mercredi, 18 mai 2016 04:38

Culture/Fin à Niamey de la tournée théâtrale « Assises citoyennes » de la compagnie Arène théâtre : Promouvoir la démocratie participative à travers le théâtre

Évaluer cet élément
(0 Votes)

La compagnie Arène théâtre du Niger a entamé depuis février dernier la mise en scène d’un nouveau concept dans le domaine du théâtre populaire. « Assises citoyennes » est un concept qui vise à sensibiliser les citoyens sur la vie sociale en général et sur la démocratie participative en particulier. Après cinq (5) représentations dans la ville de Niamey, les responsables de cette compagnie et certains citoyens ne cachent pas leur satisfaction pour cette initiative. Dimanche dernier, la compagnie Arêne Théâtre a présenté, à la Place AB du Campus universitaire de Niamey, la 5ème session des « assises citoyennes » devant une foule nombreuse d'étudiants de l’Université Abdou Moumouni de Niamey.

Les cinq (5) sessions qui se sont tenues à Niamey ont enregistré plusieurs participants dont des personnalités politiques, des acteurs de la société civile, des hommes de culture et des médias ainsi que des jeunes. Du CCFN Jean Rouch de Niamey au siège de la coopération Allemande (GIZ) à Niamey en passant par Alternative Espace Citoyenne, les sessions ont tenu leur promesse. En effet, l’objectif visé à travers cette initiative est de promouvoir la démocratie participative et permettre aux citoyens de comprendre la démocratie et le sens de la participation citoyenne dans la vie démocratique.

Le spectacle met en scène un président provisoire du parlement nommé « M. le Provisoire » qui distribue la parole aux membres de l’Assemblée "le public". Aux assises citoyennes, chaque citoyen a droit à la parole pour proposer des lois, commenter les propositions des autres citoyens et le droit de voter. Cette initiative permet aussi aux citoyens de parler des problèmes de leur quotidien et de proposer des lois en vue de les solutionner. La majorité des lois recensées ont un caractère social. Comment améliorer le système éducatif et sanitaire du pays ? Comment amener les citoyens à changer de comportement ? Comment protéger et assainir les finances publiques ? Comment lutter contre le chômage des jeunes ? Le respect des lois et règlements du pays pour tous et par tous, etc. Tels sont entre autres les thématiques sur lesquelles les citoyens proposent des lois à l’Assemblée populaire.

Arène théâtre cherche à amener les citoyens à comprendre qu’en dehors des représentants du peuple, qui sont les députés, eux aussi ont le droit de proposer des lois en vue de l’amélioration de leur condition de vie et le développement de la nation. M. Oumarou Aboubakary dit Béto Directeur Artistique de la Compagnie Arène théâtre s’est dit satisfait de la tenue de ces 5 sessions dans la ville de Niamey. «Nous sommes satisfaits car notre objectif est atteint. Celui de mettre en place ce nouveau concept et qui a été bien perçu par les citoyens » a-t-il souligné. Il dit être aussi satisfait de cette initiative pour la mobilisation des citoyens de la capitale. M. Oumarou Aboubakary annonce aussi qu'à partir de ce lundi, le spectacle sera joué à l’intérieur du pays avec Tillabéry comme première étape.

Les étudiants de l’Université Abdou Moumouni de Niamey qui ont accueilli la 5ème session ont aussi exprimé leur satisfaction d’avoir découvert et participé à cet exercice. Beaucoup d’entre eux ont émis le voeux de revoir Arène théâtre revenir une seconde fois au campus pour une autre session. il faut noter qu'à cette dernière session, 15 propositions de lois ont été enregistrées dont 11 votées favorablement, 3 lois non votées et renvoyées en seconde lecture et une loi votée mais qui n‘a pas passé. Selon le promoteur de ce concept M. Oumarou Aboubakary dit Béto, chaque session des assises citoyennes est sanctionnée par un rapport qui sera transmis aux pouvoirs publics. Ainsi chaque Arrondissement communal, la mairie centrale de la ville de Niamey, l’Assemblée Nationale, la Primature et les autres partenaires du Niger auront une copie du rapport de chaque session.

Ali Maman(onep)

18 mai 2016
Source : http://lesahel.org/

Dernière modification le mercredi, 18 mai 2016 05:16