jeudi, 28 mars 2013 21:42

Installation du comité de pilotage des acteurs concernés par les questions de la diaspora : amener les Nigériens de l’extérieur à participer au développement du pays

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Bazoum DiasporaDans le souci d’assurer un meilleur suivi des recommandations issues des travaux du forum qui s’est tenu en août dernier à  Niamey, un comité de pilotage composé des représentants des ministères et de l’administration publique et privée concernés par les questions de la diaspora a été mis en place.

Les membres de ce comité ont pour mission principale de rendre effective les recommandations du forum et surtout de tout mettre en œuvre pour permettre à nos compatriotes résidants à l’étranger de participer à la mise en œuvre du Programme de Renaissance du Président de la République, SEM Issoufou Mahamadou. La cérémonie officielle d’installation du comité de pilotage, qui a eu lieu hier, à  l’auditorium Sani Bako, sous la présidence du Ministre d’Etat, ministre des  Affaires Etrangères, de la Coopération et des Nigériens à l’Extérieur, M. Mohamed Bazoum.

 

En procédant à l’installation de  ce comité, le Ministre d’Etat, ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération et des Nigériens à l’Extérieur, M. Mohamed Bazoum a d’abord précisé que la 1ère édition du forum de la diaspora nigérienne qui s’était tenue du 2 au 5 août 2012 avait pour thème principal l’inclusion et l’implication de la diaspora nigérienne dans les stratégies de développement du Niger. Au cours de ces débats, a-t-il rappelé, plusieurs thématiques ont été abordées notamment l’organisation des Nigériens à l’extérieur, la mobilisation de l’expertise de la diaspora et les opportunités d’investissement au Niger.  Les Nigériens vivant à l’extérieur ont à cette occasion, salué les efforts du Gouvernement en matière de gouvernance et du développement et, ont exprimé leur disponibilité à apporter leur pierre à la construction nationale. Les recommandations pertinentes adoptées ont été prises en charge par l’Etat à travers le Ministère des Affaires Etrangères qui les a traduites en plan d’action. ‘’ Vous avez la lourde mission de tout mettre en œuvre pour permettre à nos compatriotes résidant à l’étranger de participer à la mise en œuvre du Programme de Renaissance du Niger initié par Son excellence Issoufou Mahamadou, Président de la République’’ a-t-il dit aux membres du comité avant de leur rappeler que le Chef de l’Etat considère la diaspora nigérienne comme la 9ème  Région du Niger. Pour le Ministre d’Etat , ce comité a un rôle  capital à jouer en ce sens qu’il a pour mission de rendre effective les recommandations du forum conformément aux attentes des Nigériens de l’extérieur. Le comité doit notamment veiller à une meilleure prise en compte des besoins en service des Nigériens de l’extérieur pour leur permettre de vivre dans de bonnes conditions dans leur pays d’accueil et, à une implication plus accrue dans la vie socio-économique du pays en leur fournissant l’information nécessaire. Le Ministre d’Etat a exhorté les membres du comité à faire des ambitions des plus hautes autorités une réalité en insistant particulièrement sur l’intérêt qu’elles accordent à cette communauté et à sa mobilisation pour le développement du pays. La diaspora,  de par sa spécificité a en effet des atouts importants dont doit profiter la nation. C’est une population jeune, dynamique dotée de ressources intellectuelles, de capitaux économiques et de savoir faire. Le Président du comité, le conseiller  technique du ministre, M. Ousman Sanda Boubacar a expliqué que les membres permanents qui forment le bureau sont au nombre de sept (7) et des membres des quatre commissions notamment la commission chargée des affaires administratives, celle qui s’occupe des opportunités d’investissement, la commission chargée de l’information, de la sensibilisation et de l’orientation des Nigériens à l’extérieur et enfin la commission technique chargée de la promotion des Nigériens dans les organisations internationales. Tous ces membres sont des représentants des Ministères et d’autres administrations publiques et privées concernées par les questions de la diaspora.

l Aissa Abdoulaye Alfary

28 mars 2013
publié le 28 mars 2013
Source : Sahel

Dernière modification le jeudi, 28 mars 2013 22:27