mercredi, 16 décembre 2015 00:14

Maradi/Lancement des compétitions culturelles dans le cadre de la fête du 18 décembre : Sous le signe de la compassion aux populations victimes de terrorisme au Niger et dans le monde

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Maradi Kolliya competitions culturellesLes compétitions entrant dans le cadre de la Fête tournante du 18 décembre qui se tiendra à Maradi ont été officiellement lancé lundi dernier dans la soirée, à la Maison des Jeunes et de la Culture Garba Dan Wardanga. Cette année, le thème des activités de l’édition est placé sous la compassion partagée avec les populations victimes au Niger et partout dans le monde d’actes de terrorisme. 

La cérémonie du lancement a été présidée par le ministre des Arts et de la Culture, M. Gambo Habou en présence des membres du gouvernement, du président du comité national d’organisation Maradi Kolliya, M. Kalla Hankouraou, des conseillers de la présidence et ceux de la primature, du gouverneur de la région, du maire central de la ville de Maradi de plusieurs responsables de l’administration publique et de plusieurs invités.
Toutes les régions du pays ont répondu au rendez-vous. Cette année, c’est la catégorie chanson qui a été retenue pour les compétitions. En effet, selon le ministre en charge de la culture l’édition de 2015 de la fête tournante se tient au moment où la population nigérienne dans son ensemble garde une solidarité et une compassion à la région de Diffa. Cette adhésion se réaffirme par le réaménagement du programme des activités culturelles. «Nous avions inscrit les activités de la présente édition sous le thème de la compassion avec les populations victimes au Niger et partout dans le monde d’actes d’intolérance et de terrorisme.
Le programme volet culture comporte un concours de chansons, d’exposition d’œuvres plastiques, de nouvelles et des activités d’éducation au patrimoine culturel, des projections de films, des formations dans la création des entreprises culturelles et de l’ouverture des boutiques de vente des produits culturels en ligne», a expliqué M. Gambo Habou.
Le ministre en charge de la culture a par ailleurs précisé que, le Chef de l’Etat et le gouvernement portent à cette fête une attention particulière en tant que facteur de promotion de l’unité nationale, de l’image de marque du pays et de rayonnement des régions dans toutes leurs diversités. Selon lui, dans une vision de long terme, le gouvernement, fidèle à la tradition de la fête tournante a doté Maradi d’infrastructures culturelles de grand standing dont notamment une nouvelle maison de la culture d’une capacité de 5 000 places, et a réhabilité l’ancienne maison de la culture qui pourra à l’avenir continuer à servir. «J’ai particulièrement été attentif à la métamorphose en cours dans la ville de       Maradi et je sais que la fête tournante va amorcer une relance totale de Maradi, à la fois comme capitale économique et aussi capitale de la culture », a-t-il ajouté.
Le ministre Gambo Habou a ensuite salué et encouragé les membres du jury qui auront la lourde mission d’apprécier les prestations des artistes. « Le choix porté sur vous témoigne de la grande qualité du parcours artistique exceptionnel de chacun et de la pertinence des recommandation que vous formulez dans vos délibérations. Je vous exhorte à plus d’objectivité dans l’appréciation des œuvres », a-t-il affirmé.
Il a enfin salué le courage des artistes venus de toutes les régions pour apporter leur pierre à l’édifice Maradi Kolliya et avec ferveur pour égayer le public et magnifier la paix et la quiétude sociale au Niger. M. Gambo Habou a également fait une mention spéciale pour la délégation de Diffa qui, malgré les difficultés du moment est restée déterminer à partager son engagement pour le triomphe d’un idéal de paix, d’unité et de cohésion nationale.
Seini Seydou Zakaria, envoyé spécial(onep)

16 décembre 2015
Source : http://lesahel.org/

Dernière modification le mercredi, 16 décembre 2015 02:16