mercredi, 01 juillet 2015 07:42

Cérémonie d’installation d’un cadre de concertation «Tourisme-Culture » : Insuffler un développement harmonieux de la culture, du tourisme et de l’artisanat

Évaluer cet élément
(2 Votes)

Tourisme Culture Le ministre de la Culture, des Arts et des Loisirs, M. Ousmane Abdou, a présidé, hier au Centre Culturel Oumarou Ganda (CCOG) de Niamey, la cérémonie d’installation officielle d’un cadre de concertation au sein de deux secteurs complémentaires et indissociables à savoir la Culture et le Tourisme. Cette cérémonie s’est déroulée en présence de son homologue du Tourisme et de l’Artisanat, de plusieurs membres du gouvernement, des membres du comité et de plusieurs invités.

Dans son allocution, le ministre en charge de la Culture a rappelé que le Niger est non seulement un creuset de cultures, mais aussi une destination touristique unanimement reconnue, de par sa position de trait d’union entre l’Afrique du Nord et l’Afrique Subsaharienne. ‘’Fort de cette situation géographique, nos richesses culturelles et touristiques se manifestent dans la diversité à travers la production, la diffusion et la distribution de biens et services culturels touristiques et artisanaux’’, a ajouté M. Ousmane Abdou. Parlant de la mission assignée au Ministère du Tourisme et de l’Artisanat, M. Ousmane Abdou a indiqué qu’elle s’intègre principalement dans le 4ème axe stratégique du Programme de Développement Economique et Sociale notamment «économie compétitive et diversifiée pour une croissance accélérée et inclusive ».
Plusieurs actions ont été en effet entreprises dans le cadre de la Stratégie Nationale de Développement Durable du Tourisme adoptée en 2012. Il s’agit entre autres de l’amélioration de l’image de la destination touristique ; la facilitation de l’accès des opérateurs ; la réhabilitation et modernisation des infrastructures touristiques et hôtelières. Pour ce qui est de la culture a-t-il précisé sa mission s’intègre dans l’axe N°5 du PDES intitulé « Promotion du Développement Social ». Ainsi, les profondes réformes dans ce secteur ont débuté déjà en 1985 avec le séminaire sur la définition d’une politique culturelle nationale, suivi en l’an 2000 de l’élaboration des politiques sectorielles qui ont servi de supports à la tenue des états généraux de la Culture en 2004.
Au sortir de ces états généraux, la Déclaration de la Politique Culturelle Nationale et la Loi d’orientation relative à la Culture ont été respectivement adoptées en 2008 et 2009. En termes de défis, le ministre en charge de la Culture a souligné la faible qualité des services touristiques ; les faibles capacités de production et de gestion ; la montée de l’insécurité dans la partie     septentrionale du pays dans le secteur du Tourisme et la structuration des filières culturelles ; l’insuffisance des infrastructures et équipements culturels et artistiques ainsi que la professionnalisation des artistes dans celui de la Culture. M. Ousmane Abdou a enfin adressé ses remerciements aux partenaires techniques   et financiers qui accompagneront ce dispositif stratégique dans l’accomplissement de sa mission.

Aïchatou Hamma Wakasso(onep)

1er juillet 2015
Source : http://lesahel.org/

Dernière modification le mercredi, 01 juillet 2015 08:10