Sanef 2018

Préparatifs de la 11eme édition du FIMA : Le FIMA quitte le Niger au profit du Maroc

FimaC’est sous le rythme et les couleurs du FIMA que la salle de conférence de la Blue Zone de Niamey a abrité, hier matin, une conférence de presse entrant dans le cadre des préparatifs de la 11eme édition du Festival International de la Mode en Afrique. Cette grande rencontre de la mode africaine, qui aura lieu à Dakhla ‘’Maroc’’ du 21 au 24 novembre prochain, est placée sous le thème ‘’l’art et la culture, vecteurs d’intégration africaine’’. La conférence de presse s’est déroulée devant l’ambassadeur du Maroc au Niger, SEM. Allal El Achab et plusieurs invités.

Dans son mot de bienvenue, le président fondateur du FIMA, M. Alphadi, a rappelé que cette rencontre est consacrée à l’annonce officielle de la 11ième édition du FIMA qui est prévue du 21 au 24 novembre 2018 au Maroc. Selon les organisa teurs, le FIMA de cette année sera un rendez-vous du donner et du recevoir, le tout dans une ambiance de convivialité, de solidarité et d’union des cœurs pour une unité africaine par le brassage des cultures, la promotion de la paix et la revalorisation de la dimension économique du secteur culturel afin de susciter un engagement de la jeunesse africaine pour le progrès du continent. En effet, l’art et la culture, en tant que vecteurs d’intégration par excellence et reflets de l’identité respective de chaque peuple à travers le monde, doivent permettre de garantir la cohésion sociale et le dialogue entre les peuples.

Dans un contexte de mondialisation et de compétitivité grandissante, la culture de l’excellence s’impose à la jeunesse africaine qui, selon Alphadi, doit prendre conscience des potentialités exploitables sur le continent. Le président fondateur du FIMA, M. Seinaly Alphadi, a rappelé que son engagement pour la promotion de la culture s’est illustré pendant vingt ans à travers de nombreuses initiatives nées au fil des éditions dont, entre autres, les premiers concours Top-modèles et Jeunes Créateurs à l’occasion de la 3ème édition du FIMA en 2003, sur les rives du fleuve Niger à Boubon, le salon ‘’HASKE’’, etc.

« Depuis 2009, le Salon Haské invite les artisans, les décideurs politiques, les acteurs du tourisme et de la culture ainsi que les hommes d’affaires à échanger et à créer des opportunités d’affaires ; de plus, nous avons initié un concours national de créativité à l’intention des artisans dont la première édition s’est tenue en amont du FIMA 2016 en collaboration avec la Chambre des Métiers d’Artisanat du Niger», a-t-il rappelé. Selon Alphadi, le Royaume du Maroc, avec feu Sa Majesté le roi Hassan II, a été parmi les premiers pays africains à contribuer, de manière significative, à la réussite de toutes les éditions du FIMA. Il a ajouté que «le Maroc est aujourd’hui le leader de l’intégration économique en Afrique de l’Ouest et que les industries culturelles occupent une place importante dans ce processus. Il est donc naturel que le Maroc accompagne le FIMA dans son combat pour une Afrique positive, unie et innovante ». Il conclut en invitant la jeunesse nigérienne et africaine à partager avec lui cette aventure artistique du FIMA.
Abdoul-Aziz Ibrahim Souley

29 juin 2018
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Culture