Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 88

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 62

Annonce

Lack of access rights - File '/images/stories/Ibrahim_Maman.jpg'

CULTURE.

A l'occasion de son 9ème anniversaire, le journal AS Salam a organisé en collaboration avec l'Association Nigérienne pour l'Appel et la Solidarité Islamique (ANASI), le vernissage du livre, l'Islam au Soudan Central : histoire de l'Islam au Niger du VIIème au XIX siècle, du Pr Djibo Hamani.
dimanche, 14 septembre 2008 05:25

Abboki ou l'appel de la côte

Dans les années 50, ébloui par l'opulence et le prestige de ceux qui rentrent au pays et lassé de la vie difficile de sa famille, Abboki, jeune Nigérien de 17 ans, quitte les siens pour aller chercher fortune en Côte d'Ivoire. Plein d'espoir et de rêves de magnificence, il va affronter l'inconnu et tenter de s'enrichir à tout prix. Réussites et échecs seront au rendez-vous...

6 pays participent aux festivités. Le festival d'intégration artistique et culturelle, dénommé Soukabé, ouvert mardi dernier à Tillabéry, se poursuit activement. C'est la Première Dame, Hadjia Laraba Tandja, qui a présidé la cérémonie d'ouverture de ce festival, en présence de membres du gouvernement et des autorités administratives et coutumières de la région.
De l’indépendance politique et de l’indépendance économique de l’Afrique Noire, on a beaucoup disserté, mais peu de choses ont été dites sur l’indépendance intellectuelle. On appelle à la lutte pour l’indépendance économique, mais on abdique face aux luttes à mener pour l’indépendance intellectuelle.

De l’indépendance politique et de l’indépendance économique de l’Afrique Noire, on a beaucoup disserté, mais peu de choses ont été dites sur l’indépendance intellectuelle. On appelle à la lutte pour l’indépendance économique, mais on abdique face aux luttes à mener pour l’indépendance intellectuelle. La

Monsieur le directeur, on a l'habitude de dire et d'écrire que le Musée National du Niger est l'un des plus beaux de la sous-région,
dimanche, 06 juillet 2008 23:28

Hommage : Sâadou Bori n?est plus

La mort vient encore de frapper le monde de la musique nigérienne et particulièrement celui de la musique moderne. En effet , quelques jours seulement après la disparition de Moussa Poussi voilà que Sadou Bori ,
Le Secrétaire général par intérim du ministère de la Culture, des Arts et Loisirs, chargé de la Promotion de l'Entreprenariat Artistique, M. Oumarou Moussa, a animé, hier matin, au Centre de Formation et de Promotion Musicale (CFPM)
La Place du souvenir, sur la corniche ouest de Dakar, a vibré hier matin des témoignages élogieux, portés par de nombreuses de personnes, Sénégalais, Africains et frères de la diaspora des quatre coins du monde, rendant hommage à un grand fils de l’Afrique, le cinéaste et écrivains Ousmane Sembène.
Les lampions se sont éteints, dimanche dernier au Centre Culturel Oumarou Ganda (CCOG) sur la 3ème édition du Festival International du Film de l'Environnement (FIFEN). C'est
Page 22 sur 30