jeudi, 24 octobre 2013 08:14

Deuxième forum économique de la diaspora nigérienne de la Belgique : Les transferts de compétences au centre des préoccupations

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Forum Eco DiasporaAprès l'étape de Louvain-La-Neuve en 2012, le 2ème  forum économique de la diaspora nigérienne de la Belgique s'est tenu le samedi 19 octobre 2013 à Liège, la 3ème ville du Royaume de Belgique. Cette manifestation a été  placée sous le double signe des "transferts de compétences" et de "l'entreprenariat ici et là-bas", deux thématiques majeures au cœur des débats au cours de cette importante rencontre d'échanges  et de réflexions de Liège et qui a ressemblé  une foule importante.

En effet, face aux défis multiples qui assaillent le pays, la diaspora nigérienne de Belgique entend s'engager résolument dans des actions de développement, seules solutions crédibles à  même de résoudre les questions de pauvreté.

Une idée que partagent les participants à ce forum qui veulent aussi partager les expériences avec le pays d'accueil afin d'aider le Niger à sortir du sous développement. Au cours de la cérémonie d'ouverture des présentes assises qui se sont déroulées dans une parfaite sérénité, le Président du comité d'organisation de ce 2ème  forum économique de la diaspora nigérienne de Belgique, M. Kabirou Oumarou, s'est réjoui de la tenue de cette rencontre dans la prestigieuse ville de Seraing, "la cité de demain", qui est, a-t-il dit, un cadre idéal d'échanges, de réflexions et d'actions entre la diaspora nigérienne, les autorités belges et nigériennes, les partenaires au développement et autres investisseurs privés. Il a ensuite ajouté que la présence ce jour, à cette grande manifestation des autorités consulaires nigériennes, des autorités et élus belges, des partenaires et amis du Niger, de nombreux compatriotes venus de Seraing, Liège, Verviers, Bruxelles, Mons, Louvain-la-Neuve, d’Anvers, de Namur, des Pays-Bas et de Strasbourg, atteste fort bien l'engouement et l'intérêt que suscite cette manifestation. Quant au Président de l'Association Solidarité Niger-Belgique, M. Saidou Chékaraou, il a axé son intervention sur les deux principales thématiques objet de cette rencontre, à savoir "les Transferts de compétences" et "l'entreprenariat ici et là bas" qui s'intègrent parfaitement dans la philosophie de leur association.  Une philosophie qui, a-t-il précisé, vise la création d'un espace de rencontre et d'échanges, l'organisation des expositions artistiques et culturelles, la collecte de dons et aides, la construction ou le parrainage des écoles et autres dispensaires dans les zones défavorisées de notre pays. Des actions qui peuvent aider à lutter efficacement contre la pauvreté et le sous développement, a-t-il conclu.

Le président de l'Observatoire de la diaspora nigérienne de la Belgique, Dr Abdoul Fatah Kanta, a pour sa part beaucoup parlé de l'avènement de l'ODNB qui s'est donné pour ambition de renforcer la cohésion et la fraternité entre toutes les couches vives de la diaspora nigérienne de Belgique pour la réussite de leur intégration, mais aussi et surtout pour réunir leurs forces afin d'apporter leur contribution à l'édification de la nation nigérienne à travers, selon lui, la mise en œuvre d'un partenariat entre la Belgique et le Niger dans le domaine exclusif du co-développement, le transfert des compétences qui concerne l'ensemble des savoirs pouvant contribuer efficacement au développement socio-économique du Niger, etc. Et pour réussir ce pari, le président de l'ODNB pense pouvoir créer, à travers ce forum, un nouveau style et une nouvelle identité commune qui puissent dépasser les intérêts particuliers et partisans, et qui ne verrait que le seul intérêt du Niger. Il s'agira, a-t-il dit, de trouver des solutions très originales et de redéfinir désormais l'apport de la contribution de la diaspora pour le pays. Enfin, le représentant de l'ambassade du Niger au Royaume de Belgique à cette rencontre, M.  Issiakou Souleymane, dans son allocution, a rappelé qu'au Niger, les autorités de la 7ème République accordent une attention toute particulière à la diaspora établie à l'extérieur, et l'ont même érigée en 9ème  région du pays, afin de la faire participer activement à l'œuvre de construction nationale. Ainsi, le gouvernement nigérien, dans le cadre de la mobilisation et de l'implication effective de la diaspora dans la stratégie du développement national, a pris toutes les dispositions utiles en vue de l'adoption, par l'Assemblée Nationale, d'une loi devant permettre aux Nigériens de l'extérieur de prendre part aux élections et de se faire élire et pouvoir disposer de représentants au parlement. "C'est le lieu ici pour moi d'appeler tous les Nigériens vivant en Belgique à l'unité, à la solidarité et à la fraternité, et de penser toujours à l'intérêt  supérieur de leur pays, tout en respectant les lois et règlements du pays d'accueil, le Royaume de Belgique, cette terre hospitalière", a ajouté le 1er conseiller. M. Issiakou Souleymane a enfin salué le choix des thèmes qui seront débattus au cours de cette manifestation et qui cadrent parfaitement avec le programme de la "Renaissance du Niger", un programme ambitieux du Président de la République, Chef de l'Etat, SE Issoufou Mahamadou. Tout au long de la journée qu'ont duré les travaux du forum, des débats et discussions franches ont eu lieu sur les réelles opportunités offertes à la diaspora nigérienne de la Belgique pour s'investir dans le co développement et contribuer ainsi aux efforts de redressement du pays. Une initiative saluée par tous, et qui sans doute fera tâche d'huile au niveau des autres membres de la diaspora nigérienne vivant à l'extérieur.  

Abdoulaye Tiémogo, conseiller en communication Ambassade du Niger à Bruxelles

 

24 octobre 2013
Publié le 24 octobre 2013
Source : http://lesahel.org/

{module 583}

 

 

 

Dernière modification le jeudi, 24 octobre 2013 08:36