Culture : Mme Gado Mahaman, cantatrice de la célèbre chanson « Dan Kwali »

aLa célèbre chanson « Dan Kwali », qui veut dire foulard en Haoussa est chantée et appréciée par beaucoup de femmes et même d’hommes au Niger. Elle a été interprétée et modernisée par plusieurs artistes dont Aichatou Ali Soumaila dite Dan kwali, qui a contribué à faire connaître cette chanson et même à la rendre célèbre aussi bien au Niger qu’ailleurs. Mais rares sont ceux-là qui savent que c’est une vieille chanson du terroir. L’une des rares cantatrices de cette célèbre chanson qui a traversé les époques s’appelle Gado Mahaman. Native de Konni (dans la région de Tahoua) et âgée aujourd’hui de 70 ans, elle vit à Fillingué depuis 50 ans.

En effet, par le temps passé et dans beaucoup de villages nigériens, les jeunes filles se retrouvent à la place centrale du village pour chanter et danser, surtout au clair de lune. Dans leur répertoire, la chanson « Dan Kwali », occupe une place de choix. Parmi les chanteuses de « Dan Kawali », il y a Gado Mahaman. «Quand j’étais jeune fille, nous nous regroupons, chaque nuit, à la place animée de notre village, souvent au nombre de six ou sept et pour passer le temps, nous chantons et dansons le morceau ‘‘Dan Kwali’’, en tapant de la main. A tour de rôle, nous tombons sur nos camarades, qui nous retiennent avec leurs mains pour nous relancer et nous procédons ainsi jusque tard dans la nuit. Nos voix rompaient le silence et portaient très loin», témoigne la septuagénaire.

Mme Gado Mahaman ajoute que les jeunes filles font cela par simple plaisir et pour juste passer le temps entre amies. La plus part d’entre elles sont aujourd’hui décédées. «Nous ne sommes que deux, qui restent encore en vie », dit-elle essuyant les larmes qui coulaient sur ses joues ridées. «Maintenant, j’entends beaucoup notre chanson préférée de jeunesse, aussi bien à la radio qu’à la télévision. J’ai remarqué que la chanson a été améliorée et même un peu modifiée», dit-elle. «Je n’ai rien reçu de cette femme, même pas une simple visite de sa part. Pourtant, j’ai appris qu’elle est devenue célèbre grâce à cette chanson. C’est ça la vie», ajout-elle, hochant la tête… Cependant, indique la cantatrice, «je reconnais avoir reçu de l’aide en vivres et de l’argent de la part de la Première Dame, Dr Malika Issoufou. Elle est venue jusqu’à Filingué pour me voir et me donner cette aide disant qu’elle a juste entendu parler de moi et elle a tenue à venir me voir. Je la remercie pour cette aide magnanime».

Mahamadou Diallo (Envoyé Spécial)

07 janvier 2020
Source : http://www.lesahel.org

Imprimer E-mail

 #findesviolencesfaitesauxfemmes#findesviolencesfaitesauxfemmes

 

Culture