lundi, 18 avril 2016 23:55

Clôture de la 4ème édition de la rencontre littéraire au CCFN Jean Rouch de Niamey : Des écrits de Boubou Hama mis en scène par la Compagnie Arène théâtre

Évaluer cet élément
(0 Votes)

La 4ème édition de la rencontre littéraire organisée par le Centre Culturel Franco Nigérien Jean Rouch (CCFN/JR) de Niamey a pris fin, samedi 16 Avril 2016. Cette occasion a été saisie par les organisateurs pour donner un grand spectacle avec notamment une séance de lecture des textes de plusieurs auteurs nigériens par les élèves du Lycée Français et ceux de plusieurs établissements secondaires de Niamey, mais aussi et surtout par la mise en scène théâtrale des écrits de Boubou Hama par la Compagnie (Cie) Arène Théâtre. C’est le directeur du CCFN/JR de Niamey M. Jean Paul DURIN qui a présidé la cérémonie en présence de plusieurs invités.

La soirée a commencé avec les prestations des élèves du Lycée français, du Collège Mariama, du Lycée d’Excellence et d’autres établissements de la capitale. Ces jeunes ont tour à tour entretenu le public avec des lecteurs des textes de plusieurs auteurs dont Boubou Hama. La soirée a été bouclée par une représentation théâtrale de plusieurs textes de Boubou Hama par la Compagnie Arène Théâtre. Selon M. Aboubacary Bétody, metteur en scène et responsable de la compagnie Arène théâtre, c’est un goût du travail et surtout l’envergure d’un homme de culture comme Boubou Hama qui l’ont poussé à entreprendre cette activité. Pour M. Abdoulaye Bétody, l’art vivant est comme un végétal, «qu’il faut semer, entretenir pendant plusieurs jours, jusqu'à la cueillette des fruits».

Même si l’œuvre a un goût d’un travail d’inachevé cela s’explique par le temps de préparation très court, et en plus l’équipe qui a travaillé les textes est composée de professionnels et des amateurs. Une autre raison selon Bétody, c’est qu’il faut beaucoup travailler sur les textes. Or «Travailler les textes de quelqu’un comme Boubou Hama n’est pas simple», a-t-il ajouté. Mais à la Compagnie Arène théâtre, c’est un choix pour faire un pas dans cette aventure. «Nous n’avons pas choisi de présenter les pièces théâtrales de Boubou Hama mais des textes de Boubou Hama » souligne le responsable de la Compagnie. A l’avenir, M. Abdoulaye Aboubacary plus connu sous le nom de Béto pense travailler sur les pièces écrites par Boubou Hama.

Pour cette soirée, la pièce présentée par Béto et Compagnie a été intitulé «Une soupe de Boubou Hama» parce que c’est un mélange de poèmes, de contes, de proverbes, d’essais, de romans, de nouvelles qui ont été monté et travaillé. Pour le responsable de la Cie Arène Théâtre, cette prestation est une grande réussite et il s’est dit totalement satisfait de ses comédiens. Cette initiative vise à faire connaitre Boubou Hama et ses œuvres à travers le théâtre et la Compagnie Arène théatre compte en faire son chalenge.

Pour le Directeur du CCFN/JR, M. Jean Paul Durin, cette soirée a été très belle et riche d’enseignements sur Boubou Hama que beaucoup de jeunes ne connaissaient pas. Il a invité les Nigériens à lire Boubou Hama parce qu’il a beaucoup écrit et ses œuvres son très riches. Le directeur du CCFN/JR a salué cette initiative de la Cie Arène théâtre qui vise à faire connaitre l’homme et ses œuvres à travers le théatre. M. Jean Paul DURIN a rappelé que cette 4ème édition de la rencontre littéraire de Niamey, a réuni d’éminents auteurs africains.

Pendant plusieurs jours, des colloques, des conférences, des tables rondes et des ateliers ont été au cœur des festivités. C’était une importante occasion de rencontres entre les écrivains, les auteurs et les jeunes étudiants et scolaires. Déroulée au tour des écrits de Boubou Hama, homme politique, philosophe, écrivain et surtout homme de culture, cette 4ème édition a tenu toute ses promesses estime M. Jean Paul Durin.

Ali Maaman(onep)

19 avril 2016
Source : http://lesahel.org/