jeudi, 18 avril 2013 11:14

Union des Etudiants Nigériens en Chine(UENC) : lettre ouverte au Président de la République

Évaluer cet élément
(5 Votes)

UENC Excellence Monsieur le Président de la République,
Nous avons l’immense plaisir de porter à votre connaissance les diverses et légitimes questions qui préoccupent l’ensemble des étudiants Nigériens en Chine.

 

Réf 008/2013/UENC                           A,
Son Excellence Monsieur le Président de la République                                              
 
 
 Objet : Lettre ouverte
 
 
Excellence Monsieur le Président de la République,
Nous avons l’immense plaisir de porter à votre connaissance les diverses et légitimes questions qui préoccupent l’ensemble des étudiants Nigériens en Chine. En effet, depuis près d’une décennie, on assiste à une détérioration graduelle de nos conditions socio-académiques due d’une part à l’insuffisance ou au manque du complément de bourse accordé aux étudiants par l’Etat Nigérien et d’autre part à l’inflation galopante que connaît particulièrement la Chine. Le pouvoir d’achat de l’étudiant nigérien en Chine s’est dès lors considérablement réduit pendant que le coût de la vie devient de plus en plus cher. Pour nous étudiants, cette situation est tout simplement insoutenable au vu des dépenses auxquelles nous faisons régulièrement face (nourriture, fournitures scolaires, facture d’électricité et d’Internet, transport, santé, titre de séjour, etc.). Il est clair, Excellence Monsieur le Président de la République, que nos besoins sont bien réels et exigent des solutions adéquates. C’est pourquoi, depuis cinq (5) ans, nous lançons des cris d’alarme à l’endroit des plus hautes autorités de notre pays afin de nous venir en aide et nous permettre ainsi d’accomplir notre devoir de recherche du savoir dans les conditions les plus dignes. Pour rappel Excellence Monsieur le Président de la République, en Juillet 2012, le Comité Exécutif de l’UENC vous avait rencontré en marge du sommet Chine-Afrique à Pékin pour vous présenter les doléances des étudiants Nigériens en Chine. Trouvant nos doléances légitimes et fondées, Excellence Monsieur le Président de la République, vous nous aviez promis d’apporter des solutions rapides et conséquentes.
Excellence Monsieur le Président de la République, ces doléances s’établissent comme suit :
 
    •    Revalorisation du complément de bourse et son octroi à tous les étudiants Nigériens en Chine sans discrimination aucune,
    •    Octroi d’un billet d’avion pour les vacances chaque deux (2) ans,
    •    MCO conséquent pour les étudiants en fin de cycles
 
1. De la question de la bourse
A ce point, un complément de bourse placé  à un montant de 15000 F CFA/mois (soient 200 yuan/mois) est accordé à chaque étudiant boursier à partir d’octobre 2011. Excellence Monsieur le Président de la République, vous conviendriez avec nous, que même si ce geste est salutaire, le montant qui nous est octroyé demeure très insuffisant pour ne pas dire insignifiant devant l’ampleur de nos besoins. C’est pourquoi, nous avons rejeté ce montant dérisoire et demandons humblement à ce qu’il soit revalorisé de façon conséquente et objective pour répondre aux attentes légitimes des camarades.
A cet effet, nous exigeons un traitement d’égalité entre nous étudiants boursiers de l’Etat Nigérien.
Nous sommes conscients que notre cher pays ne dispose pas autant de pétrole que le Nigeria, l’Algérie, l’Angola, encore moins les réserves en diamant de l’Afrique du Sud, Botswana qui donnent en moyenne cinq cents euros (500 Euros) par étudiant le mois. Mais nous sommes aussi conscients que notre pays comparativement à d’autres comme le Mali. le Bénin, le Togo, le Sénégal, l’Uganda, le Rwanda, la Sierra Léone,  le Burundi, l’Ethiopie, le Kenya, la Tanzanie, la Mauritanie, le Tchad, la Guinée, etc. qui présentent un même profil socio-économique à celui du Niger accordent une bourse d’étude d’un montant de cent cinquante dollars US(150 dollars) par mois ainsi que d’autres avantages à leurs étudiants.
En outre, afin de mieux accompagner les nouveaux étudiants dans leur installation en Chine, nous exprimons le vœu ardent que soit désormais accordée une bourse d’installation à ces camarades. Cette bourse, une fois accordée, permettra sans nul doute aux nouveaux étudiants de mieux faire face aux lourdes dépenses inhérentes à leur installation.
 
2.  Billet d’avion pour les vacances
Au regard des nombreuses années que chaque étudiant nigérien est appelé à passer en Chine pour ses études, et compte tenu de l’éloignement géographique de notre pays par rapport à la Chine, il est quasi impossible pour un étudiant de s’offrir un billet d’avion aller-retour pour se rendre au pays même en cas de certaines circonstances urgentes ( comme cas de décès du père ou de la mère d’un quelconque camarade etc.). A notre niveau, cette question est déjà résolue depuis novembre 2006 à Pékin suite à notre rencontre avec les plus hautes autorités de l’époque qui nous aviez rassurés que dorénavant le principe du billet de vacances attribué chaque deux (2) ans aux étudiants sera appliqué. Effectivement, certains camarades en ont bénéficié et ont pu se rendre au pays pour les vacances 2007. Malheureusement, depuis lors, les étudiants remplissant les critères de l’obtention de ce billet attendent toujours. C’est pourquoi, Excellence Monsieur le Président de la République, nous sollicitons auprès de votre haute bienveillance la résolution rapide et définitive de cette question. En effet, Excellence Monsieur le Président de la République, nous demandons impérativement la reprise de l’octroi du billet d’avion de vacances à chaque étudiant après deux ans d’étude qui a vu sa suspension en 2007.
 
3. Du MCO
Le MCO est accordé à  tout étudiant ayant fini ses études afin de pouvoir acheminer ses effets personnels lors du retour définitif au pays. Le montant de ce MCO qui était de 750 dollars US en 2006 est ramené à seulement 150.000 F CFA soient 200 euros depuis 2007. Aussi, ce MCO, en plus d’être insuffisant car ne permettant d’acheminer qu’une vingtaine de kilogrammes de bagages, n’est jamais disponible à temps. A titre illustratif, le MCO au titre de l’année 2012 n’a été envoyé qu’en Mars 2013 alors que la plus part des camarades bénéficiaires sont déjà rentrés au pays laissant derrière eux une bonne partie de leurs effets, y compris des documents importants pour leur parcours professionnel. Vous conviendrez avec nous Excellence Monsieur le Président de la République que cette situation demeure très embarrassante pour les étudiants. C’est pourquoi nous sollicitons votre inestimable concours pour que soit revalorisé et acheminé à temps ce MCO et prévenir ainsi les désagréments connus par le passé.
 
Enfin, permettez-nous, Excellence Monsieur le Président de la République, de vous témoigner notre profonde satisfaction pour tous les efforts salutaires qui sont consentis par votre gouvernement pour que l’école nigérienne en général et l’enseignement supérieur en particulier retrouve ses lettres de noblesse.
 
 Le Secrétaire Général
ABDOULAYE SEYNI ZAROUMEY MAHAMADOU

Ampilations
-Assemblée Nationale
-Ambassade de la République du Niger en Chine
-CD/USN
-Sociétés Civiles actives au Niger
-Presse public et privée du Niger

Dernière modification le jeudi, 18 avril 2013 20:44