jeudi, 14 novembre 2013 09:24

Le Président de la République rencontre la communauté nigérienne vivant au Togo : Encouragements et sages conseils à nos compatriotes vivant au Togo

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Issou Diaspora TogoEn marge des cérémonies commémorant le 40ème anniversaire de la BOAD, le Président de la République, Chef de l’Etat Issoufou, M. Mahamadou a rencontré, mardi  soir à l’Hôtel  Eda Oba de Lomé, les ressortissants nigériens vivant au Togo, une diaspora cosmopolite composée de commerçants, de transitaires, de fonctionnaires et étudiants et autres.

Prenant la parole au cours de cette rencontre, pour souhaiter la bienvenue au Chef de l’Etat, l’ambassadeur du Niger au Togo, SE. Harouna Hassane Maïga a parlé des conditions de vie des Nigériens au Togo, il a assuré que « c’est une diaspora qui vit en parfaite symbiose avec ses  hôtes,  dans le respect des lois et règlements du Togo et qui a comme crédo, la solidarité et l’entraide”, a-t-il déclaré.

S’adressant à ses compatriotes de Togo, le Chef de l’Etat a d’abord présenté ses sincères condoléances suite à la disparition le 13 mai 2013, d’Elhadj Tiémogo, qui fut président de l’association des ressortissants nigériens au Togo. Une Fatiha a ensuite été dite pour le repos de l’âme du disparu.

Le Président Issoufou Mahamadou a ensuite mis à profit cette rencontre, la deuxième du genre, pour  rappeler les huit axes stratégiques du programme sur la base duquel les Nigériens lui ont accordé leur confiance depuis 2011. Ainsi, a-t-il indiqué, sur le plan de la bonne gouvernance, des succès ont été enregistrés depuis son accession à la magistrature suprême du pays notamment le respect des droits humains ainsi que le respect de la liberté de la presse, classant le Niger parmi les premiers du monde.

Le dernier exemple en date est sans conteste, pour la première fois au Niger, «le geste héroïque du gouvernement pour avoir demandé le vote de confiance à la représentation nationale de notre pays » a rappelé le Chef de l’Etat.

Sur l’aspect sécuritaire, a fait constater le Chef de l’Etat, malgré l’environnement délicat dans lequel se trouve le Niger avec les crises libyenne et malienne, mais aussi l’insécurité  au Nigéria voisin, « notre pays reste comme un îlot de paix car beaucoup de choses ont été faites dans le domaine du renforcement de la capacité opérationnelle, de l’équipement et de renseignement de l’armée nigérienne ».

Abordant les réalisations dans le secteur des infrastructures, force est de constater qu’en plus des routes déjà réalisées ou en cour d’exécution, l’aspect le plus significatif reste la visite la semaine dernière du Chef de l’Etat au Bénin où ils ont signé son homologue béninois Yayi Boni et lui, le financement du chemin de fer entre les deux pays.  A partir de «mars 2014, l’installation des premiers rails débutera pour relier la frontière du Bénin, en plus des 3000 km de route promis pour les cinq ans de mon mandat», a annoncé le Président de la République.

L’initiative 3N (les Nigériens nourrissent les Nigériens), cette révolution verte inscrite dans le programme présidentiel, est déjà en marche avec le bouclage de son financement à  hauteur de 1000 milliards de FCFA. «Ceci mettra les Nigériens à  l’abri des méfaits de la désertification et de l’incertitude pluviométrique de chaque campagne agricole », a précisé le Chef de l’Etat. D’autre, part, la déclaration relative à la gratuité  de l’éducation jusqu’à l’âge de 16, a souligné le président Issoufou Mahamadou, est «un programme qui s’inscrit dans la durée. Il n’empêche que le nombre de classes à construire et le recrutement et la formation des enseignants ont été au-delà de ce qui a été prévu ».

En plus de l’aspect de santé publique rappelé  par le Chef de l’Etat avec le recrutement des agents de santé, le problème d’eau reste aussi sa préoccupation avec la promesse de réalisation de 14.000 points d’eau au cours des cinq années de son  mandat. A noter aussi le rehaussement substantiel de la masse salariale, qui était « de 80 milliards de francs, à 196 milliards en 2013 et sera de 210 milliards en 2014, ramenant le fonctionnaire nigérien à être parmi les mieux payés de la sous-région », comme l’a indiqué le Chef de l’Etat Issoufou Mahamadou.

A l’adresse des membres de la diaspora, le Chef de l’Etat a salué l’apport économique inestimable des Nigériens à l’étranger, concourant à l’essor de développement du pays. Il les a exhortés à redoubler d’efforts dans ce sens et à s’associer davantage à la vie politique du pays. Dans cette optique, le Chef de l’Etat a assuré que la diaspora nigérienne « exercera pleinement son droit de vote et qu’aux prochaines échéances électorales nous ferons en sorte que vous ayez un représentant à l’hémicycle car vous êtes comme une neuvième région du Niger ».

Tout en les encourageant à adopter un comportement exemplaire dans leur pays d’accueil, le Président de la République a assuré que le Niger est sur la bonne voie, ce que revèle la visite à Niamey, le 6 novembre dernier, du Secrétaire général des Nations Unies en compagnie du président de la Banque mondiale, du président de la BAD, de la présidente de la Commission de l’Union Africaine et du commissaire au développement de l’Union européenne. «Avec notre taux de croissance de 11,4%, le plus élevé de l’espace UEMOA, nous ferons en sorte de progresser davantage », a conclu le Chef de l’Etat.

Sani Maman Lawan, envoyé spécial de l’ANP

 

14 novembre 2013
Publié le 14 novembre octobre 2013
Source : http://lesahel.org/

{module 583}

 

Dernière modification le jeudi, 14 novembre 2013 09:38