vendredi, 18 octobre 2013 13:26

Le Président de la République Issoufou Mahamadou rencontre la diaspora nigérienne au Burkina Faso : «Le Niger est sur la bonne voie», a-t-il affirmé

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Issou Diaspora BurkinaEn marge du sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement des Etats membres de l’Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA), le Président de la République, SE Issoufou Mahamadou a rencontré la diaspora nigérienne vivant au ‘’pays des hommes intègres’’.

L’objectif de cette rencontre inscrite à l’agenda présidentiel est de partager, avec ces compatriotes vivant hors du pays, les réalités actuelles du Niger, après deux ans et demi de mise en œuvre du Programme de Renaissance du Niger, ce programme ambitieux du Président de la République qui se propose, à travers huit (8) axes stratégiques majeurs, de conduire le Niger vers un développement harmonieux dans pratiquement tous les secteurs vitaux.

 

D’entrée de jeu donc, le Président de la République Issoufou Mahamadou a rappelé à ses interlocuteurs ses ambitions pour le Niger, telles qu’elles sont inscrites dans son programme de gouvernance, programme que le Gouvernement de la 7ème République exécute depuis déjà deux ans et demi. Et en deux ans et demi, le Président Issoufou Mahamadou a tiré un satisfécit qui réconforte aujourd’hui les Nigériens dans leur choix pour un Niger nouveau. En effet, point par point, le Chef de l’Etat a expliqué aux Nigériens vivant au Burkina Faso les avancées enregistrées dans chaque secteur, depuis qu’il préside aux destinées du Niger. Il s’est dit fier que la majorité des promesses soit tenue à mi-mandat.

Sur le plan sécuritaire par exemple, le Président Issoufou Mahamadou s’est réjoui du fait qu’en dépit des graves menaces sécuritaires qui entourent le Niger, conséquemment à la crise libyenne qui a débouché sur la situation malienne et les agissements de la secte islamiste Boko Haram au Nigeria, notre  pays est resté un ‘’havre de paix’’ en dehors des attaques d’Agadez, d’Arlit et de Niamey. Cela a été possible grâce aux dispositions prises par le gouvernement, notamment le renforcement des capacités opérationnelles des Forces de Défense et de Sécurité. L’objectif principal étant la sécurisation du Niger contre toutes les forces du mal.

Aussi, depuis deux ans et demi, le Niger est devenu un exemple de démocratie, avec la mise en place de toutes les institutions républicaines et surtout un exercice du jeu démocratique des plus libres. Le Président de la République a notamment fait cas de la liberté  de presse qui est aujourd’hui une réalité au Niger,  comme le prouve le classement du Niger aux premières places en Afrique, mais aussi et surtout le recul de la corruption, où le Niger occupe également une place honorable aujourd’hui.

Le Président Issoufou Mahamadou a également informé les Nigériens vivant au Burkina Faso que depuis pratiquement un an et demi, il est mis en œuvre au Niger un programme de sécurité alimentaire, l’Initiative 3N, les Nigériens Nourrissent les Nigériens, pour vaincre le spectre récurrent des crises alimentaires au Niger en particulier, et au Sahel en général. Cette initiative, a dit le Chef de l’Etat, est en train de faire ses preuves, à l’image de cette reconnaissance de la FAO selon laquelle grâce à l’Initiative 3N, le Niger a atteint l’objectif numéro N°01 des OMD. Pour cette année, le Président Issoufou Mahamadou a informé ses interlocuteurs que des dispositions sont déjà prises pour la mise en œuvre efficace des programmes de cultures irriguées, avec notamment la mise à la disposition des producteurs des engrais et des moyens de production.

Dans le volet infrastructures, le Président de la République a fait cas des routes en cours de réalisation comme celles reliant le Niger au Tchad, le Niger au Nigeria ou encore les routes Zinder-Guidimouni, Tsernaoua-Madaoua-Guidan Roumdji, Maradi-Madarounfa-Frontière du Nigeria, etc. En plus de ces routes, d’autres programmes importants sont également en cours d’exécution comme le vieux projet de construction du barrage de Kandadji qui, malgré un arrêt momentané, pourrait être réalisé dans trois ans ou trois ans et demi, selon le Chef de l’Etat. Ce grand projet et celui de construction de la centrale thermique de Salkadamna pour lequel un accord a été trouvé avec les Chinois, offriront une indépendance énergétique au Niger qui pourrait même approvisionner les pays de la sous-région.

Sur le plan éducatif, le Président Issoufou Mahamadou a indiqué aux Nigériens vivant au Burkina Faso que sa promesse de construire 2500 salles de classe par an est bien tenue, avec la réalisation de 3000 salles de classe par an actuellement. Mais pour avoir un enseignement de qualité, le gouvernement de la 7ème République a aussi fait de la formation des enseignants une priorité.

Dans le domaine de la santé, le recrutement massif de médecins (536 qui sont venus s’ajouter aux 350 que compte le pays jusque-là), aujourd’hui affectés au niveau des différentes communes du Niger, a permis de relever le niveau d’accès aux soins des populations nigériennes, surtout celles des zones rurales.

En matière d’hydraulique, ce sont quelque 14.000 points d’eau que le Programme de Renaissance du Niger envisage de construire pendant cinq (5) ans, et actuellement plus de 5.000 puits sont déjà forés pour le bonheur des populations rurales du Niger.

Enfin et conformément à l’axe stratégique N°8 du Programme de Renaissance du Niger, le Président de la République a informé nos compatriotes vivant au ‘’Pays des hommes intègres’’ qu’ils sont plus de 200.000 jeunes Nigériens qui ont été occupés pendant ces deux ans et demi, soit permanemment, soit semi-permanemment, grâce aux recrutements effectués dans pratiquement toutes les sphères de la fonction publique nigérienne et à travers les activités génératrices de revenus telles que le food for work ou le cash for work.

En conclusion, le Président Issoufou Mahamadou s’est réjoui qu’en deux ans et demi d’exercice du pouvoir d’Etat, beaucoup de réalisations concrètes ont été faites, des avancées notables enregistrées, des actions positivement menées qui traduisent la confiance de plus en plus soutenue des partenaires du Niger, comme ils l’ont prouvé lors de la tenue de la Table Ronde de Paris sur le financement du Plan de Développement Economique et Social du Niger (PDES 2012-2015). ‘’Ils n’ont pas hésité à nous faire confiance, s’est-il félicité, grâce au sérieux de notre gouvernance’’.

‘’Le Niger est sur la bonne voie. Nous sommes venus pour servir le peuple nigérien. C’est notre seul et unique leitmotiv’’, a dit en définitive le Chef de l’Etat avant d’entretenir ses interlocuteurs sur le programme que les autorités de la 7ème République ont élaboré pour les Nigériens de la diaspora. Ce dernier passe d’abord par l’adoption d’une loi envoyée à l’Assemblée Nationale devant permettre aux Nigériens de l’extérieur de participer aux élections, mais aussi et surtout de se faire élire et pouvoir ainsi disposer de représentants à l’Assemblée Nationale. Aussi, avec la tenue à Niamey, il y a quelques mois, du forum de la diaspora, les autorités de la 7ème République veulent faire participer activement les Nigériens de la diaspora à l’œuvre de construction nationale.

Maman Kailou Pantcho Envoyé Spécial de l’ANP

 

18 octobre 2013
Publié le 18 octobre 2013
Source : http://lesahel.org/

{module 583}

 

Dernière modification le vendredi, 18 octobre 2013 13:44