mardi, 24 septembre 2013 08:51

Conférence sur la diaspora nigérienne : la diaspora, un acteur indispensable au développement national

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Bazoum DiasporaLe  Ministère des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l’Intégration Africaine et des Nigériens de l’Extérieur, a  organisé, samedi dernier à l’auditorium Sani Bako, une conférence sur la diaspora, sous la présidence du ministre d’Etat Mohamed Bazoum. La conférence,  qui intervient un an   après la tenue  du forum de la diaspora nigérienne organisé en août 2012, a été animée par M. Ousmane Sanda, conseiller du ministre d’Etat aux questions des Nigériens de l’Extérieur.

Au regard de son poids numérique (estimée à  plusieurs millions de compatriotes de par le monde), la diaspora nigérienne peut constituer, en effet, un apport important pour la relance de la croissance et du développement du Niger. Le Président de la  République a la claire conscience de son importance au point de la considérer comme la ‘’9ème région’’ de notre pays avec laquelle il faut nécessairement compter pour gagner la bataille pour le développement, mais aussi pour le rayonnement international du Niger. Ce faisant, il a instruit le département en charge des Nigériens de l’Extérieur de  trouver les voies et moyens de l’impliquer de façon formelle et structurée dans la vie de notre  Nation.

Le forum de la diaspora de l’an dernier a été  le  déclic d’un processus qui se poursuit depuis lors sous la houlette du ministre d’Etat en charge  des Nigériens de l’Extérieur. Dans son mot introductif de la conférence, le ministre d’Etat Mohamed Bazoum  a rappelé que l’organisation du forum de 2012 a  permis aux participants venus d’horizons divers de formuler des résolutions et des recommandations en vue d’une participation effective et efficiente de la diaspora dans les efforts de développement du  pays.  Le démarrage de la  mise en œuvre de celle-ci n’a pas tardé, a-t-il expliqué car,  aussitôt les travaux terminés et les recommandations et résolutions mises en  forme,  son département a organisé des réunions à cet effet.

Ces rencontres ont été élargies aux autres départements ministériels concernés par la question de la diaspora. Des missions ont été également dépêchées dans plusieurs pays où  résident de fortes communautés nigériennes et d’autres seront envoyées  très prochainement.  M. Mohamed Bazoum s’est réjoui de l’organisation de la conférence qui est une évaluation d’étape dont l’intérêt réside dans la volonté de son ministère de rendre compte au public de l’évolution du travail réalisé au cours de la période écoulée. Le conférencier, lui-même un cadre nigérien issu de la diaspora, revenu pour servir  la patrie, a présenté un exposé dans lequel il a énuméré les différentes étapes du processus.

M. Ousman Sanda a indiqué que relativement à la participation de la diaspora dans la construction du pays,  un plan d’actions global sur la nouvelle politique nationale  a été élaboré. Après le forum, un comité de pilotage a été mis en place pour plancher sur les recommandations et résolutions dudit forum.   Il comporte en son sein quatre sous comités. Le comité Actes administratifs a pour mission d’aider les Nigériens à obtenir des documents administratifs tels que les passeports, les actes d’état civil, les cartes consulaires. Le comité Information, Sensibilisation et  Orientations se charge de réfléchir sur les moyens d’aider les compatriotes à travers l’information, la sensibilisation sur la nécessité de disposer  des documents, de respecter les lois et règlements des pays d’accueil pour un bon séjour. Quant au comité Opportunité d’investissement et de Transfert, il a pour objectif d’amener les Nigériens basés à l’étranger à investir dans leur pays à travers des moyens modernes et conventionnels. Le  comité Promotion, Placement et gestion des carrières  des Nigériens de l’extérieur dans les organisations internationales trouve sa raison dans le fait que notre pays est sous représenté au niveau international.   Il est chargé de repérer  et recenser  les cadres nigériens compétents. 

Toutes ces actions ne peuvent se réaliser convenablement sans une maitrise de l’effectif des compatriotes basés à  l’étranger, sans une base de données fiables donnant une cartographie réelle. C’est à cet effet qu’un logiciel a été élaboré  pour identifier individuellement les Nigériens basés en dehors du territoire. M Ousmane Sanda  a précisé que la base de données déjà lancée par le ministère  est totalement sécurisée. Elle donne l’ensemble de détails sur les personnes identifiées à  travers des fiches d’indentification individuelle spécifiant les sujets en fonction de leur domaine d’activité. 

Le conseiller du ministre a indiqué que les fiches seront disponibles au Ministère des Affaires Etrangères et peuvent être consultées sur autorisation du ministre. Evoquant la question relative à la double nationalité des Nigériens de l’extérieur, le ministre d’Etat a indiqué qu’elle est une des  doléances  qui tiennent à cœur les compatriotes. Il a ajouté avoir déjà présenté une communication en Conseil des ministres pour souligner la nécessité de faire droit à cette revendication légitime. Un projet de loi est déjà  soumis à l’Assemblée Nationale mais, ce  projet n’a pas encore été étudié par les élus du peuple, a indiqué  le ministre d’Etat, tout en soulignant que beaucoup de pays, plus puissants que le nôtre, ont accepté le principe de la double nationalité.

l Zabeirou Moussa 

 

24 septembre 2013
Publié le 24 septembre 2013
Source : http://lesahel.org/

{module 583}

 

 

Dernière modification le mardi, 24 septembre 2013 09:11