mardi, 28 mai 2013 19:33

L’Ambassadeur Mamane Sambo Sidikou face a la diaspora new-yorkaise

Évaluer cet élément
(2 Votes)

Diaspora New York 1Le weekend dernier, son Excellence Mamane Sambo Sidikou, l’ambassadeur du Niger à Washington était à New-York City ou il a co-présidé avec le président de  l’Association des Nigériens de New-York(ANNY), Monsieur Douma Seybou, une grande rencontre avec la diaspora nigérienne.

L’ambassadeur était arrivé avec   deux de ses conseillers le vendredi dernier dans l’après- midi. Le Samedi il avait effectué une série de visites  en compagnie des membres du bureau exécutif de l’ANNY dans les quartiers de Brooklyn et Manhattan pour voir certains ateliers et stores des nigériens. Il a également rencontré les structures organisées telles que le Conseil islamique, le Conseil des étudiants et l’association des femmes.
Le Dimanche 26 Mai, il a animé un grand meeting avec la communauté nigérienne de New-York en présence de l’Ambassadeur du Niger auprès des Nations-Unies, son Excellence Boureima Boubacar, le président du Conseil des Nigériens aux USA(CONUSA), Monsieur Kader Kaigama , ses deux conseillers, le couturier Alphadi, les leaders des structures organisées,  une forte délégation des représentants des associations africaines sœurs invitées pour la circonstance et des nigériens résidant a New-York venus nombreux avec femmes et enfants.
Apres la Fatiha et l’hymne national, le président de l’Associations Nigériens de New-York, Douma Seybou a pris la parole, pour non seulement faire un bref aperçu de la mise en œuvre du cahier des charges de l’ANNY mais aussi dire comment l’Association qu’il dirige et les autres structures organisées se battent pour l’épanouissement de la communauté nigérienne basée a New-York. Dans son speech, le président Douma a adressé une mention spéciale au Conseil islamique pour son ambitieux projet de création d’un centre islamique des nigériens a New-York visant la prise en charge de l’éducation islamique de la communauté en générale mais aussi et surtout des femmes et des enfants face aux valeurs occidentales qui ne riment pas forcement avec l’identité nigérienne.
Le Secrétaire général du Conseil islamique, Monsieur Zabeirou Dan Sounsou  pour sa part a présenté sa structure créée en 2008 pour accompagner les nigériens de la diaspora à se ressourcer dans les valeurs islamiques de paix, de tolérance et de solidarité. Il a précisé que présentement le Conseil islamique a pu mobiliser plus de 40 000$US et espère encaisser dans ses comptes d’ici Ramadan prochain plus 123 000$ sur la base des engagements des frères et sœurs de la communauté nigérienne. Tout cet argent mobilisé sera uniquement destiné à la création d’un complexe islamique. Et la représentante des femmes musulmanes déjà très ravie des prestations du Conseil islamique a leur endroit et leurs enfants d’ajouter avec insistance dans ce sens “….nous demandons le centre islamique, le centre islamique nos maris s’il plait”.
Diaspora New YorkLe représentant des étudiants, Souley Oumarou a parlé de l’organisation des étudiants nigériens a New-York. Il a surtout insisté sur le rôle de cette jeunesse comme l’avenir du pays. Monsieur Douma Seybou  avait d’ailleurs apporté de l’eau au moulin du leader estudiantin en disant à l’assistance que son Excellence l’ambassadeur lui-même est un ancien étudiant aux USA ou il a obtenu son PHD à Texas University.
Quand au représentant du SUPAD(Support and Development), une ONG de droit américain et nigérien qui soutient les écoles primaires au Niger, Monsieur Boubacar Mame Baba, a de manière tres émouvante décrit la situation d’une école que sa structure est en train d’aider ou les enfants étaient auparavant dans des salles de classe en paillottes et avaient comme bancs des pierres ou autres bouts de bois. « Nous pouvons faire quelque chose, nous devons faire quelque chose a l’endroit de nos enfants » a soutenu Boubacar. Dans le même ordre d’idées, Madame Claudine Mukamabano, une rwandaise qui a survécu au génocide dans son pays représentant son ONG, a dit pour conforter l’appel du SUPAD, que s’il y a une seule chose a faire c’est aider les enfants à développer leur potentiel.
Le représentant de « Nigervoice », la radio de la diaspora, a pour sa part rappelé l’importance d’un media pour le développement d’une communauté. Nigervoice créée il y a deux ans accompagne également les membres de la diaspora a bien comprendre la vie aux USA et notamment leurs droits et devoirs a travers des débats et autres émissions de sensibilisation.
Une intervention tres applaudie c’était bien sure celle de Monsieur Nabi, président de la Communauté africaine vivant dans le Bronx. D’entrée de jeu, M. Nabi a dit a l’ambassadeur de bien vouloir transmettre au président Issoufou les félicitations de la Communauté malienne en particulier et africaine en général pour son leadership on ne plus peut plus engagé sur la situation du Mali. Il a dit: “Le Niger et le président Issoufou ont sauvé le Mali. Dans la gestion de la crise malienne, le président Issoufou n’était pas seulement le président du Niger, il était également le porte parole du Mali partout dans le monde.”
Juste avant l’allocution de l’ambassadeur Sidikou, le président du CONUSA Monsieur Kader Kaigama tres satisfait de la rencontre de New-York  a appelé a une réelle prise de conscience de la diaspora nigériennes en particulier et africaine en général face aux enjeux qui l’assaillent.
Quant a l’ambassadeur, son Excellence Mamane Sambo Sidikou, il a commencé son speech en parlant du Niger dans le contexte mondial actuel caractérisé par des défis de tout genre. Il a déclaré que « malgré l’insécurité il y a  tout de même des raisons d’espérer ». Et il a rassuré les nigériens de la diaspora que le Niger a très vite pris des mesures pour faire face a cette question d’insécurité dans notre zone. Il a dit également a propos de l’insécurité, aujourd’hui quand on parle de l’islam, tres malheureusement on ne voit pas les honnêtes personnes comme les membres du Conseil islamique qui payent leurs taxes et prêches la paix et les bonnes vertus a la communauté. On voit plutôt les frères égarés qui sèment le désordre et la désolation en retardant le développement de nos pays. Pourtant à ajouter M. Sidikou « la religion islamique est faite de tolérance et d’amour ».
Poursuivant son intervention, DR Sidikou a dit en substance a ses administrés je suis venu échanger avec vous pour savoir comment mieux vous servir. Il s’est dit disposé à répondre a toutes les questions de l’assistance. Il a également répondu à Monsieur Nabi en disant que « Le président Issoufou est un homme tres conscient du rôle qu’il joue dans le monde et qui dit les choses telles qu’elles sont… ».
Apres quoi un fructueux  débat s’est déroulé autour des questions touchant la vie des nigériens aux USA, l’immigration, les actes d’état civil, l’insécurité au Niger, la double nationalité, l’habitat au Niger pour la diaspora aux USA etc.
Dans son discours de clôture, le président Douma après avoir remercié les deux ambassadeurs de leurs efforts pour améliorer les conditions de vie de la communauté nigérienne, il a appelé ses concitoyens a plus d’unité et de solidarité pour bâtir une communauté nigérienne aux USA forte et prospère.
Cette initiative de son Excellence était tellement appréciée que Monsieur Sahabi Mamane, un des doyens de la communauté nigérienne a New-York a renchéri : « Je vis aux USA il y a 22 ans mais je n’ai jamais vu un ambassadeur venir nous visiter quartier par quartier…. »
Elh. Mahamadou Souleymane Secrétaire a la Communication ANNY

 {module 583}

Dernière modification le mardi, 28 mai 2013 19:45