economique et Social (PDES).
Le ministre Ousmane Abdou, a aussi dit que les nombreux succès enregistrés par les précédentes éditions, ont de facto encouragé l’Etat à soutenir le FIMA. Il a illustré ses propos, en rappelant quelques résultats obtenus dont notamment la réouverture de l'aéroport Mano Dayak en 1998 ; la construction d'une route de 80 km, entre Agadez et Tiguidit, classée par l'UNESCO, site du FIMA 1998. Ce qui selon lui a fortement contribué, au retour de la paix et des activités touristiques, dans la partie septentrionale de notre pays. D’autres actions sociales sont à mettre à l’actif du FIMA. Il s’agit notamment de la campagne de soins gratuits, et la remise de lots de médicaments dans divers   centres sanitaires de Niamey en 2011 ; l'électrification du village de Boubon et de son école en 2003 ; la collecte de fonds au profit des réfugiés maliens, etc.
«L'édition   de   cette   année   mettra   l'accent   sur l'éducation, secteur prioritaire du Programme de la Renaissance. C'est le lieu d'annoncer solennellement, qu'à l'occasion de cette édition, interviendra le démarrage des travaux de construction de la plus grande Ecole Supérieure de la Mode et des Arts, jamais réalisée sur le continent africain. C’est dire, combien ce projet fera la fierté de notre pays, qui dès lors deviendra un carrefour de formation et des affaires dans le secteur des arts et de la culture» a soutenu le ministre de la Culture et des Arts.
Dans son intervention, le promoteur du FIMA, M. Alphadi, a souligné que cette édition est placée sous le haut patronage de S.E Monsieur Brigi Rafini, Premier Ministre, chef du gouvernement et de la marraine Dr Lalla Malika
Issoufou, première dame du Niger. Tout en affirmant que le FIMA a largement transcendé sa dimension purement artistique, son promoteur consent que cette démarche est fondamentale pour atteindre les grands objectifs en matière d'entreprenariat et de création d'emplois dans le domaine des arts, de la culture et de la beauté, mais aussi, pour concrétiser la vision d'une Afrique émergeante, positive et optimiste malgré les multiples soubresauts qui l'assaillent du nord au sud et de l'est à l'ouest.
«Je salue la bravoure de nos forces de défense et de sécurité et prie Dieu pour qu'il les assiste dans leur combat pour nous garantir les conditions d'un progrès serein, car sans paix, aucune activité créatrice de revenus, sans paix point de développement. Notre pays, le Niger peut se réjouir aujourd'hui du contexte de succès et de progrès avérés dans tous les secteurs.
Monsieur Cheick Hadjibou Soumare, président de la Commission de l'UEMOA, une institution qui est le moteur de l'intégration par excellence a compris toute la portée de notre démarche et a décidé de nous accompagner pour, comme il l'a affirmé, faire particulièrement du FIMA ce qu'est le FESPACO pour le Burkina et le Massa pour la Côte d’Ivoire» a ajouté M. Alphadi.
Quant au gouverneur de la Région de Niamey, M. Hamidou Garba, il a rassuré que son équipe va s’exécuter tel qu’il se doit, afin que la capitale soit prête à l’occasion de cette 10ème édition du FIMA. Pour sa part, le directeur général d’Orange-Niger, Sponsor officiel de cette 10ième édition, M. Brelotte Bah a expliqué que la marque de son société s’associe à la créativité et à l’innovation. De plus, l’engagement d’Orange auprès du FIMA découle entre autre de la dévotion de son promoteur, M. Alphadi et de son dynamisme pour la culture au Niger.

Samira Sabou

 

28 avril 2015
Source : http://lesahel.org/

Dernière modification le mardi, 28 avril 2015 05:13