jeudi, 09 août 2012 07:00

Le Président de l’Assemblée Nationale rencontre nos compatriotes de la diaspora : des échanges francs et enrichissants sur plusieurs préoccupations de l’heure

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Hama diasporaLe Président de l’Assemblée nationale, SEM. Hama Amadou, a eu, hier matin, une rencontre avec nos compatriotes de la diaspora séjournant à Niamey dans le cadre du grand forum organisé à leur intention du 02 au 05 août derniers.  Il s’est agi au cours de cette

rencontre de soumettre au Président de l’Assemblée Nationale, les conclusions, les recommandations issues des travaux dudit forum et aussi de demander l’aide de l’institution pour faire aboutir certaines de leurs préoccupations.
Prenant la parole au nom de l’ensemble des membres de la diaspora,  M. Ibrahim Djermakoye, a présenté les préoccupations des uns et des autres. Elles sont notamment relatives, entre autres, à l’initiative de la double nationalité ; à la mise en place du vote des Nigériens à l’extérieur ; à la préservation de la loi sur le quota  pour les Nigériens à l’extérieur au niveau des institutions telles que l’Assemblée Nationale, le CESOC et autres ; au renforcement des Ambassades, et enfin aux opportunités d’investissement au Niger.
En répondant aux membres de la diaspora Nigérienne, SEM. Hama Amadou a tout d’abord exprimé toute sa satisfaction de recevoir dans cette auguste Assemblée, les Nigériens à l’extérieur. Parlant des doléances et autres préoccupations soulevées, le Président de l’Assemblée Nationale a indiqué qu’il en a pris bonne note et avec un réel intérêt. Ainsi, à propos de la question portant sur la double nationalité, le Président de l’Assemblée en a donné un avis on ne peut plus clair : « l’Assemblée Nationale est une institution des représentants du peuple nigérien, donc qui défendent exclusivement les intérêts de notre pays. Mais, comment quelqu’un qui est nigérien et en même temps ivoirien peut-il représenter le Niger dans cette salle ? Je n’aime pas la démagogie ou le mensonge », a prévenu SEM. Hama Amadou. Prenant l’exemple du déclenchement d’un éventuel conflit entre le pays d’accueil et le pays d’origine, il a montré à  quel point le problème est d’une grande délicatesse. Aussi, a ajouté SEM. Hama Amadou, il ne s’agit pas ici de voir l’intérêt du bénéficiaire de la double nationalité, mais plutôt les problèmes pratiques et les implications d’une telle décision sur les intérêts fondamentaux du Niger. ‘’Moi je ne vais pas vous promettre que ça va passer comme une lettre à la poste, il faut que nous examinions en profondeur cette affaire, je sais que c’est la préoccupation de beaucoup de Nigériens à l’extérieur, mais la question, c’est : est-ce qu’on peut véritablement aimer deux pays à la fois », a-t-il fait remarquer en disant que le jour où le gouvernement voudra bien nous envoyer un tel projet, ils vont analyser sérieusement la question.
En ce qui concerne le vote des Nigériens à l’extérieur, pour lui, la loi l’a déjà consacré. ‘’Nous exigerons cette fois-ci que vous votiez et nous prendrons en relation avec le Gouvernement toutes les mesures législatives pour rendre obligatoire le vote des nigériens à l’extérieur s’il le faut, nous serons favorables à ce que les nigériens soient représentez au sein de l’hémicycle. Pour le vote des Nigériens et leurs représentations dans les institutions, il n’y a aucune ambigüité à notre niveau, nous veillerons à ce que cela soit fait », a indiqué SEM. Hama Amadou.
L’autre aspect important c’est le renforcement de notre représentation diplomatique à l’extérieur. A ce propos, le Président Hama Amadou pense que qu’il faudrait prévoir au sein de chaque ambassade un consulat qui s’occupe des problèmes des Nigériens. « Et Pour renforcer cette diplomatie, il faut que vous soyez solidaires et unis. Evitez de vous critiquer de faire des petits calculs, essayez de vous comprendre, car la force de toute communauté réside dans sa cohésion et son unité pour mieux défendre les intérêts à l’image des autres communautés étrangères vivant avec vous’’,  a-t-il conseillé.
S’agissant des opportunités d’investissement, le Président a souligné et réaffirmé la bonne volonté des plus hautes autorités du pays à  encourager et soutenir les membres de la diaspora à investir au pays. Cependant, à propos du cadre organisationnel pour les investissements,  SEM. Hama Amadou, a suggéré la création d’une structure qui va essentiellement s’occuper des préoccupations des Nigériens à l’extérieur.
Aissa Abdoulaye Alfary

09 août 2012
Publié le 09 août 2012
Source :
Le Sahel

 

Dernière modification le dimanche, 21 octobre 2012 21:10