samedi, 03 novembre 2012 16:56

Interview du président de l’Association des Nigériens de New-York (ANNY), M. Douma Seybou : « Nous n’avons enregistré aucune victime nigérienne de cette catastrophe inhérente à l’Ouragan Sandy »

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Douma SeybouM. Douma Seybou - En tant que président de l’Association des nigériens de New-York quelle est la situation des nigériens a New-York et aux USA en général après l’ouragan Sandy?
Douma Seybou : Vous savez les catastrophes naturelles sont imprévisibles. Nous remercions Dieu de nous avoir épargné de tout mal. Après le passage de l’ouragan Sandy, nous avons appelé et envoyé des messages pour savoir l’état de nos compatriotes vivant à New York City,  je veux dire dans les cinq quartiers : Brooklyn ,Bronx,Queens,Manhathan et Staten Island.

« Nous n’avons  enregistré aucune victime nigérienne de cette catastrophe inhérente à l’Ouragan Sandy »M. Douma Seybou

Selon nos informations, nos compatriotes sont saints et sauf. Il y'a eu plus de peur que de mal. Il faut dire que la situation a été très éprouvante. Nous avons des compatriotes qui vivent dans des quartiers encore privés d’électricité et victimes des pertes matérielles à  cause des inondations. Le transport public est également perturbé, ce qui constitue un obstacle pour les uns et les autres pour se rendre à leurs lieux travail. A ce niveau, tout est presque revenu à l’ordre normal à la date d’aujourd’hui. Dieu merci pas de blessures et  perte en vie humaine dans nos rangs bien qu’il y a eu selon les autorités américaines une vingtaine de morts à New-York. Au niveau fédéral, le Président du Conseil des Nigériens aux Etats-Unis ( CONUSA), Monsieur Kaigama s’est renseigné au niveau de tous les Etats concernés pour faire la situation au sein de notre communauté. A ce jour, nous n’avons enregistré aucune victime nigérienne de cette catastrophe inhérente à l’Ouragan Sandy.

 

Quel commentaire vous inspire la gestion de cette catastrophe par les autorités américaines?
 
Douma Seybou : Les autorités  Américaines ont été vraiment a la hauteur pour sécuriser les populations et gérer l’après Hurricane Sandy tant sur les plans sanitaire, sécuritaire et économique. Les autorités avaient encouragé la population d’aller faire leurs provisions alimentaires et rester sur place pour éviter les dangers de l ouragan. La communication et la sécurité étaient de mise pour prévenir les risques. Cela traduit simplement un Etat d’esprit des américains avec une opinion publique très exigeante. Dans ce pays, les autorités savent qu’elles sont jaugées ou réélues par rapport à leur leadership, leur initiative a bien gérer ce genre de catastrophes naturelles. On a vu les deux candidats à la prochaine élection présidentielle suspendre leur campagne électorale pour faire face à la situation. D’ailleurs, apprend-on, selon un sondage, 8 américains sur 10 pensent que le président Obama a bien géré la crise. Je pense que nos pays doivent prendre l’exemple. Il va sans dire qu’il faut également sous nos cieux une culture de l’intérêt général et de responsabilité. Vous ne pouvez pas imaginer combien la police et tous les services de secours ont bravé vents et marées pour sécuriser les populations. Nous sommes la très loin de mauvaises pratiques ou on peut même détourner les aides aux populations sinistrées. J’admire particulièrement le fait que tous les américains étaient unis la main dans la main indépendamment de leurs obédiences ou agenda politique pour sauver ce qui peut l’être.
 
Votre bureau exécutif avait prévu une rencontre entre les nigériens de New-York dimanche dernier.  Mais cette rencontre a été annulée à cause d’hurricane sandy. De quoi s’agit- il précisément?
 
Douma Seybou : Vous savez dans mon agenda et pendant mon mandat j'ai prôné l’unité et la solidarité au sein de la communauté nigérienne et le bureau exécutif n’entend ménager aucun effort pour atteindre cet objectif. Nous serons, incha Allah, unis à jamais et poursuivre le reste de notre cahier de charges  dans le cadre  social, organisationnel et de la communication .  Après la fête de tabaski nous voulons réunir les Nigérien de New-York autour d’ une table de diner pour le traditionnel Kay hessey ou Barka da sallah, très malheureusement hurricane Sandy s'est annoncé imprévu. Aussitôt nous avons tenu une conférence téléphonique et nous étions obligé de reporter l’événement a une autre occasion parce que la sécurité de nos compatriotes et leurs familles était en cause. Je pense que ce n’est que partie remise, comme on dit. J’entends initier de temps en temps des rencontres de solidarité et de concertation pour le bien de la diaspora nigérienne à New-York en particulier et aux USA en général.

Propos recueillis par Elh. Mahamadou Souleymane


Dernière modification le samedi, 03 novembre 2012 17:44