vendredi, 09 mars 2012 19:55

NIGER-USA-DIASPORA «Le Niger est un diamant couvert de poussière» déclare l’Ambassadeur du Niger aux USA

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Maman Sidikou  L’ambassadeur du Niger aux Etats-Unis S.E M. Maman Sidikou a comparé samedi à Greensboro, en Caroline du Nord, le Niger à un « diamant couvert de poussières », allusion faite aux énormes potentialités dont dispose notre pays. « Le Niger est un diamant couvert

«Le Niger est un diamant couvert de poussière» déclare SEM Maman Sidikou l’Ambassadeur du Niger aux USA

de poussières. Il faut tout simplement nettoyer toutes les poussières pour qu’il brille de tout son éclat » a déclaré M. Sidikou, lors d’une rencontre avec la communauté Nigérienne, précisant que le pays connait actuellement un taux de croissance très fort parmi les pays de la région et même du monde. Située à quelque 400 kilomètres au sud de Washington, la capitale fédérale américaine, la ville de Greensboro accueille une importante communauté nigérienne, composée, d’ouvriers, de commerçants, d’hommes d’affaires, d’étudiants et d’enseignants- chercheurs. C’est, dit-on, la destination favorite des nigériens dont beaucoup sont considérés comme étant les pionniers de l’immigration nigérienne aux USA.

Et c’est cette ville pleine de symbole qu’a choisi l’ambassadeur du Niger pour lancer un pressant appel à la diaspora dans son ensemble, pour qu’elle s’organise davantage et d’être unie dans l’action afin de profiter au mieux des opportunités qu’offre l’Amérique. Mais aussi pour contribuer aux efforts de développement socio-économique de notre pays. « Si nous sommes organisés et unis dans l’action, les gens devront mieux en tenir compte au pays, parce qu’ils se rendront compte que nous apportons quelque chose à titre individuel et collectif, parce qu’ils se rendront aussi compte que nous aidons à faire avancer le pays dans tous les domaines » a insisté M.Sidikou. «Tout ambassadeur du Niger que je suis, je me serais trompé de mission, si je ne suis pas votre porte-parole » at- il précisé ; une façon de marquer sa disponibilité à travailler avec l’ensemble de la diaspora et à ouvrir sa porte à tous.

Le diplomate s’est aussi longuement penché sur les questions brulantes de l’actualité nationale, notamment l’unité nationale et la crise alimentaire qui menace de millions de nos compatriotes selon les estimations du gouvernement nigérien, de plusieurs organisations internationales, telle que l’Organisation des Nations Unies (ONU) et d’organisations non-gouvernementales telles que le Comité International de la Croix Rouge internationale (CICR). Cette crise est d’autant plus préoccupante que le Niger doit faire face au retour massif de plus d’une vingtaine de milliers de ses ressortissants venus de Libye, à l’afflux des refugies maliens fuyant les combats au nord de leur pays entre l’armée régulière et les rebelles touareg et de la situation sécuritaire tendue chez notre grand voisin et partenaire le Nigeria du fait des agissements de la secte Boko Harem. Nous devrons donc accorder une grande importance à cette question, nous mobiliser non seulement à court, moyen et long terme a travers l’initiative « 3N » (Les Nigériens Nourrissent le Nigériens) et réfléchir à la meilleure manière de contribuer à ce programme majeur qui transcende les clivages politiques. « C’est de la survie du pays Niger dont il est question » a explique M. Maman Sidikou.

«C’est la première fois depuis 11 ans que je suis dans cette ville que l’on reçoit la visite d’une telle personnalité » a fait remarquer un nigérien visiblement très ému de cette rencontre. Ironie du sort et comme pour nous rappeler que nous appartenons à un même pays et à une même nation, la visite de l’ambassadeur du Niger aux USA à Greensboro a coïncidé avec l’arrivée dans la même ville de l’artiste nigérien Mali Yaro accompagné de Hadiza Mangou. En ce samedi 3 mars 2011, il y a eu un peu de Niamey (de jour comme de nuit) dans cette ville du Caroline du Nord qui a vibré aux sons et rythmes du Niger.

Maaroupi Elhadji Sani

09 mars 2012
Pubblié le 07 mars 2012
source : http://lactualite-niger.com/

Dernière modification le vendredi, 09 mars 2012 21:41