Forfaitt-ORANGE-4G

Inde/Kumbh Mela 2019 : Des millions de pèlerins prennent d'assaut les berges aux confluents du Gange et de la Yamuna

Inde Kumbh Mela 2019 02 Selon des calculs astrologiques, une cinquantaine de jours sont consacrés pour effectuer le grand pèlerinage indien ''Kumbh Mela''. Ils sont plus d'une centaine de millions venus des quatre coins du monde à converger à ces lieux saints de la culture indienne. Chaque pèlerin prend un bain dans le saint Sangam pour se purifier. Se purifier dans la vie qu'il mène et à l'au-delà.
Comme à l'accoutumée, cet évènement draine un monde fou en Inde, notamment dans ces quatre lieux sacrés choisis pour la circonstance. Cette année c'est à Prayagraj, une zone située à Allahabad qui a abrité la Kumbh Mela. Pourquoi Prayagaj, parce que, selon la légende de Kumbh Mela ou ''fête de la cruche'' « Durant douze jours et douze nuits, une bataille farouche avait opposé les Dieux et les démons pour récupérer la cruche contenant l'élixir d'immortalité. Au cours de celle-ci, quatre gouttes de ce précieux liquide sont tombées de la jarre pour former quatre lieux sacrés de l'hindouisme.
Spécialement invités à prendre part à l'évènement, par le Gouvernement indien, environ 200 délégués issus des pays du monde entier ont, vendredi dernier, vite rallié, sous haute escorte militaire, la longue distance qui sépare l'Aéroport de Allahabad à Prayagaj. Arrivés aux environs de 10h du matin, les délégués ont, à leur descente d'avion, été accueillis avec la légendaire hospitalité des indiens. Au pied de la passerelle, il y avait les représentants du Ministère des Affaires Extérieures pour la traditionnelle bienvenue avec le port de fleurs à chacun de nous. Ensuite suivra une longue file indienne, des artistes colorés du pied à la tête avec des parures aux couleurs vives et attirantes. Ils nous ont gratifié des chants et danses culturels et artistiques qui reflètent la vraie culture de ce grand pays. Tout au long de ce cortège, des populations étaient massées des deux côtés de la voie reliant l'Aéroport à cette cité mythique. Des arbres et des fleurs multicolores pavaient les deux côtés de la voie offrant aux visiteurs une belle vue. A première vue, Prayagaj n'a rien à envier à une grande ville, dans la mesure où toutes les commodités urbanistiques existent. Ici, c'est un vaste et prestigieux emplacement qui a été réservé aux festivités.
Selon Mucyo Rutishisha, Conseiller à l'Ambassade du Rwanda en Inde, « cette année, les autorités indiennes n'ont point lésiné sur les moyens pour réserver aux invités un séjour agréable. Kumbh Mela est une importante manifestation pour le peuple indien » dit-il avec insistance. Selon lui, cette fête exerce une influence magnétique sur les Indiens ordinaires. L'événement associe, astrologie, spiritualité, traditions rituelles, coutumes et pratiques culturelles et sociales, qui en font une manifestation riche en connaissances. Les foules fusaient de tous les flancs de cette zone de renom désormais internationale. Notre randonnée commence à 10h15m en compagnie de Vishwa Sehbhagita, Secrétaire d'Etat au Ministère des Affaires extérieures, arrivé quelques minutes seulement après nous. Après quelques photos prises avec lui pour immortaliser ces moments, nous prenions des bateaux pour rallier l'autre rive pour la place '' Aksshay Vat '' l'arbre sacré bien préservé et bien entretenu logé dans ce lieux saint prayagaj pour l'adorer, le contempler et écouter son histoire. Le Guide des lieux a donné des explications sur le fondement, levé un coin de voile sur des préceptes religieux et spirituels qui entourent cet arbre sacré.



Le déroulé de l'immersion dans les eaux sacrées

Selon les savants, ce pèlerinage (Kumbh Mela) vieux de plus de 2000 ans dure près de deux mois et, est généralement la période propice pour des cérémonies religieuses et spirituelles. L'une des plus importantes est l'initiation des milliers de Sâdhu novices qui commencent ainsi leur vie d'ascètes. Et pour ceux qui sont confirmés de recevoir de promotion dans leur ordre ou formuler le vœu de suivre un nouvel ascète. La Kumbh est inscrite en 2017 sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité.
A Kumbh, les Indiens aiment s'y rendre en famille ou entre amis et c'est également l'occasion de se vêtir des habits traditionnels (saharis, safran, des toges...). Comme à leurs habitudes, ils aiment exhiber leur appartenance culturelle. Ces pèlerins viennent de toute l'Inde et des quatre coins du monde. Enfants, jeunes et vieux, en rang serrés ou dispersés viennent les bras chargés de sacs remplis d'habits et ou de nourritures. Ils les trainent par les mains, sur la tête et ou au dos, arpentant difficilement ces chemins sablonneux pour rejoindre l'endroit le plus sacré du moment qui se trouve être la jonction entre les deux fleuves du nord de l'Inde, le Gange et la Yamuna. Une fois sur place, ces fidèles enlèvent dans la majeure des cas leurs habits. Torses nus, ils commencent à verser l'eau sur la tête par petites gouttes avant de s'immerger dans ce fleuve avec des gestes qu'eux seuls détiennent les secrets. C'est le moment idéal de formuler des vœux, de prier, de recevoir des bénédictions et de faire des offrandes.
Pour rendre le séjour agréable, des tentes en bois, en bâche et en tôle sont dressées partout sur une vaste superficie. Des ponts artificiels sont placés tout au long de ces eaux et des voies aménagées pour rendre l'accès facile aux pèlerins. L'hygiène est prise en compte avec des poubelles, des toilettes bio, des douches préfabriquées, des camions vidangeurs pour rendre vivable ce site à forte affluence. Restaurants, stands de nourriture sont installés un peu partout. Comme dans tout lieu de grand rassemblement, le petit commerce s'est développé, des commerçants, la plupart des jeunes, exposent leurs produits. La nuit, des grands lampadaires éclairent le site. Visiteurs et exposants vaquent tranquillement à leurs occupations. Des postes de police installés un peu partout veillent à la sécurité des lieux et des visiteurs. Tous sont là en grand nombre avec un seul et unique objectif, se libérer des affres de la vie et de la mort. Certains délégués invités se sont prêtés aux rites en s'immergeant dans les eaux sacrées. Nous nous sommes ensuite retrouvés dans un somptueux centre culturel où des talentueux groupes artistiques et culturels nous ont tenus en haleine en nous faisant découvrir l'âme et la beauté de ce pays à travers sa musique, sa culture et ses arts traditionnels.
Plus qu'un pèlerinage, cette rencontre a l'ambition de montrer l'esprit positif des Indiens ainsi que la beauté de ce pays afin qu'elle résonne dans les cœurs. Le grand religieux Acharya Mahamandeleshwar s'est adressé, par message vidéo aux parterres de délégués et d'invités, sur la portée de Kumbh Mela. Ensuite SE Vishwa Sehbhagita, Secrétaire d'Etat aux Affaires extérieures dira que ce grand rassemblement mondial n'a d'autre mission que de promouvoir les valeurs religieuses et spirituelles et de faire la promotion de la culture pour que chaque indien se l'approprie. Il a indiqué ensuite que le fondement de chaque peuple c'est sa culture et surtout l'intérêt à faire perpétuer ces différentes cultures, afin que les générations futures puissent en profiter.

Rencontre d'échanges avec les plus hautes autorités du pays

Le samedi dans la matinée, les délégués se sont retrouvés au Ministère des Affaires extérieures pour une cérémonie d'accueil. Elle a été ponctuée par plusieurs allocutions dont la plus importante fût celle du Premier Ministre Indien SE Shri Narendra Modi. Dans cette allocution, M. Modi a émis l'idée de voir l'Inde s'ouvrir au monde entier, c'est pourquoi, a-t-il soutenu l'Inde a invité tous ces pays pour vivre la belle expérience de Kumbh Mela. Ce qui s'inscrit dans le cadre de la stratégie des dialogues politiques et l'accroissement des initiatives de coopération que développe l'Inde. Il a aussi parlé brièvement des élections générales que son pays compte organiser bientôt. La Ministre des Affaires extérieures SE Sushma Swaraj a, elle aussi, abondé dans le même sens pour magnifier la solidité des relations qui unit les différents pays, car c'est un plaisir, a-t-elle dit de regrouper autant de monde autour de cet héritage culturel qu'est la Kumbh. Elle a remercié l'ensemble des délégués présents pour leur participation et a félicité le comité d'organisation pour le travail important abattu et le succès de cette édition.
La porte-parole des délégués a également pris la parole pour saluer l'esprit d'ouverture et d'hospitalité dont le peuple indien a fait montre durant le séjour. Elle s'est réjouie, au nom de ces amis, de toute l'attention particulière portée à notre endroit. Au cours du déjeuner qu'elle a offert aux délégués des différents pays invités, la ministre Indienne des Affaires extérieurs a échangé longuement avec eux, sur certains sujets d'intérêt commun. Une photo de famille avec le Premier Ministre et les deux cent délégués ont marqué la fin de ce séjour à New Delhi.

Aïssa Abdoulaye Alfary Envoyée spéciale(onep)

26 février 2019 
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Culture