Lutte contre le Covid-19 : Plus de 100 films cédés gratuitement aux télévisions publiques et privées par les cinéastes nigériens

Les cinéastes nigériens viennent de permettre aux chaines de télévisions publiques et privées locales, de diffuser gratuitement plus de 100 films. Cette cession de droits de diffusion aux télévisions locales est estimée à plus de 105 millions de FCFA, selon le Directeur général du Centre national de la cinématographie du Niger (CNCN) M. Sani Magori. La cérémonie de signature d’engagement entre le CNCN et les télévisions bénéficiaires s’est déroulée le lundi 6 avril dernier au Palais des congrès de Niamey, sous les auspices du ministre de la Renaissance culturelle, des Arts et de la Modernisation sociale, M. Assoumana Malam Issa.

Il s’agit d’une initiative du Centre national de la cinématographie du Niger dans le cadre de la lutte contre la pandémie de la maladie du Covid-19. Selon, les initiateurs, cette action vise notamment à encourager la population à respecter les consignes de sécurité sanitaires édictées par le gouvernement en restant chez elle et en visionnant les films qui seront diffusés par les chaines de télévisions. Cette période de confinement permettra ainsi aux téléspectateurs de découvrir le cinéma nigérien.

Peu après avoir apposé sa signature sur le document d’engagement, le Ministre en charge de la Renaissance Culturelle M. Assoumana Malam Issa a tout d’abord salué le patriotisme des cinéastes nigériens. Il a ensuite souligné l’importance de la distraction dans l’équilibre psychologique et moral des populations surtout en cette période de confinement. Le ministre Assoumana a, par ailleurs félicité le CNCN et les cinéastes pour cette initiative qui aidera certainement les populations à passer du bon temps pendant le confinement.

Pour leur part, le représentant des Télévisions Privées, Président du Réseau des Radios et Télévisions Indépendantes du Niger (RRTIN) M. Gremah Boukar et le Directeur de Télé Sahel M. Moussa Yahaya, représentant le Directeur Général de l’Office de Radiodiffusion et Télévision du Niger (ORTN) ont exprimé leurs vifs remerciement au Ministère de la Renaissance Culturelle, au Directeur Général du CNCN et aux cinéastes nigériens pour cette initiative louable. Ils ont par ailleurs rappelé qu’en temps normal, les chaînes de télévisions devraient investir beaucoup d’argent pour se procurer ces films. Les avoir gratuitement, est donc une aubaine pour toutes les télévisions.

Quant au Directeur Général du CNCN, il a remercié tous les cinéastes et les ayants droits, qui ont réagi favorablement à son appel pour cette initiative qui marque leur élan de solidarité dans la lutte contre la pandémie de coronavirus. M. Sani Magori a par ailleurs attiré l’attention des responsables des télévisions quant à leur responsabilité dans la préservation des films ainsi cédés. La réalisatrice, productrice et représentante des distributeurs de films nigériens au sein du conseil d’administration du CNCN, Mme Aicha Macky a soutenu qu’au-delà du sacrifice de l’aspect pécuniaire, cette initiative permettra aussi de faire découvrir, aux téléspectateurs, les talents des cinéastes nigériens et le potentiel du cinéma nigérien.

Il faut enfin noter qu’un programme détaillé de passage des films sur les télévisions sera élaboré de telle sorte que les films soient vus sur l’ensemble des chaines, tout en veillant à ce que les films ne passent pas en même temps.
Source: Ministère de la Renaissance Culturelle

Aissa Abdoulaye Alfary(onep)

08 avril 2020
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

 #findesviolencesfaitesauxfemmes#findesviolencesfaitesauxfemmes

 

Culture