jeudi, 14 janvier 2016 07:06

Point de presse du ministre de la Culture, des Arts et des Loisirs : Plaidoyer pour la valorisation de certains aspects culturels de la lutte traditionnelle

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Habou GamboLe ministre de la Culture, des Arts et des Loisirs M. Habou GamboLe ministre de la Culture, des Arts et des Loisirs M. Habou Gambo a animé hier matin, un point de presse à la Cité du 18 décembre de Dosso au cours duquel, il a tenu à informer l’opinion nationale de la présence d’une équipe relevant de son département ministériel pour collecter tous les aspects culturels de la lutte traditionnelle au Niger. Cette action vise à conserver les valeurs originales de la lutte traditionnelle nigérienne.

Très populaire au Niger, la lutte traditionnelle nigérienne est cependant en train de perdre ses qualités et ses valeurs culturelles. C’est pourquoi, le ministère en charge de la Culture a dépêché une mission à la 37e édition du sabre national qui se tient à Dosso du 8 au 17 Janvier 2016 en vue de collecter tous les aspects culturels liés à la lutte traditionnelle. Le constat dans les arènes est réel, certaines valeurs commencent à disparaitre. A long terme, la lutte traditionnelle risquerait de perdre ses richesses qui impressionnent les amateurs nigériens et extérieurs de ce sport. C’est pour éviter cela que la mission qui séjourne à Dosso relèvera toutes les insuffisances dans le rapport qu’elle va établir pour trouver des solutions appropriées et redorer l’image de la lutte traditionnelle a indiqué M. Habou Gambo.

Selon le ministre de la Culture, l’équipe est à pied d’œuvre pour accomplir sa mission. Il a, à cet effet noté que les aspects les plus marquants sont entre autres l’accoutrement, les salutations des lutteurs, le style de combat, le ‘’kirari’’, etc. Dans l’aire des combats comme au niveau des vestiaires, le lutteur nigérien a cessé d’être ce qu’il était, il n’est plus le même conservateur des valeurs culturelles issues de la lutte traditionnelle. Le ministre a ajouté que la lutte traditionnelle est en train de prendre une forme qui n’est nullement nigérienne. Pour M. Habou Gambo, au-delà de l’aspect festif de la lutte traditionnelle, les spectateurs ont besoin de voir les lutteurs dans leur accoutrement traditionnel. C’est cela qui donne une meilleure visibilité à la lutte traditionnelle pour attirer les touristes afin de contribuer au développement socio économique de notre pays.

A cet effet, le Ministère de la Culture produira un document contenant tous les aspects culturels de la lutte traditionnelle qu’il soumettra au Ministère du Tourisme. Cette initiative vise à attirer les touristes pour qu’ils viennent apprécier notre richesse culturelle à travers la lutte traditionnelle. Le document qui sera selon lui, élaboré et transmis au Ministère du Tourisme parlera de l’historique de la lutte, de la forme (circulaire) de l’arène, de la danse des lutteurs, les salutations, le kirari, etc. Ce sont des éléments à détailler dans un document pour faciliter aux touristes la compréhension de cette pratique culturelle. Par rapport aux salutations, le ministre fait constater que les lutteurs ne font plus les salutations qui leur sont traditionnellement reconnues, celles qui consistent à se saluer avec les épaules, à se courber quand il s’agit de son supérieur hiérarchique, et parfois à se croiser les deux (2) bras. ‘’Ce sont des gestes significatifs’’ souligne-t-il.

Dans le souci de préserver les aspects culturels de la lutte traditionnelle, le ministre souligne la nécessité d’intégrer ces aspects dans le code de la lutte. Cela va amener les lutteurs à se comporter de la manière la plus traditionnelle. Evoquant, les perspectives de la lutte traditionnelle, le ministre de la Culture a annoncé désormais l’organisation des nuits culturelles, du début des compétitions jusqu’à la fin pour que la ville qui accueille l’événement soit animée la nuit comme le jour et créer un cadre d’épanouissement aux enfants. Par ailleurs, il a confié que cette collecte des aspects culturels de la lutte traditionnelle s’inscrit dans une dynamique visant à intégrer ce sport dans le patrimoine mondial de l’UNESCO. Le ministre de la Culture a aussi abordé d’importants projets visant à conserver les sports traditionnels au Niger. Il s’agit notamment de la création des écoles des sports traditionnels qui serviront de tremplin pour accompagner le Ministère de la Culture, des Arts et de Loisirs dans ses ambitions de promouvoir et de conserver les valeurs culturelles nationales.

Laouali Souleymane Envoyé spécial(onep)

14 janvier 2016
Source : http://lesahel.org/

Dernière modification le dimanche, 17 janvier 2016 19:33